Chroniques célestes, tome 1 : Les clés du paradis Marie-Sophie Kesteman

Auteur: Marie-Sophie Kestman | Édition: Éditions HJ | Genre : fantasy| Pages : 336 | Prix Papier: 18,45€ Prix numérique: 4,99€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Eleanor menait une vie paisible jusqu’à ce qu’une mystérieuse missive fasse tout voler en éclat. La jeune fille se trouve alors projetée dans un monde qui lui est inconnu.

Le paradis, les enfers, les anges et les démons ébranlent ses croyances. Le roi des cieux lui fait alors une terrible demande : « Deviens le plus puissant guerrier que ce monde ait porté, et combats à nos côtés ». Ce choix changera sa vie à jamais.

Loin au nord, au cœur des Plaines sauvages, les grands maitres de l’Edénie demeurent, n’attendant que de lui enseigner ce qu’elle devra maitriser. Le voyage aurait été aisé, si le conseil des archanges ne lui avait imposé le pire compagnon qui soit : Abrahel. Un angelot aussi détestable qu’habile au combat. Mais pour la protéger, Eleanor ne peut compter que sur lui.

Plongée au cœur d’une bataille ancestrale, où s’affrontent les deux plus grandes puissances de ce monde, Eleanor devra transcender ses faiblesses. Et devenir celle que tous attendent.

Je remercie les éditions Hélène Jacob pour ce superbe service presse.

Dans ce récit, nous faisons la rencontre d’Eleanor, une jeune humaine au destin tracé et incroyable, mais surtout un destin des plus important. Sur ses épaules repose une lourde tâche.
Eleanor est celle qui doit sauver l’Edénie et notre monde des Enfers.
C’est avec l’aide d’Abrahel, un jeune ange (d’une centaine d’années, quand même^^) qu’elle part apprendre à combattre. Son voyage ne sera pas aisé, toutefois avec Abrahel à ses côtés, j’ai l’impression que rien ne pourra lui arriver…

J’ai énormément apprécié le personnage d’Eleanor. Elle est vraie et entière. J’ai aimé sa curiosité tout au long du roman, qui nous permet d’en apprendre davantage sur sa quête et sa mission. Eleanor n’a rien d’une combattante, elle est même froussarde (qui ne le serait pas lol), mais elle est courageuse et plus l’histoire se déroule plus elle prend confiance en elle.

Quant à Abrahel, il est si brut que parfois c’en est impressionnant. Il a tout du personnage que nous détestons en règle générale, il est : hargneux, agressif et sarcastique. Un angelot qui tient du démon. Et pourtant derrière tout cela nous percevons qu’il est plus que ça. Que ce côté néfaste n’est qu’une carapace. J’ai pour ma part adoré Abrahel au moins autant qu’Eleanor.

Concernant le roman, j’ai dévoré les pages qui le constituent et j’ai été déçue de devoir tourner la dernière page (heureusement que deux tomes suivent celui-ci). L’auteur a une écriture fluide et épurée qui nous rend ces chroniques célestes encore plus agréables à lire.

Les aventures d’Eleanor et Abrahel suivent un fil conducteur précis et les rebondissements qu’ils vivent rendent le récit addictif. Ajoutez à cela, un cliffhanger à en faire pleurer de frustration et vous obtenez un coup de cœur. (Enfin, ce dernier point ne concerne que moi ^^)

Il me tarde donc de retrouver nos protagonistes pour la suite de leur expédition. En attendant, je vous recommande vivement de lire ce roman.

Publicités

Le cycle des pierres protectrices, tome 1 : Pierre de Lune Eloïse Clunet

Auteur: Éloïse Clunet | Édition: Anyway Editions | Genre : fantastique | Pages : 284| Prix broché: 17.90 TTC | La ME ayant fermé ses portes, le roman est disponible en passant par l’auteur dans la limite de ses stocks. Pour commander, il faut remplir ce formulaire: ICI

 

Depuis quelque temps, Morgane King a la poisse. Après s’être vue abandonnée juste avant son mariage, la voilà kidnappée. Elle espérait qu’enfin la chance avait tourné après sa fuite, mais elle se fait attaquer par des bêtes sauvages. En quittant l’hôpital, elle se retrouve sous protection « rapprochée » dans un lotissement trop beau pour être vrai : la résidence Sérénité. Elle rencontre Ethan, son garde du corps attitré, tout droit sorti de ses fantasmes inavoués et Léo, un jeune garçon turbulent qui semble lié de très près au bel Ethan. Morgane découvrira très vite que les conséquences de ses blessures changeront sa vie d’une manière qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.

 

Je remercie Eloïse Clunet  d’avoir eu assez confiance en moi pour remettre son roman entre mes mains.

Dans Pierre de Lune, nous rencontrons Morgane, une jeune femme qui se trouve être à un tournant de sa vie. En effet après que son fiancé l’a abandonnée, elle a besoin d’un nouveau souffle, elle décide donc de prendre la route et s’arrête dans un bar où elle rencontre Christopher. L’esprit embrumé par l’alcool elle le suit jusque chez lui, commence alors le début d’un cauchemar… jusqu’à l’arrivée d’Ethan, cet homme qui traque Christopher et sa famille n’a pas pu se résoudre à laisser Morgane pour morte et grâce à lui elle a pu rejoindre un endroit sûr…

Concernant les personnages, Morgane est une femme pleine de surprises, j’ai énormément aimé sa personnalité. Avec tout ce qu’il se passe dans sa vie, elle aurait pu virer folle et pourtant, elle gère à la perfection ses nouvelles conditions de vie et pour cause… Morgane est une femme extrêmement forte et hors du commun.
EthanEthan, bien que têtu, il est homme fort, puissant, loyal aux siens, il a également un cœur en or et comme Morgane, j’ai vraiment aimé son personnage.
Tous deux s’attirent, et rapidement ils cèdent à leur instinct. Je les ai trouvés bien assemblés et complémentaires. Ethan prend son travail très à cœur et ne lâche jamais un membre de sa famille, tandis que Morgane est compréhensive et ne cherche pas à se mettre dans ses pattes, au contraire, elle l’encourage et se débrouille sans lui.
Pour ce qui est des personnages secondaires, certains sont attachants dès le départ, notamment Léo, Tugdual ou même Derek , d’autres le deviennent au fil de la lecture et d’autres encore sont détestables au plus haut point.

Parlons du roman dans sa globalité, maintenant, je me suis pas mal perdue dans « qui est qui » au début, mais j’ai vite trouvé mes repères après quelques chapitres. L’histoire d’Éloïse Clunet est pleine de rebondissements et addictive, je n’ai pas vu le temps passer et je regrette d’avoir fini ce premier tome. Pour ce qui est de l’écriture dans l’ensemble elle est fluide et agréable, en effet, l’auteur a su doser avec justesse la romance, l’action, le suspens et l’horreur en concernant Morgane. Ce premier tome est tout simplement à lire et à dévorer.

Les survivants d’Aglot Delphine Biaussat

Auteure: Delphine | Édition: Evidence Edition | Genre : Fantastique (Collection Imaginaire) | Pages : 128| Prix Numérique: 4.99€ Papier: 12€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

C’est la catastrophe à Aglot : les morts se relèvent ! Ils détruisent tout sur leur passage.

Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville, et Emilie, l’une des détenues, vont coopérer pour survivre. Entre tensions et révélations, ils vont tenter de percer le mystère de cette invasion.

Réussiront-ils à sauver les citoyens et envisager un avenir heureux ?


Et bien ! Quelle histoire.

Je remercie chaleureusement Delphine Biaussat et Evidence Editions pour le service presse, j’ai passé un bon moment.

Nous rencontrons Émilie, elle séjourne au mitard depuis deux semaines. Vous l’aurez compris Émilie est une détenue du pénitencier d’Aglot et ce depuis cinq ans.
Nous rencontrons également Anthony, un surveillant, il compte faire ses preuves à Aglot. Enfin ça, c’est ce qu’il pensait jusqu’à ce que tout dégénère. En effet, Aglot est pris d’assaut par une horde de zombies…

Concernant les personnages principaux, je les ai appréciés. J’ai trouvé en Émilie est une jeune femme douce et forte à la fois, quant à Anthony, pour un surveillant dit « trop mignon » pour exercer ce métier, il s’est révélé être un adversaire de taille face à ces zombies.
Au vue de la situation, nous voyons les personnages s’endurcir. Anthony a su porter ses camarades vers le haut pour survivre et lorsqu’il est tombé, ces derniers ont su être la pour lui et le soutenir.

J’aime beaucoup les histoires de mutants, zombies, de survie et le cadre post-apocalyptique, au cinéma, et c’est vrai qu’en roman c’est rare. Non pas que je n’apprécie pas loin de là, je ne pense simplement pas à en lire : rougis :
Bref, pour le coup, ma lecture m’a plu et j’ai tout de suite été prise dans l’histoire. J’ai ressenti les craintes d’Émilie dans sa cellule et son questionnement ainsi que le suspens que les personnages ont parfois éprouvé et j’ai adoré ça.
En revanche, j’aurais aimé une fin plus développée, plus explosive. Je l’attendais tellement, mais j’ai trouvé qu’elle avait été trop rapide. Je trouve néanmoins que l’idée de l’entremêlement entre l’oncle et sa femme est bonne, mais ouais tout s’est déroulé trop vite pour moi.

Concernant la plume de l’auteure, elle est fluide, les mots glissent tous seuls et nous captivent. Les scènes sont relativement bien décrites et permettent une bonne projection de l’histoire.
Je suis ravie d’avoir vécu cette aventure et je vous la recommande sincèrement.

Avis 4/5

Freyja, tome 1 : Clarté errante Marianne Huyghe

Pour lire le premier tome de Freyja cliquez sur l’image. 🙂 ||  Notez que l’histoire est publiée sur Wattpad.

Lorsque Freyja, Déesse nordique de la beauté, de l’amour et de la séduction se sent menacée par un autre Dieu, elle décide d’abandonner ses attributs divins et de prendre refuge sur Terre.  Mais avait-elle vraiment mesuré les conséquences de cette décision qui pourrait finir par bouleverser le Destin du Monde ?

Dans cette histoire, nous rencontrons Freyja, déesse guerrière de l’amour et la fertilité au Valhalla où elle accueille les guerriers après leur mort afin de les préparer pour le Ragnarok. Elle est contactée par Odin pour régler quelques différends dans d’autres royaumes. Lors de son passage à Asgard, elle rencontre Thor et Loki, si l’un semble attentionné à son égard il n’en va pas de même pour l’autre. Frigg la « mère » de Loki, met alors Freyja en garde contre ce dernier. À son retour au Valhalla, Freyja fait un cauchemar or, les dieux ne rêvent pas, un mauvais présage pousse la déesse à partir et à abandonner sa magie afin de se préserver. C’est au Midgard que nous la retrouvons en tant que « simple » humaine, elle y rencontre Aarren guerrier qui la livre à son Yarl…

J’ai vraiment aimé le personnage de Freyja, autant sur Asgard qu’au Midgard. C’est une femme superbe (du moins, elle est décrite comme telle et c’est l’image que je me fais d’elle aussi), elle est d’une extrême amabilité et d’une douceur inouïe, néanmoins elle s’est faire preuve d’implacabilité lorsqu’on l’attaque. Douce et forte, elle est une femme surprenante qui a su me plaire dès les premiers mots.

Au Midgard, nous rencontrons Aarren, un guerrier aussi impassible et féroce que séduisant et robuste. Dans un premier temps, nous percevons en lui son côté froid et distant, puis a fil des chapitres, Aarren laisse apparaitre une tout autre facette de sa personnalité, en effet il se révèle plus jovial et quelque peu protecteur avec Freyja, malgré son air bourru toujours présent.

Concernant la globalité de cette histoire, qu’on se le dise, j’ai eu un superbe coup de cœur.
Le décor que pose l’auteure est maitrisé, ses personnages sont travaillés et entiers, quant à l’intrigue elle nous accroche tellement qu’il nous est impossible de lâcher Freyja dans son aventure. Pour parler de la plume de Marianne Huyghe, je suis totalement fan ! Elle est attrayante, fluide, addictive et créative. J’ai aimé me perdre dans chaque mot de cette histoire, l’auteure m’a captivé jusqu’au dernier instant où elle pose une nouvelle intrigue pour le tome 2 que j’ai vraiment hâte de lire.

Je recommande ce premier tome et je tiens à préciser que l’auteure effectue actuellement des corrections dessus. (Bon courage d’ailleurs ^^)

Avis 5/5 Coup de cœur

Le secret du vent Mélanie De Coster

 

Auteure: Mélanie De Coster | Édition: Books On Demand | Genre : Fantasy | Pages : 192 | Prix Numérique: 1.99€ Broché: 9.50€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Comment survivre sur une petite île de Bretagne quand on est une sorcière ? En refusant d’accepter ses pouvoirs. C’est le choix que Gwenaëlle a fait des années plus tôt.
Mais le vent souffle, les légendes se réveillent… Et le passé de Gwenaëlle et de celles qui l’ont précédée la rattrape. Alors que les éléments se déchaînent et que les événements se précipitent, comment assumera-t-elle son héritage ?

Je remercie chaleureusement Mélanie De Coster de m’avoir proposé son roman en service presse. J’ai adoré vivre son histoire.

Dans ce roman, nous rencontrons Gwenaëlle à sa naissance pour la retrouver des années plus tard, elle est devenue l’a guérisseuse de cette petite île qui la vu grandir et une part de mystère l’entoure. Aussi les habitants sont mitigés, certains sont bons et soutiennent Gwenaëlle, tandis que d’autres, la considère comme une sorcière malfaisante et lui mettent sur le dos tous les malheurs de l’île. Quand un inconnu débarque et s’installe dans une maison dite hantée, les langues se délient, les rumeurs sur Gwenaëlle vont bon train surtout quand ils apprennent que l’inconnu n’est pas si inconnu. Le passé refait surface, des révélations sont faites, des actions sont menées. Qui est-elle vraiment et échappera-t-elle à son destin ?

Gwenaëlle est une jeune femme forte à la douceur inouïe, elle est agréable, compréhensive, toujours prête à apporter son aide. Elle est aussi une jeune femme mise à l’écart et seule parce que les gens ont peur de sa magie. J’ai beaucoup aimé son personnage, je l’ai trouvé très attachante.
Quant à Maël, j’avoue que lorsqu’il a commencé à tourner autour de Bénédicte, il m’a agacé, néanmoins, j’ai apprécié son personnage. S’il est vrai qu’il ne comprend pas toujours tout à ce qu’il se passe avec Gwenaëlle, il a su être présent pour elle quand tous ont commencé à lui tourner le dos, et l’aide qu’il lui apporter n’est pas négligeable. J’ai apprécié leur lien et leur rapprochement…

Concernant le roman dans sa globalité, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette histoire, plus les pages se tournent, plus nous voulons découvrir ce qui se trame sur cette île et sur le passé de Gwenäelle. L’auteure nous tient en haleine tout du long et la plume de Mélanie De Coster est prenante, addictive et fluide. Je recommande bien évidemment ce roman qui nous transporte tranquillement.

Avis: 5/5 coup de coeur

La quête de Lya Tristan Valure

Auteur : Tristan Valure | Auto-édité | Genre : Fantasy, Fantastique, Young Adult | Pages : 300 | Prix Numérique: 2.99€ Broché: 9.90 € | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Fougueuse et insouciante, Lya ne peut se résoudre à se laisser bercer par la douce vie de Salinar. Après avoir découvert la trace d’une communauté disparue appelée « les Voyageurs », elle n’aura de cesse d’en savoir davantage sur l’histoire de son peuple : « le peuple des étoiles ».
Sa quête la mènera, au gré des rencontres et de ses voyages à travers les provinces, à découvrir des aspects insoupçonnés du monde qui l’entoure.
Partie dévoiler un fragment de son histoire, elle pourrait bien élucider l’un des plus grands mystères que son peuple ait jamais connus.

Je remercie chaleureusement Tristan Valure de m’avoir permis cette superbe aventure aux côtés de Lya via le site Simplement.pro

Je ne m’attendais pas à cela et cette fin… j’ai envie de pleurer de frustration, mais pas que !

Dans ce roman, nous rencontrons Lya, une jeune varlane qui a soif de connaissance. Elle souhaite en savoir plus sur les Avens, ces voyageurs qui ont quitté Salinar pour retourner vivre dans leur habitat d’origine, Lya veut en apprendre davantage sur ses origines les plus lointaines. Pour se faire, elle doit se rendre sur Gyt, l’île des taurusques où elle rencontre Tchak et Lenan, qui l’aideront dans sa quête ou pas…

Lya est une jeune elfe que j’ai apprécié. Sa soif de connaissance, ses recherches sa fougue et sa vivacité, je les comprends, elle est passionnée et bienveillante parfois insouciante et naïve, mais j’ai aimé sa personne (peut-être parce qu’elle me rappelle ma propre personne quand quelque chose m’intéresse ^^)
Lenan… Dès le début, je n’ai pas accroché avec lui, je l’ai senti calculateur derrière son « humour » et il représente bien les humains dans ce roman.
Quant à Tchak, j’ai eu un énorme coup de cœur pour son personnage. Ce taurusque est vrai, loyal, il est gentil et peut se montrer impitoyable quand il le faut, et surtout il est toujours présent pour Lya sans que se soit par intérêt. J’ai beaucoup aimé la relation de Lya et Tchak, chacun veille l’un sur l’autre. La varlane est aussi loyale et soucieuse envers le taurusque qu’il l’est envers elle. Leur amitié est vraiment belle et apporte au roman une touche de douceur dans toutes ces aventures.

Concernant le roman et l’écriture, j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire et j’en suis agréablement surprise, je ne m’attendais pas a aimé autant.
Je m’explique, en règle générale pour la fantasy et le fantastique, j’ai une préférence pour les plumes féminines, alors MERCI à l’auteur de me démontrer que je peux également aimer et avoir des coups de cœur pour la plume des hommes^^
Ce roman est fait d’aventures, de rebondissements et de questionnement, impossible de s’ennuyait dans la quête de Lya , les pages se tournent seules et la fin du roman arrive vite, trop vite! (Oui j’en voulais encore 🙂 )
Avec ce premier tome, l’auteur pose la base de l’histoire et nous offre un décor travaillé en plus de l’histoire et des personnages, quant à sa plume elle est fluide, créative, addictive et pleine de suspens surtout à la fin, c’est donc avec un beau cliffhanger que Tristan Valure achève son roman et me laisse au bord de la syncope…

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite parce que là… Mon petit (lol) Tchak   😮 😥
Non je ne me fiche pas du sors de Lya, mais Tchak quoi…

Avis 5/5 coup de coeur

Save Our Souls, tome 1: Sans attache Elle Guyon

Kindle: 259 pages, éditeur : Librinova, pour l’acheter sur Amazon, cliquez sur l’image

Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout, pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…
Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales ? Et si ce qui s’est passé il y a plus de trois cents ans était la clé de la réussite ?

Aaah !! Mais non, mais cette fin : O

Je remercie chaleureusement Elle Guyon d’avoir accepté ma demande de service presse.

Dans ce roman, nous rencontrons Aldric, un jeune SDF qui agresse Riane dans le RER, afin de payer ses « impôts » au Videur, un homme qui fait régner la terreur dans la rue.
Aldric et Riane sont amenés à se revoir, débute alors une drôle d’histoire (façon de parler), si vous pensiez tomber sur une romance toute mignonne (comme moi^^) vous vous trompiez…

A vrai dire l’auteure nous livre deux histoires, l’une se déroulant dans le passé concernant une amitié entre deux gardiens, Gebrail et Jeremy, l’autre se déroulant dans le présent  concernant Riane et Aldric dont le futur est lié.
J’ai apprécié en apprendre plus sur ces gardiens d’autant que l’un d’eux est celui de Riane. Nous entrevoyons donc pourquoi il est si taciturne, ainsi que sa forte amitié avec Jeremy.
Néanmoins, j’avoue avoir préféré et dévoré les chapitres concernant l’histoire du présent.

Concernant les personnages, Riane est une jeune fille persévérante, si au début ses intentions étaient calculées et son regard faussé, tout cela change au fil des pages. Elle arrive à se remettre en questions et à faire tomber les barrières d’Aldric , une fois la machine lancée, elle ne le lâche plus et j’ai adoré ça.
Quant à Aldric, il est solitaire, personne ne le calcule et dans le cas contraire, c’est avec de mauvaises intentions (je pense notamment à cette biatch de prof…), lassé de la vie, il se renfermer sur lui-même et ne laisse personne l’approcher. C’est le rebelle au cœur tendre, il est aussi fort et courageux que vulnérable et peu confiant. J’ai eu un coup de cœur pour son personnage.

Parlons du roman et de l’écriture de l’auteure, j’ai trouvé la plume d’Elle Guyon fluide et agréable dans l’ensemble, tantôt entraînante et addictive pour Riane et Aldric  tantôt posée pour Gebrail et Jeremy, l’auteure nous livre un roman plein d’intrigue et nous plonge intégralement dans l’histoire de nos jeunes protagonistes pour freiner le mouvement avec celle des gardiens, du moins c’est comme cela que je l’ai ressenti 🙂
Elle guyon, nous offre également un abominable cliffhanger ainsi qu’un extrait du tome 2 qui nous donne envie de replonger tout de suite sans attendre jusque 2018, une fin qui nous tient en haleine donc^^
J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de ces aventures. Riane réussira-t-elle sa mission ? Aldric comprendra-t-il ce qu’il s’est passé ? Oh là là…

Je recommande évidemment ce young adult fantastique, vous ne vous ennuierez pas.

Avis 4/5 Très bon roman.

Les Farkasok, Intégrale du tome 1 : La bastide aux loups Elena Guimard

Bit-Lit, Fantastique, Loups. Auto-édition. Prix numérique: 7.90€ Prix broché: 16.49 sur Amazon

Un accident. Et son existence bascule sous une pluie battante. Le réveil est difficile. Plus aucun souvenir de sa vie passée ne perce la brume de son cerveau. Morgan, son sauveur lui octroie le doux prénom de Manon, car après tout, nous sommes en Provence. Cependant, les bizarreries et les non-dits s’enchaînent, tout comme le chant des loups qui s’élève certaines nuits autour de la bastide du même nom. Les souvenirs ou rêves qu’elle fait sont bien trop étranges pour ne pas refléter une partie de la vérité. Son hôte l’attire, mais il la rejette en dépit de ce qu’elle parvient à déchiffrer dans le reflet du miroir. Qui est-il en réalité, et qui est-elle ?

Je n’ai pas dévoré ce roman, non, je l’ai englouti !

Ces derniers temps, j’avais envie d’une Bit-Lit et j’envisageais de relire la série Draicon des éditions Harlequin, mais je suis tombée sur les Farkasok et ils m’ont tout de suite plu, alors j’ai tenté ma chance et je remercie chaleureusement Elena Guimard d’avoir accepté ma demande de service presse sur Simplement.

Dans ce roman, nous rencontrons Manon qui est devenue amnésique à la suite d’un violent accident survenu lorsqu’elle conduisait un jour de tempête. Morgan en entendant le choc de l’accident et Manon crier se précipite sur les lieux et la trouve entre la vie et la mort. Ne se résignant pas à laisser cette inconnue mourir, il bafoue les lois des siens et la sauve d’une certaine façon, mais c’est sans compter sur ces fameuses lois qui la mettent en danger, refusant de laisser les siens choisir si elle doit vivre ou non, il transgresse les règles une nouvelle fois et tente le tout pour le tout, en se condamnant à vivre dans son enveloppe primaire… Mais tout ne se passe pas comme il l’avait prévu et c’est tant mieux j’ai envie de dire !
Il est assez difficile de vous parler du roman sans vous spoiler, alors je préfère m’arrêter là concernant l’histoire.

Les personnages, tout d’abord, Manon, elle est une femme douce et agréable, nous suivons son évolution au fil des pages et j’ai apprécié la voir prendre de plus en plus de force et de confiance en elle.
Ensuite, Morgan, bordel que j’aime cet homme, il est prévenant, protecteur, POSSESSIF (ben ouais, c’est un loup ^^), il grogne à tout bout de champ, mais il est aussi tendre et vrai dans ses sentiments.
J’ai énormément aimé les personnages principaux, leur évolution et ce lien qui les unit depuis l’accident.
Enfin, les personnages secondaires, ils sont tout aussi importants que les principaux et sont tous très attachants. < 3

L’auteure amène l’histoire d’une façon originale (je parle par rapport à Morg) et nous livre à merveille la vie de la meute, si bien qu’on ressent vraiment qu’ils sont proches et tous liés, et surtout qu’ils sont toujours là les uns pour les autres. C’est un des gros points forts du roman. Cette meute est parfaite et son environnement l’est tout autant. J’aime la nature et j’aurai volontiers pris la place de Manon dans cette histoire (enfin pour la meute, Morgan et l’environnement ^^) Elena Guimard, nous livre également un contexte familial opposé à celui des Farkasok et nous comprenons tout de suite pourquoi Manon est tombée sous le charme de cette famille, puisque nous-même lecteurs, nous n’y échappons pas.

Concernant la plume de l’auteure, elle est fluide et très addictive, Elena contrôle l’univers de sa Bit-Lit à la perfection et nous pose ça et là des événements qui poussent l’intrigue et nous tiennent en haleine tout du long. La fin arrive très vite (trop vite) malgré le nombre de pages, c’est dire comme j’ai été captivé par ma lecture^^. Ma foi, il reste encore deux tomes, qu’il me tarde de lire parce qu’on se le dise, les Farkasok sont fascinants !

Bref, un véritable coup de cœur pour cette Bit-Lit que je recommande à 200 %

Avis 5/5 Coup de coeur

La clé d’Oriane Leslie Héliade

Fantastique, Romance Contemporaine, Auto-Édition. Prix : numérique 3.99 € broché 9.99 € sur Amazon

Oriane est une dessinatrice talentueuse. Elle tente de se remettre d’une rupture difficile en s’adonnant à sa passion, les jeux vidéo en ligne. Mais lorsque le héros sort de l’écran, le virtuel se mêle au réel, la fantasy à la science-fiction, et tout est bouleversé…
Bien malgré elle, l’héroïne se trouve entraînée dans une enquête haletante qui fait hurler de rire à chaque page !

Quelle aventure !
Je remercie Leslie Héliade de m’avoir proposé son roman en service presse sur Simplement, qui m’a permis de plonger dans un univers qui m’intrigue.

En lisant le résumé, j’étais partie dans autre chose, je n’ai pas vu la dernière partie de ce dernier, du coup, je m’imaginais un personnage néfaste et surtout physique. Bref, rien à voir, l’auteure nous livre une histoire originale avec une geekette incroyable.

Nous rencontrons donc Oriane, une jeune femme gothique, adorant les jeux vidéo, nous la suivons dans son quotidien après sa rupture avec Xavier qui la juge visiblement trop immature. Oriane a du mal à s’en remettre, mais c’est sans compter sur l’arrivée d’un avatar avec lequel elle joue en ligne… s’ensuit alors une aventure pleine de rebondissements farfelus.

Oriane est une plutôt naïve au début de l’histoire et nous la voyons évoluer et grandir, nous nous prenons facilement d’amitié pour elle. La suivre dans ses péripéties est un délice, elle fait preuve de beaucoup d’imagination pour aider l’avatar qui la suit partout.
Quant à lui, j’ai beaucoup aimé son personnage, en effet, bien qu’il soit un avatar et qu’il dépende de son créateur pour exister dans le jeu, il se trouve qu’en IRL il possède sa propre personnalité, ses propres pensées ainsi que ses propres émotions, ce qui nous le rend vivant et attachant.
Suivre nos deux protagonistes tout au long de cette aventure à quelque chose d’excitant, elle, prend de nombreux risques et lui, il apporte une touche de légèreté.

Concernant l’auteure et son écriture, j’ai trouvé qu’elle avait parfaitement géré le monde du gaming et l’envers du décor, de plus sa plume est fluide et permet d’avancer et de prendre plaisir même sans avoir une grande expérience des jeux vidéo. (La mienne se résume à, des nuits blanches passées sur les sims ^^)

Je recommande ce roman et vous encourage à vous laisser tenter même si le gaming n’est pas votre truc, vous pourriez être surpris.

Avis 4/5 Très bon

Voyageuse tome 1 Iman Eyitayo

À 18 ans, Kanyin vient de terminer son lycée avec brio et ne tient plus en place à l’idée d’entrer enfin à l’université.
Toutefois, lorsque sa mère lui annonce qu’elle doit passer ses vacances au Bénin, auprès de son père, sa bonne humeur s’évapore. Ce dernier étant constamment accaparé par son métier de chirurgien, la jeune fille s’attend à deux mois d’ennui et de solitude.
Elle ne prévoyait certainement pas retrouver un vieil ami d’enfance dans une situation plus qu’inattendue : dans le coma.
Et elle s’attendait encore moins à ce qu’en le touchant, elle se retrouve projetée dans un endroit des plus étranges…

Que d’aventures ! Je remercie Iman Eyitayo pour ce service presse rempli de magie…

Tout d’abord, un mot sur la couverture que je trouve vraiment canon et qui est vraiment représentative de l’univers dans lequel nous plongeons.

Dans ce roman, nous rencontrons Kanyin, une jeune fille à la vie ordinaire du moins jusqu’à ce qu’elle retourne à contrecœur à Bénin son pays natal pour des vacances avec son père, qu’elle n’affectionne pas plus que cela. Kanyin a quitté le pays et son seul ami il y a maintenant six ans et n’a plus eu de nouvelles de lui depuis… Quelle surprise ça a été que d’apprendre que le jeune homme se trouvait dans le coma depuis deux semaines. Touchée par cette nouvelle, elle souhaite lui rendre visite à la clinique dans laquelle son père est un chirurgien de renom, aussi, il lui obtient un droit de visite qui va changer sa vie à jamais et la plonger dans une sorte de limbes. Je ne dirais rien de plus mis à part que l’aventure commence à partir de ce moment et que Kanyin est une fille à part…

Concernant les personnages, je les ai beaucoup appréciés Kanyin est très intelligente, posée et réfléchie, elle a un bon caractère et son rôle dans l’histoire fait qu’elle est pile ce que j’aime chez une héroïne de fantastique.
Quant à Jun, il est lui aussi un personnage intelligent, distant et méfiant dans un premier temps puis attachant et un peu à côté de la plaque avec Kanyin, mais on comprends rapidement pourquoi il lui plaît autant.

J’ai pris énormément de plaisir à lire ce roman rempli d’intrigues et d’aventures, ma lecture a été divertissante, prenante et enrichissante. Aussi, je découvre l’auteure avec Voyageuse et je dois dire que sa plume est vraiment agréable, originale et fluide. De plus, Iman Eyitayo a très bien su contrôler son univers autant dans le fantastique que dans la culture et les légendes et traditions qu’elle nous livre.

Je recommande bien sûr la lecture de Voyageuse et le tome 2 promet d’être aussi prenant que le premier…

Avis  4/5 Très bon