Le sourire d’Ange tome 2 Leslie Feather

Auteure: Leslie Feather | Auto-édité | Genre : Romance| Pages : 195 (epub)| Prix Numérique: 3.99€ Broché: 16.87 € | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Souvenez-vous… Ange et Amy ont décidé de quitter Berlin pour retrouver New York, ville natale des deux amies. Mais que sont-elles devenues ? Alors qu’Amy a vu sa vie prendre un tournant inattendu mais dans laquelle elle s’épanouit, Ange est victime d’un accident. Sa meilleure amie prend alors une décision qui s’apprête à chambouler à nouveau la vie de la jolie blonde. Des questions et des sentiments refont surface, réveillant peu à peu un secret douloureux qu’Ange a gardé caché de tous pendant plusieurs années.

Bordel !!

Tout d’abord, je remercie Leslie Feather pour le service presse de ce deuxième tome ainsi que pour sa confiance.

Dans ce deuxième tome, cinq années sont passées et nous retrouvons Ange, Amy et Damien dans leur nouvelle vie, du moins dans un premier temps, en effet après un accident Ange se retrouve plongée dans le coma et Amy contacte une personne de leur passé, une personne qui a beaucoup compté pour Ange et vise versa…

Pour rappel, j’avais eu beaucoup de mal avec Ange dans le premier tome, elle m’avait fortement agacé, je l’avais trouvé égoïste et puérile, ça m’avait valu un avis mitigé en fin de lecture. (Chronique Le sourire d’Ange tome 1)

Et bien dans ce tome-ci, c’est une nouvelle Ange que nous découvrons, elle est plus posée, plus mature et en commençant ce roman c’est vraiment ce que j’espérais.
J’ai trouvé notre belle blonde grandi par ce qu’elle avait vécu avec les membres du groupe qu’elle adorait, mais aussi par ce qu’elle avait dû affronter en revenant à New York. J’ai beaucoup plus apprécié son personnage, je l’ai trouvé adorable et douce, tel un ange, et mieux encore elle m’a touché.
Amy a toujours un fort caractère, mais elle est aussi plus mature et moins étouffante qu’avant. Elle s’épanouit dans sa vie auprès de Damien et ses deux enfants, quant à sa relation avec Ange, elle est toujours aussi forte : D
Quant à la personne de leur passé qui refait surface, je l’ai trouvé plus sage et lui aussi plus mature. Nous le découvrons plus en profondeur et nous nous rendons compte qu’il est vraiment une belle personne.
Vous l’aurez compris, les personnages se sont bonifiés avec l’âge et c’est plaisant de les retrouver.

Concernant le roman et l’écriture… et bien, je l’ai dévoré, j’ai eu ce que j’espérais par rapport à Ange et ma lecture s’est quasiment faite d’une traite, l’histoire entre Ange et cet autre du passé (non je ne dirai pas qui c’est ^^) est complètement différente de celle qu’ils avaient eue, elle est plus calme, plus posée et réservée, ils se cherchent sans savoir ce qu’ils ressentent vraiment et en même temps ils savent, l’un comme l’autre ce qu’il en est réellement, la peur du rejet les freine, mais quand les sentiments sont là au bout d’un certain temps les questions s’envolent.
Dans cette suite, il n’y a pas que les personnages qui ont mûri, la plume de l’auteur aussi, elle est plus douce ce qui la rend encore plus agréable qu’auparavant et elle s’est révélée addictive aussi.

Je me rends compte que dans ma chronique, la douceur, la maturité et la tranquillité reviennent souvent et c’est exactement comme ça que je ressens ce deuxième tome de Leslie Feather.
Je suis vraiment contente de ne pas m’être laissée décourager par mon ressenti concernant le premier tome, je serais passé à côté d’une belle suite…

Avis 5/5 Vraiment très bon

Publicités

La quête de Lya Tristan Valure

Auteur : Tristan Valure | Auto-édité | Genre : Fantasy, Fantastique, Young Adult | Pages : 300 | Prix Numérique: 2.99€ Broché: 9.90 € | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Fougueuse et insouciante, Lya ne peut se résoudre à se laisser bercer par la douce vie de Salinar. Après avoir découvert la trace d’une communauté disparue appelée « les Voyageurs », elle n’aura de cesse d’en savoir davantage sur l’histoire de son peuple : « le peuple des étoiles ».
Sa quête la mènera, au gré des rencontres et de ses voyages à travers les provinces, à découvrir des aspects insoupçonnés du monde qui l’entoure.
Partie dévoiler un fragment de son histoire, elle pourrait bien élucider l’un des plus grands mystères que son peuple ait jamais connus.

Je remercie chaleureusement Tristan Valure de m’avoir permis cette superbe aventure aux côtés de Lya via le site Simplement.pro

Je ne m’attendais pas à cela et cette fin… j’ai envie de pleurer de frustration, mais pas que !

Dans ce roman, nous rencontrons Lya, une jeune varlane qui a soif de connaissance. Elle souhaite en savoir plus sur les Avens, ces voyageurs qui ont quitté Salinar pour retourner vivre dans leur habitat d’origine, Lya veut en apprendre davantage sur ses origines les plus lointaines. Pour se faire, elle doit se rendre sur Gyt, l’île des taurusques où elle rencontre Tchak et Lenan, qui l’aideront dans sa quête ou pas…

Lya est une jeune elfe que j’ai apprécié. Sa soif de connaissance, ses recherches sa fougue et sa vivacité, je les comprends, elle est passionnée et bienveillante parfois insouciante et naïve, mais j’ai aimé sa personne (peut-être parce qu’elle me rappelle ma propre personne quand quelque chose m’intéresse ^^)
Lenan… Dès le début, je n’ai pas accroché avec lui, je l’ai senti calculateur derrière son « humour » et il représente bien les humains dans ce roman.
Quant à Tchak, j’ai eu un énorme coup de cœur pour son personnage. Ce taurusque est vrai, loyal, il est gentil et peut se montrer impitoyable quand il le faut, et surtout il est toujours présent pour Lya sans que se soit par intérêt. J’ai beaucoup aimé la relation de Lya et Tchak, chacun veille l’un sur l’autre. La varlane est aussi loyale et soucieuse envers le taurusque qu’il l’est envers elle. Leur amitié est vraiment belle et apporte au roman une touche de douceur dans toutes ces aventures.

Concernant le roman et l’écriture, j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire et j’en suis agréablement surprise, je ne m’attendais pas a aimé autant.
Je m’explique, en règle générale pour la fantasy et le fantastique, j’ai une préférence pour les plumes féminines, alors MERCI à l’auteur de me démontrer que je peux également aimer et avoir des coups de cœur pour la plume des hommes^^
Ce roman est fait d’aventures, de rebondissements et de questionnement, impossible de s’ennuyait dans la quête de Lya , les pages se tournent seules et la fin du roman arrive vite, trop vite! (Oui j’en voulais encore 🙂 )
Avec ce premier tome, l’auteur pose la base de l’histoire et nous offre un décor travaillé en plus de l’histoire et des personnages, quant à sa plume elle est fluide, créative, addictive et pleine de suspens surtout à la fin, c’est donc avec un beau cliffhanger que Tristan Valure achève son roman et me laisse au bord de la syncope…

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite parce que là… Mon petit (lol) Tchak   😮 😥
Non je ne me fiche pas du sors de Lya, mais Tchak quoi…

Avis 5/5 coup de coeur

Galénor, tome1 : Le livre des portes Audrey Verreault

Auteure : Audrey Verreault | Genre : Fantasy, Young Adult | Pages : 358 | Prix Numérique: 2.99€ Broché: 11.04€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Et si vous étiez liés à quelqu’un… quelque part…
Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparitions s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…
Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

 

Et bien quelle aventure…

Je remercie chaleureusement Audrey Verreault de m’avoir permis d’entrer dans l’univers de Galénor et de vivre l’aventure de JudyAnn.

Dans ce roman nous découvrons JudyAnn, une jeune fille de 18 ans à l’existence plus ou moins banale, du moins jusqu’à la veille de ses 19 ans où elle rencontre Mérindol, un grand magicien vieux de presque neuf-cents ans. Ce dernier lui apprend qu’elle est une sorcière et pas n’importe laquelle, une géminie, ils ne sont plus que quatre et une prophétie dit qu’ils apporteront la paix dans leur monde… JudyAnn reste perplexe face à ces révélations, mais se rendra vite compte qu’elle est en effet une géminie, mais pas que… Je n’en dis pas plus.

Parlons des personnages, JudyAnn est une jeune fille qui a soif de savoir, elle s’interroge, s’informe, elle est aussi une personne qui n’a pas vraiment confiance en elle et elle est peut-être un peu perdue avec tout ce qui lui arrive. Elle a souvent eu des préjugés concernant les inferniths, mais ceux-ci s’évaporeront peu à peu… Qu’on se le dise, elle est l’héroïne de ce roman et j’ai pris grand plaisir à la suivre dans ses aventures.
Vincent, l’assistant de Mérindol, je reste un brin déçu de lui, je l’ai adoré dès le départ, je l’apprécie et je le trouve adorable même, mais certains de ses choix m’ont hérissés les poils, du coup je suis mitigée par rapport à lui.
Les autres personnages bien qu’importants dans l’histoire ne m’ont pas semblés aussi présent et développé que JudyAnn et Vincent. Cela dit, Calchas se révèle plein de surprises, Mérindol quant à lui fait toujours preuve de sagesse et JudyAnn peut toujours compter sur lui. Quant aux trois autres géminis, Daphnée est plus enthousiaste, plus réceptive et semble être dans son élément, Tom est celui qui à toujours le nez fourrer dans un livre en quête de savoir quant à Kyle, il semble prendre l’histoire à la légère, du moins je l’ai ressenti comme ça ^^

Concernant, l’écriture de l’auteur et le roman en général, j’ai aimé me perdre dans les lignes de cette histoire, la plume d’Audrey Verreault est simple, agréable et créative. Les descriptions faites sont facilement imaginables si bien qu’on se plonge rapidement dans Galénor. Ce premier tome pose l’histoire, il explique les choses en répondant aux questions des géminis et les nôtres, l’intrigue et les rebondissements se mêlent à tout cela et fait que le lecteur ne s’ennuie pas.
À peine, les personnages ont réglé une première mission que déjà, ils repartent pour de nouvelles aventures. Si j’avais un petit reproche à faire, ça serait concernant l’action se déroulant sur les plaines de Vigrid, je l’ai trouvée trop rapide, j’aurais apprécié un peu plus de détail. Ma foi, ça ne m’a pas empêché d’apprécier le dénouement : D

Je recommande ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite, je me demande ce que l’auteure mijote à nos quatre sorciers…

Avis 4/5 Très bon

 

La nébuleuse d’Héra, tome 1: La toile du destin Lydie A. Wallon

Site de l’auteure: ICI | Auteure : Lydie A. Wallon | Genre : Science-fiction (space opera)| Pages : 466 | Prix Numérique: 4.99€ Broché: 16€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

En 3602, la Terre n’est plus qu’une planète à l’abandon. Trois races distinctes, issues des humains, ont colonisé de nouveaux systèmes.
Kendalh, une scientifique « homogène » — l’espèce dite supérieure — rejoint sa planète après une mission de plus d’un an. Sa vie extrêmement réglée prend un virage inattendu lorsque son vaisseau s’écrase sur un territoire hostile, envahi de créatures monstrueuses.
Quel choix lui reste-t-il quand celui qui lui sauve la vie est un de ces détestables humains, et qu’il tire des pouvoirs étranges de cristaux que tous pensaient disparus ?

 

Une fin comme je les aime !

Je remercie Lydie A. Wallon d’avoir accepté ma demande de service presse et donc permis de plonger dans son univers. Je découvre, par ailleurs, ce qu’est le space opera, du coup, ça en fait un peu plus dans ma petite tête et ce n’est pas négligeable. lool

Il est difficile de vous faire mon propre résumé sans trop en dire alors je change légèrement mon schéma de chronique pour ce roman.

Dans ce premier tome, nous rencontrons plusieurs personnages, notamment Magnus, Cassandre, Riah, Rajan, Kendalh, Mé-Boh, Amir, Grant et d’autres encore, je vous vois déjà prendre peur avec tous ces prénoms, mais je vous rassure, vous ne vous perdrez pas.
En effet, l’auteure pose au départ quatre histoires qui vont nous amener à la découverte d’autres personnages et de vivre d’autres aventures pour ensuite toutes se rejoindre, tout est lié et je vois le fil conducteur de l’histoire comme un arbre généalogique ^^

Concernant les personnages, j’ai eu un coup de cœur pour Mé-Boh, Abigail, Kendalh et Rajan.
Mé-boh, même si au final n’est pas énormément présent, je le trouve adorable et attachant.
Je vois Abigail comme une warrior et elle fait preuve de loyauté, elle est donc une amie précieuse.
Kendalh est une warrior à sa façon, elle ne se laisse pas faire et a du répondant.
Quant à Rajan… ce taciturne m’a conquise. (Bien qu’au départ je me l’étais imaginé un poil plus… « agressif »).
Les personnages secondaires comme principaux sont tous différents et ont leur importance dans l’histoire. Ils ont chacun un rôle à jouer.
Dernier point sur les personnages, j’ai beaucoup aimé que dans cet univers où le racialisme est mis en avant, certains remettent tout en questions et passe au-dessus des différences.

Parlons du roman dans sa globalité et de l’écriture, j’avoue avoir trouvé la mise en place un peu longue, mais une fois que l’action commence, elle ne s’arrête plus, ce roman est rempli de rebondissements et l’intrigue nous tient en haleine tout du long, d’ailleurs je ne m’attendais pas à un tel dénouement. Quant à l’écriture, elle est fluide, agréable et créative, l’auteure sait où elle nous mène et son décor est incroyable. Parce que OUI, en plus d’une histoire travaillée nous avons un vrai décor qui varie d’une planète à une autre et j’ai vraiment aimé imaginer tout cela.

Je recommande vivement ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite 🙂

Avis 4/5

Save Our Souls, tome 1: Sans attache Elle Guyon

Kindle: 259 pages, éditeur : Librinova, pour l’acheter sur Amazon, cliquez sur l’image

Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout, pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…
Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales ? Et si ce qui s’est passé il y a plus de trois cents ans était la clé de la réussite ?

Aaah !! Mais non, mais cette fin : O

Je remercie chaleureusement Elle Guyon d’avoir accepté ma demande de service presse.

Dans ce roman, nous rencontrons Aldric, un jeune SDF qui agresse Riane dans le RER, afin de payer ses « impôts » au Videur, un homme qui fait régner la terreur dans la rue.
Aldric et Riane sont amenés à se revoir, débute alors une drôle d’histoire (façon de parler), si vous pensiez tomber sur une romance toute mignonne (comme moi^^) vous vous trompiez…

A vrai dire l’auteure nous livre deux histoires, l’une se déroulant dans le passé concernant une amitié entre deux gardiens, Gebrail et Jeremy, l’autre se déroulant dans le présent  concernant Riane et Aldric dont le futur est lié.
J’ai apprécié en apprendre plus sur ces gardiens d’autant que l’un d’eux est celui de Riane. Nous entrevoyons donc pourquoi il est si taciturne, ainsi que sa forte amitié avec Jeremy.
Néanmoins, j’avoue avoir préféré et dévoré les chapitres concernant l’histoire du présent.

Concernant les personnages, Riane est une jeune fille persévérante, si au début ses intentions étaient calculées et son regard faussé, tout cela change au fil des pages. Elle arrive à se remettre en questions et à faire tomber les barrières d’Aldric , une fois la machine lancée, elle ne le lâche plus et j’ai adoré ça.
Quant à Aldric, il est solitaire, personne ne le calcule et dans le cas contraire, c’est avec de mauvaises intentions (je pense notamment à cette biatch de prof…), lassé de la vie, il se renfermer sur lui-même et ne laisse personne l’approcher. C’est le rebelle au cœur tendre, il est aussi fort et courageux que vulnérable et peu confiant. J’ai eu un coup de cœur pour son personnage.

Parlons du roman et de l’écriture de l’auteure, j’ai trouvé la plume d’Elle Guyon fluide et agréable dans l’ensemble, tantôt entraînante et addictive pour Riane et Aldric  tantôt posée pour Gebrail et Jeremy, l’auteure nous livre un roman plein d’intrigue et nous plonge intégralement dans l’histoire de nos jeunes protagonistes pour freiner le mouvement avec celle des gardiens, du moins c’est comme cela que je l’ai ressenti 🙂
Elle guyon, nous offre également un abominable cliffhanger ainsi qu’un extrait du tome 2 qui nous donne envie de replonger tout de suite sans attendre jusque 2018, une fin qui nous tient en haleine donc^^
J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de ces aventures. Riane réussira-t-elle sa mission ? Aldric comprendra-t-il ce qu’il s’est passé ? Oh là là…

Je recommande évidemment ce young adult fantastique, vous ne vous ennuierez pas.

Avis 4/5 Très bon roman.

Mirror, Mirror Cara Delevingne & Rowan Coleman

Broché: 414 pages, éditeur : Hachette Romans, pour l’acheter sur Amazon, cliquez sur l’image

Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.
Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.
C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal  ? Connaissaient-ils vraiment Naomi  ? Se connaissent-ils vraiment  ?
Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil  : nul ne peut réparer un miroir brisé.

Je remercie le service NetGalley ainsi que les éditions Hachette Romans pour ce service presse.

Ce roman aurait pu être un coup de cœur…

Mirror, Mirror n’était clairement pas un roman que je comptais lire, en effet je pensais que l’actrice Cara Delevingne nous livrait sa vie et qu’on se le dise, la vie des célébrités, perso je fullbalek, c’est le nom de Rowan Coleman auteure de « Avant de t’oublier »  qui a retenu mon attention, j’ai donc lu le résumé et quand j’ai su que c’était fictif et non autobiographique, je me suis dit pourquoi pas, j’ai tenté une demande qui a été acceptée et j’en suis ravie.

Dans ce roman, nous rencontrons Red (Amy), Léo, Rose, Naomi et Ashira, les quatre premiers forment un groupe nommé Mirror, Mirror, quant à la dernière elle est la sœur de Naomi, la bassiste.
Naomi a disparu et Red nous livre son ressenti, ses doutes, ses craintes et ses suspicions, si la bassiste avait l’habitude de fuguer, elle ne l’avait pas refait depuis que le groupe c’était formé, pour eux ce n’est pas normal ça va plus loin qu’une fugue… Raison ou tord, ils ne comptent pas en rester là.

Parlant des personnages, ils ont tous une vie merdique (appelons un chat, un chat) que ce soit à la maison et/ou au bahut, ils ne sont pas épargnés.
Red subit des moqueries par rapport à sa couleur de cheveux, son orientation sexuelle et sa personne. À la maison, elle doit faire face à l’alcoolémie de sa mère et les absences de son père, heureusement, elle a Gracie sa petite sœur pour lui mettre du baume au cœur, j’ai énormément aimé son personnage et j’aurais aimé la rencontrer dans la vie RL.
Léo, il est un jeune homme qui ne roule pas sur l’or et vit dans une cité avec un frère néfaste à souhait. C’est un garçon craint, alors qu’il est effrayé. J’ai aimé son personnage aussi, il m’a touché derrière ses airs de gros dur.
Rose, elle est une jeune fille superbe et populaire, mais cache un lourd secret. L’ambiance à la maison n’est pas au beau fixe entre une belle-mère qu’elle déteste et un père qui ne prête pas attention à elle, ce qui la pousse à jouer un rôle en permanence. Je n’ai pas accroché avec son personnage et son passé n’a pas su me faire oublier son côté hautain et sa manie de battre le chaud et le froid avec Red et Léo.
Naomi, elle a visiblement été victime de moqueries au bahut d’où son habitude de fuguer pour attirer l’attention, bien que ses parents soient affectueux et chaleureux.
Quant à Ashira, elle est une grosse surprise pour moi, solitaire et distante, nous la découvrons en même temps que Red, j’ai aimé son personnage et son génie en informatique qui se révèle très utile pour découvrir ce qu’il s’est passé avec sa sœur.

Concernant l’écriture et le roman dans sa globalité, je suis frustrée, en effet si  j’ai dévoré les deux cents dernières pages, les deux cents premières, elles, ont été longues
L’intrigue, les rebondissements, l’action, la fluidité de l’écriture, les sujets durs qui sont abordés, tout est là pour le coup de cœur, mais cette lenteur l’empêche (du moins pour moi).
Néanmoins, j’ai aimé suivre ce petit groupe ainsi que le dénouement de l’histoire.
Je tiens aussi à dire que les auteures ont vraiment su mettre en avant le mal-être dû à l’adolescence et aux conditions de vie de nos personnages sur un fond d’enquête et d’aventure.

Avis 4/5

Les Farkasok, tome 3 : Sacrifices Elena Guimard

La meute de la Lune rouge se concerte en vue de déterminer l’évolution de leur futur domaine.
Mais quelques-uns de leurs frères de meute sont perturbés, à commencer par Hugo.
Mady l’acceptera-t-elle ?
De leur côté, Lucille et Adam filent le parfait amour jusqu’à l’arrivée de l’ex d’Adam…
Quant à Tim et Bart, leur relation exclusive menace d’exploser pour une raison que ni l’un ni l’autre n’avaient envisagée.
Beaucoup de sacrifices sont demandés aux membres de la meute de la Lune rouge.
L’union de certains est assez perturbée.
Entre excitation et regrets, les cœurs fluctuent.
Le domaine de la Hongrie les accueillera pour le Solstice d’été, où l’impossible sera tenté pour donner un véritable Alpha à cette meute qui nous tient tant à cœur.

 

Je remercie une nouvelle fois Elena Guimard d’avoir accepté ma demande pour ce service presse.

C’est avec plaisir et impatience que j’ai retrouvé la meute de la Lune Rouge et celle de la Bastide aux loups. Autant vous dire que les 515 pages affichées sur ma Kobo n’ont pas fait long feu. : )

Nous retrouvons donc Morgan et Manon, toujours en quête d’un remède pour Morgan, cet Alpha hors pair, bien qu’il en doute.
Pour Hugo et Amandine, trouver son âme sœur n’est pas toujours chose aisée et nous le comprenons avec ces deux là.
Ross et Damien, vivent le parfait amour et se révèlent être de bons protecteurs pour la meute.
Bart, Tim et Rachel, vivent un calvaire sentimental, mais peuvent compter sur les membres de la meute et de celle de la Bastide.
Arrive un petit nouveau en fin de roman qui me plait bien, Cynthia n’a qu’à bien se tenir… ou peut-être est-ce lui qui a intérêt à bien s’accrocher ?

Dans ce dernier tome, comme pour le deuxième nous suivons plusieurs personnages à savoir les membres du cœur de la meute. Nous les suivons dans leurs aventures, en sachant que certaines se déroulent simultanément, néanmoins à aucun moment nous perdons le fil, l’auteure indique tout correctement, elle alterne également ces aventures par chapitre et je trouve ça exaltant en fait, l’intrigue se fait tout au long sans jamais qu’on ne se lasse. J’ai également adoré retrouver cette loyauté et cet amour qui règne au sein de la meute. L’ambiance familiale est chaleureuse et réconfortante, on se retrouve tout de suite englobé dans une bulle avec nos loups.

Ce livre, regorge d’informations concernant, les débuts de la meute de la Bastide aux loups sous le « règne » de Joseph, le père et Alpha de Morgan, Hugo et Gabriel. J’ai vraiment aimé en apprendre plus sur lui et Garm, l’Edgir de la meute de la Bastide aux loups. Leur passé les rend plus sages et je suis ravie pour Garm, ce loup a bien assez souffert comme ça, il mérite ce qui lui est tombé dessus. Nous en apprenant également beaucoup sur Tim et Bart qui n’ont pas toujours connu des jours heureux, mais qui restent tout de même de bons vivants, sauf quand l’un d’eux va mal. C’est un tome plein de révélations que nous prenons plaisir à découvrir.
J’ai de nouveau eu plaisir de retrouver quelques membres la meute des De Chânais (de Ysaline Fearfol, si vous ne connaissez pas, foncez !!), je pense que Soraya ne pouvait pas mieux tomber, de plus même si sa famille lui manque quelque peu, elle semble épanouie et heureuse auprès de son loup.

Concernant la plume de l’auteur, comment dire… j’ai lu 60 % du livre en un aprèm et une nuit donc, je pense qu’on peut dire qu’elle est addictive au possible. Comme je le disais, on ne s’ennuie pas, on ne se perd pas dans toutes ces informations et ce n’est pas « trop » non plus. Elena Guimard est une de mes auteures favorites en terme de Bit-Lit, j’ai su dès le premier tome que je pourrais poursuivre la trilogie les yeux fermés (même si c’est mission impossible de lire les yeux fermés lool)

Je recommande donc l’auteure et la trilogie à 200 % et j’attends le tome 4 avec impatience ❤

Avis 5/5 Coup de cœur

Ulysse et Lola Julien Leclercq & Pauline Amélie Pops

Album jeunesse, Âge: à partir de 5 ans, éditions Yakabook, Prix: 2€ Pour vous le procurer, cliquez sur l’image

En rentrant de l’école, Lola évite le grand cheval noir des nouveaux voisins. Mais un jour d’inquiétants messieurs semblent vouloir emmener l’animal contre son gré. Une belle histoire d’amitié entre une petite fille et un cheval.

Les éditions Yakabooks nous proposent là encore, un bel album.

Je remercie une nouvelle fois Lucie Brasseur pour l’envoi de ce joli service presse et j’en profite pour féliciter l’auteur et l’illustratrice pour leur travail.

Nous rencontrons Lola, une petite fille qui après un malentendu avec ses amies, se sent très mal et, seule. Quelques jours plus tard, elle fait la rencontre d’Ulysse, un superbe cheval noir dont elle a peur et dont elle ne s’approche pas. Un soir en rentrant de l’école, elle se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond et prend son courage à demain pour voir ce qu’il se passe avec Ulysse. Elle fait alors face à quatre malfrats et permet à Ulysse de s’évader…

Dans cet album de 28 pages, divers thèmes sont abordés comme la solitude, la peur, la malhonnêteté, le courage…
Lola est une petite fille sensible, douce et prends les choses à cœur, elle m’a fait penser à Pipine qui parfois, rentre triste de l’école parce que son amie n’est plus son amie…
Lola est également — bien qu’imprudente — courageuse, elle n’a pas hésité à aller voir ce qu’il se tramait avec Ulysse et grâce à elle il a pu s’évader.
Quant à Ulysse, il est tout aussi courageux qu’elle. Nous avons beaucoup aimé cette amitié naissante entre ce cheval et cette petite fille.

Concernant l’histoire, elle est simple à comprendre et les illustrations qui sont tout bonnement magnifiques, correspondent parfaitement au texte.
J’ai pour ma part apprécié la qualité du papier de ce petit livre ainsi que son format (220 x 164 mm)
Je recommande cette histoire, qui saura tenir en haleine nos minis de 4 à 6 ans.

Avis 4/5

J’insiste une nouvelle fois sur le concept de cette maison d’édition dont le slogan est « Un livre pour tous »et qui pratique un prix tout doux à ses livres (2€). Une maison d’édition qui gagne à être connue et que nous gardons à l’oeil 🙂

Le sourire d’Ange, tome 1 Leslie Feather

Ange et Amy, deux jeunes femmes liées par une amitié exceptionnelle, ont tout quitté pour s’installer à Berlin. Si l’une des deux, extravertie et heureuse en couple, est allée vivre là pour sa carrière, l’autre, plus réservée et solitaire, est surtout là pour prendre un nouveau départ. Alors qu’Ange essaye de se reconstruire, une sortie forcée entre amis lui fera faire la rencontre improbable et bouleversante d’un groupe de musiciens. Si au début tout se passe à merveille pour la jeune femme, avec même une idylle naissante entre elle et l’un des membres du groupe, elle sera vite confrontée à des choix qui risqueraient de la rendre malheureuse à nouveau et de faire souffrir son entourage. Impuissante face à la détresse de son amie, Amy ira jusqu’à mettre son couple en danger pour l’aider.

Tout d’abord, je tiens à remercie Leslie Feather, d’avoir eu assez confiance en moi pour ce SP, je la remercie également pour la conversation que nous avons eue qui me permet du coup, de chroniquer son roman correctement.

Nous partons donc en Allemagne et rencontrons Ange, une jeune femme introvertie à l’inverse d’Amy, sa meilleure amie. En effet, Ange ayant vécu un terrible drame dont elle se sent coupable, semble se renfermer et ne s’accorder aucun plaisir, Amy la pousse à sortir et voir du monde et c’est un soir qu’elle accepte de sortir avec son Amy que sa vie va changer du tout au tout, en bien ou en mal… ça reste à voir. Ange fait connaissance avec un groupe de musiciens, qui visiblement l’apprécie et l’adopte rapidement dans leur entourage, d’autant qu’Ange ne laisse pas le chanteur indifférent.

Concernant les personnages, je n’ai absolument pas accroché avec Ange, je l’ai trouvé très puérile, égoïste, indécise et ses réactions comme ses faits m’ont souvent agacés. L’auteure la voulait chiante et puérile du fait de ce qu’elle a vécu, je lui tire mon chapeau parce que je la ressens vraiment comme ça. (Sachez que beaucoup la trouvent adorable)
En revanche, j’ai beaucoup aimé Sébastian, le chanteur du groupe, il est doux et attentionné avec elle, on sent qu’il la respecte et ne veut pas la brusquer. À vrai dire, j’ai apprécié les personnages du groupe, même Derek, qui pousse Ange à aller au-delà de ses limites et à lâcher prise. Concernant Amy, elle est très attaché à Ange, s’inquiète tout le temps pour elle, le comportement typique de la mère poule, si elle a parfois été chiante, son attitude me parait compréhensible, non pas que je l’accepte parce ce que c’est étouffant pour Ange, mais je la comprends. Enfin, Damien, le fiancé d’Amy, je l’ai trouvé lui aussi très sympathique, il fait preuve de compréhension, il est également de bons conseils et agit parfois en tampon entre les deux femmes.

Pour ce qui est du roman et de l’écriture, j’ai trouvé que cette histoire avait un bon potentiel et j’ai adoré le décor posé par l’auteur, ça change des histoires qui se passent en Amérique, néanmoins je vous avoue aussi qu’Ange a rendu ma lecture assez désagréable, mais sans elle, il n’y a pas d’histoire, on est d’accord.
Pour l’écriture de l’auteure, je l’ai apprécié, elle est fluide et agréable et croyez moi, je compte bien lire le tome 2 et prendre la petite Ange par les cornes ? Lool ! Non sérieusement, la fin du roman me pousse à vouloir connaitre la suite, je me pose pas mal de questions et j’ose même espérer retrouver une Ange grandit de tout ce qui s’est passé avec les garçons.

Avis : 3/5 Mitigé

Petits contes pour monstres gentils Christophe Amblard & Nicolas Léonard

Album jeunesse, Âge: 4-7, éditions Yakabook, Prix: 2€ Pour vous le procurer, cliquez sur l’image 🙂

Plus question de trouille ! Les monstres gentils débarquent.
11 petits contes poétiques et rigolos où monstres poilus, biscornus ou tordus jouent dans les placards, chatouillent les doigts de pieds et s’entortillent dans les chaussettes de laine.

Je remercie Lucie Brasseur des éditions Yakabooks pour ce joli service presse. Et bravo à l’auteur et à l’illustrateur pour leur travail.

Quel est l’enfant qui n’a pas peur des monstres ? J’ai du échanger de chambre avec Pipine parce qu’elle pensait qu’il y avait une sorcière dans la sienne : O (pas que pour cette raison non plus hein^^) et même dans sa nouvelle chambre elle dort avec la lumière allumée, gare à celui qui l’éteint d’ailleurs…

Dans ce petit livre, nous rencontrons douze monstres qui vivent là où les enfants le pensent, sous le lit, dans l’armoire, dans le bois d’à côté… nous les rencontrons accompagnés d’un petit conte… Chaque double page à son petit monstre et son conte avec des vers qui riment. Le texte est rythmé et parfois drôle. D’ailleurs, le monstre débile a bien fait rire Pipine.

Quant aux illustrations, à chaque double page une couleur, néanmoins ce n’est pas monotone, au contraire je les trouve simples, attrayantes et jolies, elles correspondent bien au texte et pose le décor.
Concernant, le monstre du bois d’à côté, Pipine lui trouve une queue d’écureuil, là aussi elle a bien rit.

Ce petit livre est fort agréable ainsi que ces petits monstres et nous fait vite oublier que nous en avons peur. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie et nous recommandons ce petit album.

Petit mot concernant les éditions Yakabooks, c’est une édition intéressante ayant pour slogan « Yakabooks, le livre pour tous » en effet, cette maison d’édition propose ses livres à prix tout doux soit 2 € que ce soit pour les enfants, les ados ou les adultes. Nous la découvrons avec cet album et un autre que nous n’avons pas encore lu, mais regardé et nous savons déjà que c’est une ME que nous aurons à l’œil.

Avis 5/5 vraiment très bon