Lucky Bounce Lola Berelle

Ève ne vient que très rarement chez ses parents. Elle a fuit la maison familiale en espérant que cela l’aiderait à prendre sa vie en main. Mais elle va de déconvenue en déconvenue. Son retour ne dérogera pas à la règle, surtout lorsqu’elle va croiser la route de Bastien son amour secret de jeunesse. Remarquera-t-il la jeune femme ? Vivra-t-elle enfin le conte de fée dont elle rêve ?

Un roman fort sympathique que j’ai englouti en une soirée.

Je remercie Lola Berelle pour ce service presse que j’ai pris plaisir à lire.

Dans Lucky Bounce, nous rencontrons Ève, une jeune femme qui passe les vacances chez ses parents où elle retrouve son frère jumeau Adam (et pas que…).
Ève vit une relation très particulière avec sa mère, une relation qui m’a maintes fois irritée, peu importe l’âge que l’on a certains mots sont indélébiles et nous empêche d’avancer, elle vit aussi une relation fusionnelle avec Adam et qui parfois l’étouffe, mais ce dernier ne cherche qu’à la protéger.
Pendant ses vacances, elle va prendre conscience de certaines choses concernant ses sentiments vis-à-vis de son grand amour de jeunesse, elle va également vivre de nouvelles expériences dans ce domaine qui vont lui faire comprendre que jusqu’ici, elle s’était fourvoyée sur l’amour.

J’ai vraiment apprécié sa relation avec Adam, ils se charrient, se soutiennent, s’engueulent, se réconfortent, se protègent, ils sont complices et touchants ces deux-là.
Concernant Ève, comme j’ai aimé son personnage. Elle m’a tellement fait rire tant par ses discussions mentales, sa gaucherie que par sa façon d’être et son côté « coincé », je me suis vraiment reconnue en elle. C’est une jeune femme adorable, je trouve.

J’ai également apprécié le milieu sportif dans lequel l’auteur nous plonge, je ne connais absolument rien au basket, et même s’il n’est pas présent dans toutes les situations, ça m’a plu d’en découvrir un peu plus sur ce sport et ça me change des milieux que j’ai l’habitude de lire.

Pour ce qui est de la plume de l’auteure, je la trouve toujours aussi fluide et addictive, preuve en est, j’ai terminé le roman en quelques heures, c’est une lecture rafraîchissante et elle se lit rapidement.

Je recommande ce roman, éventuellement entre deux grosses lectures.

Avis 4/5 Très bon

The silent waters Brittainy C. Cherry

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes.
J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.
J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape.
Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.
C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

J’ai beaucoup de coups de cœur, mais certains sont vraiment plus forts et celui-ci en fait partie. Ce roman est une pure merveille !

Avant de me lancer, je savais que j’allais apprécier ma lecture parce qu’il a une très bonne réputation, toutefois, je ne m’attendais pas à cela…

Dans The Silent Waters, nous rencontrons d’abord Maggie six ans, une petite fille, qui a l’air douce et gentille. Elle emménage chez la femme de son père et rencontre Brooks le voisin et meilleur ami de Calvin pour la première fois. Nous suivons Maggie dans ses années et à l’âge de dix ans, elle organise son mariage avec Brooks qui, lui, ne veut « absolument » pas se marier avec elle. Maggie donne rendez-vous à Brooks dans la forêt près de la rivière où ils ont l’habitude de pécher avec leur famille, pour la répétition du mariage, mais tout ne se passe pas comme prévu. Brooks est en retard et Maggie assiste et vit un événement qui va faire basculer sa vie dans les ténèbres.
Après ce jour, plus rien ne sera comme avant, les années passent et Maggie reste murée dans ce mal qui ne veut pas la quitter, Brooks fait toujours parti de sa vie, il devient son meilleur ami, son ancre puis leur amitié évolue en puissance…. Je m’arrête là, j’en ai déjà trop dit.

Comme je disais, je ne m’attendais pas à un tel coup de cœur, je ne m’attendais pas à toutes ses larmes ni à cette rage qui m’a souvent envahi, je ne m’attendais pas à tomber autant en amour pour nos personnages et encore moins à trouver cette phrase qui me correspond à 100 %, elle est courte, mais elle dit tout !

Concernant les personnages, j’ai aimé Maggie et Brooks autant que j’ai détesté Katie, la mère et Cheryl, la sœur (dans un premier temps du moins), le comportement, les réactions et les mots de ces dernières m’ont souvent mis hors de moi. En revanche, j’ai apprécié le reste de l’entourage de Maggie, ils sont géniaux avec elle, surtout son père et Calvin son frère. Pour parler de Maggie, elle est d’abord une enfant joyeuse, pleine de vie puis elle devient une jeune fille et une femme posée, réfléchit, douce, et aimante malgré sa particularité, elle vit à travers ses romans et j’ai apprécié ce côté « mes romans, mes bébés », comme nous avec les nôtres. Quant à Brooks, depuis le premier jour, il a pris soin d’elle, il a toujours été présent, c’est un jeune garçon puis un jeune homme doux, attentionné, à l’écoute de Maggie, il est juste parfait avec elle et elle lui rend bien. J’ai vraiment aimé les suivre, les voir avancer ensemble ou non, être là l’un pour l’autre, se livrer, les voir si proches. D’autant que si Brooks a toujours été présent pour Maggie même à des milliers de kilomètres, elle a elle aussi toujours été présente pour lui, quitte à repousser ses limites et à prendre sur elle ses peurs les plus fortes. On dit que l’amour est plus fort que tout et The silent waters me donne mille fois envie d’y croire. Je me répète, j’en ai bien conscience, mais j’ai vraiment, vraiment aimé Maggie et Brooks, ils sont si attachants, si formidables qu’ils m’ont envoyés des étoiles dans les yeux.

Brittainy C. Cherry nous prouve une nouvelle fois quelle auteure talentueuse elle est. Les romans de la série The Elements touchent à des sujets durs et elle nous livre des histoires bouleversantes qui nous poussent à réfléchir et dans lesquelles nous nous abandonnons pleinement. Quant à sa plume, elle est toujours aussi addictive, belle et maîtrisée, aussi, j’ai hâte de découvrir Gravity of us qui si j’ai bien compris sera plus léger.

Il va de soi que je recommande ce roman et plutôt deux fois qu’une  (n’hésitez pas à lire les mots de l’auteur à la fin…)

 

Avis  5/5 Énorme coup de cœur

 

Un nouveau monde Tome 1: L’unification Tessa Nauvel

Dans un futur où les hommes ne sont plus les seuls habitants sur Terre, leur nombre réduit à peau de chagrin et regroupés dans un périmètre continental par une forme de vie extraterrestre plus avancée, Amélia, une jeune fille de 16 ans et demi aspire à une vie meilleure et plus de liberté. Comme beaucoup d’autres Natifs, indigènes légitimes de la planète bleue, elle s’est inscrite au Programme d’Unification pour incorporer la communauté des Extras. Elle ne soupçonne alors pas que c’est toute sa vie qui changera en rencontrant l’un d’entre eux, Arone Karmik, un Alien qui ne lui cache pas son aversion pour les êtres humains. Déterminée à tenir bon malgré le comportement méprisant de cet être à la beauté aussi implacable que son esprit hostile, elle ne se doute pas un instant que le but de ce programme est bien plus important qu’il n’y paraît…

Je tiens à remercier Tessa Nauvel pour l’envoi de ce Service Presse, qui m’a permis de découvrir ce milieu extra-terrestre pour la première fois. (J’ai plus tendance à regarder les films qu’à lire les romans ^^)
J’ai été agréablement surprise !

Le monde tel que nous le connaissons n’est plus, notre technologie est quasiment réduite à néant et les aliens ont envahi la Terre. Une guerre a également éclaté faisant de nombreuses victimes de chaque côté. Des années plus tard, après que Terriens et Ariméens aient trouvé un terrain d’entente, un projet d’unification est mis en place afin que les deux « races » se mélangent. Les Terriens vont également pouvoir étudier les technologies et les particularités des Ariméens. C’est le cas pour Amélia et Raphaël deux natifs, si l’une est enthousiaste, l’autre ne cache pas son aversion pour les Extras. Du côté des Ariméens, nous retrouvons Ethéna et Arone qui comme pour les natifs l’une est favorable à cette unification quant à l’autre ne cache pas son dégoût et la voit avec un mauvais œil… Si Amélia se lie tout de suite d’amitié avec Ethéna, elle tombe également sous le charme d’Arone qui se montre abjecte avec elle…

J’ai trouvé les personnages bien travaillés et chacun est utile à l’histoire. Amélia est une jeune fille intelligente et concise, elle se donne à fond pour atteindre son objectif, je la trouve adorable, gentille, généreuse, sensible et malgré tout un petit caractère qui me plaît bien.
Ethéna quant à elle est une Ariméenne  tout aussi adorable, elle est pleine de vie, de douceur, très attentive aux personnes qui l’entoure, elle apporte une touche de fraîcheur à l’histoire.
Concernant Arone, My Gosh Arone ! J’ai autant eu envie de lui arracher les yeux que de lui tomber dans les bras. Il est (et je ne peux le contester) abominable avec Amélia et pourtant, je n’ai pas su le haïr, et ce avant même la fin du roman, on sent qu’il est aussi attiré par Amélia qu’elle l’est par lui, mais il gère affreusement mal tout cela et fait souffrir la jeune native.

Je dois dire que j’étais quelque peu réticente à ma lecture dans le sens où je n’ai pas l’habitude des Aliens et aussi parce que je n’avais pas spécialement envie de S-F après ma lecture précédente, néanmoins, j’ai été captivé par l’univers de l’auteure et ce fut une agréable surprise. De plus, Tessa Nauvel nous livre vers la fin du roman le point de vue d’Arone ce qui n’est pas négligeable pour nous aider à le comprendre, mais qui ne l’excuse pas pour autant ^^

J’ai donc pris beaucoup de plaisir à découvrir cette auteure qui amène à la S-F une touche d’érotisme sans que ce soit « TROP » et dont l’écriture est fluide et addictive. Concernant la fin du roman, l’auteure a su s’arrêter où il fallait pour nous donner envie de plus. Je vais donc tout faire pour retrouver au plus vite Amélia et Arone.

Je recommande ce roman et note Tessa Nauvel comme étant une auteure à suivre.

Avis 5/5 Vraiment très bon

Cher Mr Darcy Amanda Grange

Amanda Grange nous offre une version épistolaire du classique de Jane Austen : Orgueil et Préjugés. Pemberley et Longbourn sont décrits à travers le point de vue des différents personnages, mais plus particulièrement à travers celui du romantique Mr Darcy. Une série de lettres nous dévoile comment ce dernier surmonte son chagrin après la mort de son père bien-aimé ; comment il va gérer ses affaires le liant au scandaleux Mr Wickham et comment il va tomber amoureux de la spirituelle Elizabeth Bennet

J’ai essayé de lire Orgueils et Préjugés il y a quelque temps, malheureusement, j’ai délaissé ma lecture, je m’endors à chaque fois au bout de dix minutes, c’est assez frustrant parce que c’est un roman que j’ai vraiment envie de lire. J’ai regardé le film après ma tentative de lecture, mais un film, ce n’est pas un roman :/

Du coup, j’ai tenté de connaître les personnages avec ce roman d’Amanda Grange. Je n’ai pas de point de comparaison, je ne sais pas si l’auteure respecte à la lettre les traits de caractère des personnages de Jane Austen, mais j’ai vraiment aimé ma lecture.
Si l’auteure respecte les personnages, alors je comprends pourquoi Mr Darcy plaît autant.
J’ai aimé découvrir son ressenti par rapport à son attachement et face au refus de Miss Bennet. Quant à elle, elle est une femme que j’ai beaucoup apprécié, son caractère, sa loyauté envers Jane, elle est conforme à l’idée que je me faisais d’elle en fait. =)

La particularité de ce roman est qu’il est sous forme épistolaire, un vrai gros plus pour moi et ça me change de mes romans habituels, de plus, il me semble que la plume de l’auteure ne soit pas aussi soutenue que celle de Jane Austen. J’ai adoré cette sortie de ma Comfort Zone 🙂 et je compte poursuivre l’aventure avec Le journal de Mr Darcy de la même auteure. Aussi, j’espère pouvoir lire un jour Orgueil et préjugés de Jane Austen.

D’ailleurs savez-vous s’il existe une version plus moderne, je pense que c’est le language qui me pose problème, j’ai essayé ma lecture avec la version gratuite sur Kobo de Bibebook.

Avis 5/5  Vraiment très bon

Pour une meilleure vie t.1 Frédérique Arnould

Dans un monde régi par une classe de nantis, les pauvres tentent de survivre à une politique d’oppression. Après la mort de son père, Émie, une fille de la classe inférieure, va tout perdre en se retrouvant propulsée dans ce monde de privilégiés qu’elle déteste plus que tout. Grâce à une rencontre, elle va surmonter sa haine. Elle va apprendre à évoluer dans ce monde hostile, tout en déjouant les manipulations dont elle est constamment la cible, et découvrir son don.

Pour une meilleure vie est une histoire que j’ai fortement appréciée, comment ne pas aimer ? Je tiens à remercier Frédérique Arnould, qui m’a permis de plonger dans l’aventure d’Ém grâce au SP de son roman.

Dans ce roman, nous rencontrons Émie, une jeune fille de classe inférieure révoltée par l’oppression qu’endurent les pauvres, une révolte qui s’intensifie à la mort de son père et qui réveille en elle une rage si profonde que celle-ci éclate en événements surnaturels sans qu’elle en prenne conscience.
Après la disparition de son père, le monde d’Émie s’effondre, aussi, c’est en faisant la connaissance de Henri qu’elle se reconstruit peu à peu et que des sentiments naissent en eux, mais le malheur n’est jamais loin… Émie se voit propulsée dans la classe supérieure et son monde s’effondre une nouvelle fois, c’est un fait qu’elle ne digère pas et elle le fait bien savoir, elle a des convictions et elle ne veut pas les trahir. Les mois passent, elle se lie d’amitié avec Stélios un jeune garçon de son âge, cette amitié va se transformer en amour ? Émie n’a pas oublié Henri et ne désespère pas de le retrouver, mais elle éprouve tout de même des sentiments pour Stélios…
Dans sa rébellion, elle commet une faute grave qui pourrait lui coûter la vie, néanmoins, elle est une fille spéciale et le gouvernement la veut vivante. C’est pour ça qu’elle est envoyée dans un des pires camps de travail ou certaines expériences sont en cours… S’ensuit alors une sacrée aventure pour échapper à une vie de torture quotidienne

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, ils sont bien travaillés et on sait tout de suite qui on aime ou pas.
Émie est une jeune fille intelligente, débrouillarde, solide, parfois naïve, elle a du caractère et des convictions qu’elle ne peut mettre de côté, j’ai beaucoup aimé me glisser dans son personnage, elle m’a plu dès le début de par sa façon d’être et sa relation avec son père.
Henri, ce jeune garçon qui la soutenue la première que sa vie à basculé m’a fait tomber en amour, on s’éprend rapidement de lui, il est un ami/amoureux adorable, encourageant, tendre, protecteur et aimant avec Ém.
Quant à Stélios, même si je me suis butée à ne pas vouloir l’apprécier, je n’ai su lui résister. Comme Henri, il se révèle protecteur et aimant avec Émie et c’est visiblement ce dont elle a besoin pour réussir a supporter le strict minimum de sa vie dans la classe supérieure.

S’il est vrai que je ne suis pas une grande fan des triangles amoureux, celui-ci m’a plu, et même si j’avais fait un choix identique à celui de notre héroïne, je n’aurai certainement pas aimé être à sa place.

Concernant la plume de l’auteure, je suis sous le charme, l’écriture est fluide, l’histoire est sous contrôle, il n’y a pas d’incohérence et elle est rythmée par moult rebondissements, actions, suspens et la romance ajoute un plus à la dystopie. Tout pour moi était réunit pour l’addiction et je suis satisfaite de ma lecture. Il me tarde d’ailleurs de connaître la suite.

Avis 5/5 Coup de cœur

 

Enregistrer

Bleeding Heart Nikki Jenkins

Émilia Stark a enfin réussi à obtenir ce qu’elle voulait au plus profond d’elle : William Portman. Mais après quatre ans de bonheur, voilà que Will s’éloigne soudainement d’elle, sans aucune explication.
Pourquoi ce changement d’attitude ?
Au détour des interrogations de Mia, pénétrez dans ses souvenirs. Celui d’un premier amour, inconditionnel et unique, qui vous plonge brusquement dans le monde des adultes

Je remercie Nikki Jenkins pour le service presse :)

Emilia dit Mia est très proche de la famille Portman et ils la considèrent comme en faisant partie sauf peut-être Will, ce jeune homme impassible, défini comme étant sans cœur. Ce qui n’empêche pas Mia d’en tomber amoureuse, mais à quel prix ?

J’ai apprécié le personnage de Mia, elle est mignonne et torturée par son amour pour Will, c’est un petit bout de femme qui m’a touché.
Quant à Will, My Gosh! Je l’aurai étripé avec plaisir. Il est un jeune homme froid, distant, insensible. Il m’aura fallu arriver à la fin pour que je puisse enfin l’apprécier.

J’ai beaucoup aimé ma lecture qui l’a tout de suite happé, l’auteure mêle passé et présent et intègre à un moment deux points de vues qui sont les bienvenues.
On ne comprend pas tout de suite la raison de l’éloignement de Will, ça se met en place vers la fin. On comprend alors mieux l’impassibilité de ce dernier.

Concernant l’histoire, je l’ai trouvé très bien écrite, plume fluide, intrigue et addiction sont également au rendez-vous, je n’ai pas pu arrêter ma lecture avant la fin. C’est une histoire courte idéale entre deux romans.
Avis 5/5 Coup de coeur

New Life: Un risque à prendre T1 Lola Berelle

Marie et sa fille, Léa, ont choisi de refaire leur vie. Un nouvel appartement, un nouveau boulot et retrouver ses amis, c’est la seule chose que la jeune femme souhaite. Alexia, sa meilleure amie, va tout faire pour les y aider, y compris en poussant Marie dans les bras du beau Greg, son tout premier amour. Mais l’ombre du passé plane toujours sur Marie.

J’ai reçu ce roman en remportant un concours, aussitôt reçu aussitôt lu.

Marie est une trentenaire, mère d’une adolescente de quatorze ans, elle refait sa vie ou plutôt elle réapprend à vivre.
En effet, elle a passait des années à vivre sous le joug d’un conjoint tortionnaire. Elle a supporté quotidiennement humiliations, coups et violes afin que sa fille puisse avoir un père, elle pensait la protéger en restant et qu’on se le dise l’emprise et la manipulation du bourreau sur la victime jouent beaucoup dans ces situations. Néanmoins, Marie dit « STOP » le jour où elle frôle la mort et débute une nouvelle vie en quête d’une reconstruction de soi, c’est ici qu’intervient Alexia, sa meilleure amie qui est bien décidée à la pousser dans les bras de Greg, l’amour de jeunesse de Marie, une soirée suffira à leur faire comprendre que les sentiments du passé sont toujours présents…

Marie est une femme abîmée qui n’a pas confiance en elle, plus habituée à la critique, elle ne croit pas aux compliments qu’on peut lui faire. Pourtant, elle douce, belle, intelligente et drôle même si elle ne le sait pas. Elle est également une super maman, ouverte elle n’impose rien à sa fille, elles sont proches et à l’écoute l’une de l’autre. J’ai beaucoup apprécié son personnage et je la vois vraiment comme Greg la voit…
Greg est à la base un coureur de jupons depuis sa rupture avec Marie quand ils étaient plus jeunes, mais il lui a suffi de savoir qu’elle était libre pour devenir l’homme de tous nos fantasmes, sexy en diable, respectueux, appaisant et protecteur.

Nous découvrons l’histoire de Marie par bride, à travers ses cauchemars, c’est quelque chose qui m’a soulagé dans le sens ou même si ce livre me tentait vraiment, j’avoue avoir eu une légère appréhension, parce que j’ai de plus en plus de mal à lire ce type de roman « coup de poing » (trop de sensibilité en moi ^^) C’est donc plus dans la reconstruction que nous faisons connaissance avec Marie et on aime la voir reprendre goût à la vie avec Greg. C’est un couple attachant et ils sont faits l’un pour l’autre, c’est incontestable.

Je découvre la plume de l’auteure pour la première fois et je dois dire que je suis sous le charme. L’écriture est fluide, l’intrigue qui pointe le bout de son nez au fur et à mesure nous tient en haleine, le roman est addictif et j’ai hâte de lire la suite pour retrouver Marie et Greg, surtout avec cette fin…

Je remercie Lola Berelle et Evidences Editions pour le concours. 🙂


Avis 4/5 Très Bon