Jolyse Alisson Carleaux

JoLyse

À 30 ans, Lyse en paraît bien plus. Elle vit dans l’angoisse, celle du retour de Charles à la maison, de ses accès de colère, de ses coups qui tombent… Ce soir-là, il l’emmène danser, une première depuis des années. Mais elle a dû commettre une erreur, car bientôt, un coup de poing lui coupe le souffle, puis un autre, et elle perd connaissance. À son réveil, elle découvre celui qui l’a sauvée des griffes de son agresseur : Joe. Qui est cet inconnu et pourquoi met-il un point d’honneur à la protéger ? Malgré les risques qu’il semble encourir, il fera tout pour la libérer de son carcan conjugal. Entre danger et passion, découvrez une romance bit-lit torride !

Tout d’abord, je remercie Librinova pour le service presse. Je suis ravie de notre échange.

Dans Jolyse, nous rencontrons Lyse, une trentenaire qui vit sous le joug d’un homme violent, Charles. Lyse n’a pas de famille et pas d’amis, ou du moins Charles l’a éloignée de l’unique amie qu’elle avait. Alors, comment fuir son tyran quand on est seule au monde ? Le soir de l’anniversaire de Lyse, alors que le couple fête l’événement dans un bar, Charles s’acharne sur sa compagne dans une rue sombre à l’abri des regards, mais c’est sans compter sur Joe. Cet homme (pas si homme) lambda suit le couple et intervient avant de ramener Lyse chez lui pour la soigner…

Dans ce roman, l’autrice nous plonge dans deux univers, la romance (même si avec Charles on en est loin) et l’aventure fantastique.

Je pense que Jolyse a beaucoup de potentiel, seulement la romance entre Joe et Lyse et le premier « Je t’aime », arrivent trop rapidement selon moi, même si je comprends l’attirance qu’ils éprouvent.

La disparition de Charles me pose problème aussi, elle donne un côté : « Hop ! Lui, il disparait comme ça, les deux autres sont tranquilles. ». Et en même temps, le roman laisse présager une suite et certains événements sont étranges, alors j’attends de lire la suite pour savoir si la disparition est voulue et travailler.

Pour ce qui est des personnages, je les ai beaucoup aimés que ce soit les principaux comme les secondaires, sauf Charles évidemment. Ils ont tous une place et un rôle spécifique dans l’histoire.

Concernant le roman, l’autrice a très bien su intégrer l’aventure fantastique à la romance, j’ai pris plaisir à suivre Joe dans son enquête et son nouveau travail, ainsi que les révélations qu’il apprend à propos de son père. J’ai également adoré découvrir Lyse dans sa nouvelle vie.

Et pour finir, je félicite Alisson Carleaux pour son cliffangher. Il donne vraiment envie d’enchaîner avec la suite pour découvrir la réaction complète de Lys devant la véritable nature de Joe. (Comme le résumé n’en parle pas, je n’en dis pas plus ^^)

 

 

 

 

Si seulement… Magali Inguimbert

Alyssa, que tout le monde depuis son enfance appelle « Yale », voit enfin son rêve se réaliser. Demain, elle quittera Madison pour rejoindre le campus de la prestigieuse université, renonçant par là même à la seule chose qui pouvait la retenir dans sa ville natale : son amour caché pour Luke, son voisin et ami d’enfance. Ce dernier, membre de l’équipe de basket-ball, petit-ami de la capitaine des pom-poms girls, est à l’opposé de Yale, jeune femme timide et « intello ». Si Alyssa n’a cessé de surveiller tous ses faits et gestes, osant à peine rêver à une réciprocité des sentiments, Luke semble avoir oublié jusqu’à son existence. Du moins jusqu’à la veille du départ pour Yale, quand il l’aborde de manière inattendue devant le cinéma pour lui annoncer qu’il va dans la même université qu’elle. Mais quelles sont ses véritables intentions ? Renouer leur amitié d’enfance pour ne pas se retrouver seul, ou bien tout autre chose ? Alyssa, qui a renoncé à tout espoir d’une histoire avec lui, renoncera-t-elle aux promesses qu’elle s’est faites ? 

 

Mon avis sur ce roman est plutôt mitigé.
J’avoue avoir eu du mal avec les deux protagonistes pendant une période du roman, leur comportement m’a quelque peu irrité, néanmoins, il est évident qu’ils sont faits l’un pour l’autre.
Leur relation en tant que couple est émouvante, mais il m’a manqué ce petit quelque chose qui aurait pu faire de ce roman un « Coup de cœur ». Ça me chagrine, d’autant que c’est vraiment le genre d’histoire qui me fait pleurer comme une madeleine et la pas une larme. Peut-être que ce n’était le bon moment pour le lire.
Bien sûr, ce n’est que mon avis et je ne dénigre ni l’histoire ni l’auteur, aussi, je vous encourage tout de même à le lire s’il vous tente.

Oh et sinon, on parle de cette couverture ? Je la trouve vraiment sublime, elle inspire tellement la douceur, j’adore.

Mini-avis: Sing Kylie Scott

51vk3flrdnl-_sx315_bo1204203200_

Hello =)

Je n’ai pas fait la chronique des tomes précédents du coup, je n’en fais pas non plus pour celui-ci et je n’en ferai pas non plus pour le suivant.

Néanmoins, je voulais faire mini-avis concernant Sing de Kylie Scott.
Je l’ai depuis un moment dans ma pàl mais j’appréhendais sa lecture dans le sens où Jimmy n’était clairement pas un personnage que j’appréciais. Du coup, je l’avoue ce tome ne m’intéressai pas du tout. De plus et allez savoir pourquoi je m’attendais à son point de vue à lui -__-‘ je suis une nunuche.

Bref j’avais déjà adoré les deux premiers tomes concernant David et Mal mais là gros retournement de situation et énorme coup de cœur pour Jimmy et Lena. Ce tome est parfait haha

Je vais maintenant lire Slow qui concerne Ben le bassiste des Stage Dive J

 

Bonne lecture et bonne journée à tous ❤

Mini-avis : Te désirer J. Kenner

most-wanted-tome-1-te-desirer-663771-250-400

 

J’avais tellement hâte de lire cette trilogie… Et quelle déception.
Je ne vais pas dire que c’est mauvais simplement je ne suis pas dans encline à ce type de lecture en ce moment.
J’ai lu ce premier tome (tant bien que mal) mais la suite ne me tente pas.
J’apprécie néanmoins l’intrigue derrière le trio Evan, Cole et Tyler. En revanche j’ai plus de mal avec Angie (Lina), je ne saurai dire pourquoi, elle m’agace je crois … et ça joue sur le fait que je n’accroche pas.
Du coup n’ayant pas lu la trilogie, je ne donnerai pas de note.