Black rose Épisode 1: Le Don Faë Storm

sheonandbooks

Episode disponible: AmazonKobo, Iggybook, Google play

Un bar, une serveuse, un inconnu et une rose.
Suivez les aventures d’Alice dans le bar-concert du Black Rose.
Entrez dans un monde sombre et mystérieux, au cocktail diaboliquement délicieux.
Une nouvelle série acidulée, à déguster on the rocks, avec son zeste de citron fantastique sans modération !

C’est avec plaisir que je retrouve la plume de Faë Storm avec Black Rose.

Ce premier épisode nous permet de faire connaissance avec les personnages, notamment
Alice une jeune femme au caractère bien trempé qui travaille dans un bar le « Black Rose »
C’est sur son lieu de travail qu’elle fait la rencontre d’un homme mystérieux aux allures dangereuse et sexy…

Cet épisode est court mais, il ne laisse pas indifférent, en effet, il s’agit là d’une histoire de fantaisie complètement différente de Renaissance, ici nous somme plus dans la bit- lit et l’intrigue se veut présente dés le début.

Je remercie Faë Storm pour sa confiance et son imagination qui ne cesse de me surprendre 😀

Avis 💜💜💜💜 4/5
Extrait:

Prologue

La chute : inévitable, implacable…

La douleur brise mon corps qui rencontre la terre ferme, la souffrance toujours aussi lancinante qui me prive d’Amour. Combien de temps cela a-t-il duré ? Je ne le sais. Mais mon âme retient le souvenir du courroux que l’on m’a infligé. Je suis face contre terre, étalé dans l’herbe humide, coupé des liens de la marionnette que j’étais. Je relève la tête, mes cheveux emmêlés brouillent ma vision. Alors, puisant dans le peu de forces qu’il me reste, je me redresse lentement. Le poids dans mon dos me rappelle mes ailes brisées. Leur noirceur est la preuve de mon indigence.

Je me trouve dans une plaine, l’herbe est fraiche de la rosée matinale. L’aube pointe ses timides rayons de soleil. La lumière rase le paysage devant moi : à l’horizon, je distingue un château fort. De mon point de vue, il me semble imposant, je songe alors qu’il doit être colossal. C’est là-bas que l’on m’attend, je le sens. Son appel est un ordre et je dois m’y rendre.

Le corps déformé, je traverse la plaine en boitant, la douleur m’arrache un cri pour chaque os disloqué que je m’efforce de replacer dans cette chair humaine dont me voici affublé

Publicités

N'hésitez pas à donner votre avis ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s