Myrihandes, tome 1 : Le secret des Âmes-Sœurs Guilhem Méric

Auteur: Guilhem Méric | Édition: Harmonia-Prod | Genre : Fantasy| Pages : 617| Prix numérique: 4,99€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Arrachés brutalement l’un à l’autre quand ils étaient enfants, Sisam et Helya se retrouvent dix ans plus tard pour apprendre qu’ils sont des Âmes-Sœurs, capables de s’unir en un seul et même corps aux pouvoirs de légende : un Myrihande.

Leur existence, hélas, est hors-la-loi. Œuvrant sous l’autorité d’un lointain seigneur, les Gouverneurs des Trois Cités exercent depuis toujours une terrible oppression sur les Âmes-Sœurs, afin que nul Myrihande ne renaisse en ce monde.

Pour sauver leur amour, mais aussi libérer toutes les autres Âmes-Sœurs prisonnières des Cités, Sisam et Helya vont devoir tout apprendre du lien secret qui les unit, qui pourrait faire d’eux le plus sage et le plus puissant des Myrihandes…

 

Je remercie chaleureusement l’auteur pour le service presse.

Quand vivre libre est un combat…

Dans ce roman, nous faisons d’abord connaissance avec deux enfants, ils sont pleins de vie et unis par une amitié et par l’amour. Tous deux vivent heureux et libres, jusqu’à ce qu’Helya se fasse enlever sous les yeux de Sisam.
Chacun d’eux vivent séparé et ne se sont pas vu depuis des années, pourtant l’un comme l’autre vit dans l’ombre d’un amour inachevé.
C’est le courage d’Helya  et son refus de plier le genou qui va leur permettre de se retrouver. Hélas, cela ne sera pas sans conséquence et ces retrouvailles déboucheront sur quelque chose de bien plus grand…

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Helya. Elle est une jeune femme un brin rebelle, courageuse comme dit précédemment et surtout elle est ouverte d’esprit. Elle est également posée et réfléchit ce qui fait d’elle mon personnage préféré dans l’histoire.
Quant à Sisam, j’avoue être plutôt mitigée. C’est un jeune homme droit, tantôt passif, tantôt brave. Mais ce qui m’a le plus dérangé, je crois, c’est son scepticisme qui a causé quelques torts. Ma foi, j’ai également conscience que s’il avait tout accepté facilement l’histoire n’aurait pas été aussi rebondissante.
De plus, j’ai bien l’impression que dans la suite des aventures du Myrihande, Sisam saura me conquérir davantage.

Pour ce qui est des personnages secondaires, je les trouve très bien travaillés. Farf, Oros, Nisis et Oriance sont attachants. De plus, chacun a son propre caractère et est essentiel au déroulement de l’histoire.

Parlons du roman dans sa globalité :
L’histoire que nous livre Guilhem Méric est captivante et j’ai vite pris plaisir à vivre l’aventure de nos protagonistes. L’auteur a su donner un bon rythme d’action à son œuvre, ainsi qu’une dose de questionnement qui nous pousse à vouloir en savoir plus et donc à continuer la lecture. J’émets toutefois un léger bémol. J’ai attendu l’affrontement avec impatience et j’ai quelque peu été déçue dans le sens où j’ai trouvé la scène trop rapide par rapport au reste du roman. Évidemment, ça n’engage que moi et je pense que le prochain tome ne manquera pas d’affrontements comme je l’espérais, ici.

Concernant l’écriture, Guilhem Méric possède un style qui me plaît, soit une plume fluide et prenante. Lorsque j’ai vu le nombre de pages sur la liseuse, j’avoue avoir pris peur, mais finalement le roman se lit vite et bien puisque l’auteur nous plonge dans un univers maîtrisé et dépaysant.

Je vous recommande donc cette lecture.

À savoir: Myrihandes possède sa propre bande son  vous pouvez la retrouver ici.
Je vous invite également à visiter le site Harmonia Prod
Publicités

Chroniques célestes, tome 1 : Les clés du paradis Marie-Sophie Kesteman

Auteur: Marie-Sophie Kestman | Édition: Éditions HJ | Genre : fantasy| Pages : 336 | Prix Papier: 18,45€ Prix numérique: 4,99€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Eleanor menait une vie paisible jusqu’à ce qu’une mystérieuse missive fasse tout voler en éclat. La jeune fille se trouve alors projetée dans un monde qui lui est inconnu.

Le paradis, les enfers, les anges et les démons ébranlent ses croyances. Le roi des cieux lui fait alors une terrible demande : « Deviens le plus puissant guerrier que ce monde ait porté, et combats à nos côtés ». Ce choix changera sa vie à jamais.

Loin au nord, au cœur des Plaines sauvages, les grands maitres de l’Edénie demeurent, n’attendant que de lui enseigner ce qu’elle devra maitriser. Le voyage aurait été aisé, si le conseil des archanges ne lui avait imposé le pire compagnon qui soit : Abrahel. Un angelot aussi détestable qu’habile au combat. Mais pour la protéger, Eleanor ne peut compter que sur lui.

Plongée au cœur d’une bataille ancestrale, où s’affrontent les deux plus grandes puissances de ce monde, Eleanor devra transcender ses faiblesses. Et devenir celle que tous attendent.

Je remercie les éditions Hélène Jacob pour ce superbe service presse.

Dans ce récit, nous faisons la rencontre d’Eleanor, une jeune humaine au destin tracé et incroyable, mais surtout un destin des plus important. Sur ses épaules repose une lourde tâche.
Eleanor est celle qui doit sauver l’Edénie et notre monde des Enfers.
C’est avec l’aide d’Abrahel, un jeune ange (d’une centaine d’années, quand même^^) qu’elle part apprendre à combattre. Son voyage ne sera pas aisé, toutefois avec Abrahel à ses côtés, j’ai l’impression que rien ne pourra lui arriver…

J’ai énormément apprécié le personnage d’Eleanor. Elle est vraie et entière. J’ai aimé sa curiosité tout au long du roman, qui nous permet d’en apprendre davantage sur sa quête et sa mission. Eleanor n’a rien d’une combattante, elle est même froussarde (qui ne le serait pas lol), mais elle est courageuse et plus l’histoire se déroule plus elle prend confiance en elle.

Quant à Abrahel, il est si brut que parfois c’en est impressionnant. Il a tout du personnage que nous détestons en règle générale, il est : hargneux, agressif et sarcastique. Un angelot qui tient du démon. Et pourtant derrière tout cela nous percevons qu’il est plus que ça. Que ce côté néfaste n’est qu’une carapace. J’ai pour ma part adoré Abrahel au moins autant qu’Eleanor.

Concernant le roman, j’ai dévoré les pages qui le constituent et j’ai été déçue de devoir tourner la dernière page (heureusement que deux tomes suivent celui-ci). L’auteur a une écriture fluide et épurée qui nous rend ces chroniques célestes encore plus agréables à lire.

Les aventures d’Eleanor et Abrahel suivent un fil conducteur précis et les rebondissements qu’ils vivent rendent le récit addictif. Ajoutez à cela, un cliffhanger à en faire pleurer de frustration et vous obtenez un coup de cœur. (Enfin, ce dernier point ne concerne que moi ^^)

Il me tarde donc de retrouver nos protagonistes pour la suite de leur expédition. En attendant, je vous recommande vivement de lire ce roman.

Exomonde, tome 1 : Perle, le piège du temps Emma Cornellis

 

Auteur: Emma Cornellis | Édition: Éditions HJ | Genre : Science-fiction / fantasy | Pages : 338| Prix Papier: 19,45€ Prix numérique: 5,49€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Année 2323.
Lola est une adolescente comme les autres, qui approche de son dix-septième anniversaire. Elle est aussi l’unique enfant à avoir vu le jour sur Perle, exoplanète identique à la Terre.
Sa mère était membre de l’équipage de l’Explorer I, le tout premier vaisseau habité à s’aventurer hors du système solaire afin d’explorer et étudier ce nouveau monde. Mais à l’approche de leur destination, les astronautes ont été confrontés à une mystérieuse planète dont l’orbite a frôlé celle de Perle. Leur « aplanétage » d’urgence a coûté la vie à la mère de Lola.

Tout d’abord, je remercie les Éditions HJ de m’avoir permis cette découverte.

 

/!\Avertissements : Spoile dans la chronique, je n’ai pas vraiment le choix. /!\

 

Dans Exomonde, nous rencontrons une jeune femme, Lola, lors d’un rêve dans lequel elle retrouve un jeune homme qui était visiblement son ami imaginaire pendant l’enfance. Lola n’est pas une jeune femme comme les autres, elle est née sur Perle, une planète similaire à la Terre, bien que différente, toute sa vie Lola a grandi et vécue avec l’équipage sans rien connaitre d’autre que la vie qu’ils se sont construite en espérant que la Terre ne les a pas oubliés… Les rêves de Lola se font plus présents ces derniers temps, Zven insinue en elle le doute, en lui disant qu’il n’est pas le fruit de son imagination, qu’il est réel. La jeune femme confie ses doutes à ses six parents de substitutions, mais d’après eux, il n’y a aucune civilisation sur Perle. Lola est déterminée et elle se doit de vérifier leurs dires, elle-même. Je n’en dis pas plus ça serait dommage de gâcher toute l’histoire se trouvant derrière mon petit résumé.

 

J’ai vraiment apprécié les deux personnages principaux. Lola est incroyablement intelligente, les grands lui transmettent leur savoir et elle apprend énormément à leur côté. Elle devient une femme et comme toutes Terriennes, elle se pose quelques questions et encore une fois les grands sont présents pour l’accompagner, même si son regard sur eux change peu à peu. Comme dit précédemment, elle est déterminée, elle fait également preuve d’audace, j’ai trouvé le personnage de Lola fort de caractère et courageux. Une héroïne que j’ai pris grand plaisir à suivre.

 

ATTENTION ! ÇA SPOILE PAR ICI. Désolée, je ne pouvais pas écrire la chronique sans en faire…

 

Zven est un jeune homme rejeté par son peuple, il porte la marque du mal. Il est pour eux, l’annonceur du malheur. Fort heureusement, tous ne lui tournent pas le dos, n’ayant pas de parents, son vieil ami Lotte l’a pris sous son aile. Zven est un jeune homme qui n’a pas conscience de sa grandeur et de sa force et c’est bien dommage. Suite à ce rejet de la société, il aurait pu devenir néfaste et chercher à se venger et pourtant, il est un garçon plein de bonté.
Tout comme Lola, j’ai pris plaisir à le suivre.

 

Concernant le roman dans sa globalité, j’ai tout de suite était prise dans l’histoire. J’ai d’abord pensé à une histoire comme le film « The space between us » [superbe film], mais non, l’auteur m’a servi toute autre chose et j’en suis agréablement surprise. En fait, Exomonde renferme deux histoires qui s’entremêlent où science-fiction rencontre fantasy, en effet d’un côté, il y a Lola qui habite une autre planète que la notre, mais qui vit plus ou moins de la même manière que sur Terre. Et de l’autre côté, il y a Zven qui vit dans un monde de fantasy, entre prophétie, langue des âmes, capacités surnaturelles… C’est un cocktail détonnant, qui m’a beaucoup séduit d’autant plus que je n’ai pas vu venir la fin, je m’attendais à toute autre chose. Cette fin m’a perturbé et en même elle soulève la curiosité et le questionnement qu’il faut pour se jeter sur le deuxième tome. L’auteur a très bien su géré son univers, son intrigue nous tient en haleine du début à la fin, sa plume est agréable et fluide quant à cette histoire, elle est captivante.

J’ai passé un excellent moment en compagnie de ces personnages attachants et je vous recommande fortement cette lecture.

Damenndyn, tome 1 : Le grimoire d’Esklaroth Rose Berryl

Auteure: Rose Berryl | Édition: CKR Éditions | Genre : Fantasy | Pages : 467 | Prix Numérique: 3.99€ Papier: 17.96€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Et si tout ceci n’était que le commencement ?
Certains secrets ont été trop longtemps préservés, par peur ou par profit, ne laissant fuser parmi les royaumes qu’une infime partie de la vérité.
Le récit que vous allez découvrir prend son essor au cœur de Lythuste, l’une des cinq îles du Grand Monde. Damenndyn y mène une vie paisible, recluse dans l’enceinte d’un orphelinat où les prêtresses de la déesse Torgani l’ont recueillie enfant.
Poussée par la curiosité, elle découvrira, au fil des pages d’un énigmatique grimoire, l’histoire mystérieuse d’un château maudit, où les habitants vivent des heures sombres.
Très vite, de terribles événements viendront perturber la quiétude de ses journées, plongeant tout autour d’elle dans le chaos.
À dix-huit ans à peine, Damenndyn ne se doute pas encore qu’elle aura à jouer un rôle majeur dans le combat engagé contre les Ténèbres, et qu’elle devra affronter des forces inconnues, d’une puissance terrifiante…

 

Je remercie les éditions CKR pour le service presse et pour m’avoir permis ce début d’aventure.

Dans ce roman, nous rencontrons Damenndyn, une jeune orpheline, un brin rebelle. Un matin, la prêtresse mère la fait demander à son bureau, la jeune fille s’y rend à reculant et reçoit un grimoire, pas n’importe lequel, celui-ci conte l’histoire d’un groupe de chevaliers ainsi que celle du roi Valamdil dans l’affrontement des ténèbres. De retour dans sa chambre, la jeune orpheline se plonge immédiatement dans la lecture du grimoire.
Parallèlement à sa lecture, Damenndyn et ses camarades prennent conscience de certains changements dans l’enceinte de l’orphelinat. En effet, trois orphelins ont disparu, les prêtresses sont plus tendues et plus froides. Il se trame quelque chose et les orphelins comptent bien découvrir de quoi il retourne.

Au cours de notre lecture, nous rencontrons un certain nombre de personnages, mais il est aisé de se repérer. Les principaux étant Damenndyn et Daïron dans un premier temps, puis le groupe de chevaliers dans un deuxième temps.
Nous découvrons les protagonistes en surface, néanmoins j’ai apprécié le personnage de Damenndyn, son côté rebelle comme je le disais plus haut m’a plu et je sens qu’elle n’a pas fini de me plaire.

Dans ce premier tome, l’auteure met en place l’histoire et présente ses personnages. Dans une histoire ou dans l’autre, ils ont chacun leur importance. J’ai aimé l’univers et le décor que Rose Berryl nous livre, il y a un travail vraiment créatif que je salue puisqu’il permet de nous évader. En effet, la plume de l’auteure nous aspire instantanément dans le Grand Monde, et nous prenons plaisir à nous perdre dans ces aventures.

Concernant Damenndyn, je me pose mille et une questions à propos d’elle, tantôt je me dis qu’elle est la fille d’untel, puis je reviens sur mes suppositions en me disant qu’elle est plus susceptible d’être la fille d’un autre… En tout cas, ce que je pense et qui ne change pas, c’est que ce n’est pas un hasard si elle fait ces rêves bizarres et qu’elle entend cette voix. Je pense qu’elle est la fille d’un personnage important et donc qu’elle est destinée à accomplir de grandes choses pour sauver le grand monde. Je recommande cette fantasy et il me tarde de découvrir ce qu’il en est réellement. Cette histoire m’intrigue et je veux savoir si mes suppositions sont bonnes où si je suis à côté de la plaque^^

Avis 4/5 Très bon

 

Galatéa, tome 1: Évanescence Monia Sommer

Auteure:Monia Sommer | Édition: Anyway Edition | Genre : Fantasy | Pages : 412 | Prix Numérique: 6.99€ Broché: 18.90€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Sur une planète de glace et d’hiver éternel. Galatéa, la princesse guerrière apprend à maîtriser ses pouvoirs.
Jeune et un peu naïve, elle se retrouve livrée à elle-même au cœur d’un monde inconnu.
Lorsqu’une guerre éclate, menée par une ennemie puissante à la tête d’une redoutable armée d’Enchantombres dotés de pouvoirs défiants toute logique, le monde de Galatéa bascule. Galatéa comprend que ses actions peuvent sauver ou condamner de nombreuses vies. Malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle comme un étau.

 

Je remercie chaleureusement Monia Sommer pour le service presse et donc de m’avoir permis de découvrir Galatéa.

Dans ce roman, nous faisons la connaissance d’une jeune princesse guerrière, Galatéa. Elle et ses amies s’entraînent chaque jour au combat afin de maîtriser leurs pouvoirs et de les faire évoluer en cas de guerre . La princesse ne prend pas ses entrainements au sérieux ce qui lui vaut d’ailleurs quelques remontrances de sa mère.
Arrive un jour, où l’univers est menacé par une nouvelle planète dont les habitants sont maléfiques, les Enchantombres et Cosmica, l’Ultime Puissance veulent conquérir chaque planète, chaque royaume, mais surtout ils veulent Galatéa

Parlons des personnages, de Galatéa pour commencer,  je n’ai pas vraiment accroché avec elle, pourtant c’était bien parti, mais au fur et à mesure de l’histoire, j’ai ressenti trop de contradictions par rapport à elle. Tantôt guerrière et battante, tantôt faible et pas vraiment à sa place, comme si elle avait toujours besoin de quelqu’un pour la diriger. Il en va de même pour ses amies et guerrières, je les ai souvent trouvé trop peu sûres d’elles. J’ai trouvé ça dommage, mais peut-être est-ce dû à leur jeune âge et aux entrainements pas pris au sérieux, où peut-être, est-ce moi qui en attendais trop de l’héroïne…
Galathée, la reine et mère de Galatéa est une femme qui fait preuve de sagesse et de bravoure. Elle est tendre avec sa fille et ses guerrières, mais se montre impitoyable avec ses ennemis. J’ai vraiment apprécié son personnage.
Sao, ce jeune guerrier et amoureux de Gala, s’est toujours montré valeureux, prêt à combattre et à apporter son aide aux guerrières même sans aucun pouvoir. J’ai beaucoup aimé ce début histoire entre notre princesse de glace et lui.
Quant à Arusune et Uptanne, princesses guerrières et cousines de Gala, je les ai appréciées aussi, les voir combattre aux côtés de Galatéa, Naiad, Larissa et Despina a été fort attrayant.

 

Concernant le roman dans sa globalité, il est découpé en cinq livres (cinq parties) j’ai pris beaucoup de plaisir à lire les deux premiers. J’ai tout de suite été emportée, l’auteure m’a happé dans son histoire et je me voyais déjà avoir un coup de cœur, malheureusement il n’est pas venu.
Je m’explique, à partir du livre trois, j’ai trouvé certains passages plus longs toutefois d’autres passages sont vraiment intéressants, comme les flashbacks de la reine par exemple, sur le coup nous nous demandons pourquoi ils sont présents et puis au fil de l’histoire, ça se met en place et nous soupçonnons donc le pourquoi du comment. J’ai également beaucoup apprécié l’action soutenue du roman, même si je m’attendais à une héroïne plus « badass ».
Je tiens vraiment à souligner un point qui me semble important, à savoir la créativité de l’auteure. Elle nous offre tout au long de son roman, un décor époustouflant ainsi qu’une histoire travaillée et recherchée. En effet, les noms des personnages ne sont pas choisis à la légère et les paysages sont tellement bien décrits qu’on en oublie l’endroit où nous nous trouvons réellement et Galatée m’a envoyé du rêve à foison. ❤
Quant à la plume de Monia Sommer, elle est fluide et captivante, l’auteure nous plonge dans un univers qu’elle gère avec brio et j’ai tout de même passé un bon moment en compagnie de tout ce monde et j’ai hâte de les retrouver surtout après la que l’auteure nous livre. :O

 

Avis j’hésite entre 3 et 4 alors va pour un 3.5 😉

La quête de Lya Tristan Valure

Auteur : Tristan Valure | Auto-édité | Genre : Fantasy, Fantastique, Young Adult | Pages : 300 | Prix Numérique: 2.99€ Broché: 9.90 € | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Fougueuse et insouciante, Lya ne peut se résoudre à se laisser bercer par la douce vie de Salinar. Après avoir découvert la trace d’une communauté disparue appelée « les Voyageurs », elle n’aura de cesse d’en savoir davantage sur l’histoire de son peuple : « le peuple des étoiles ».
Sa quête la mènera, au gré des rencontres et de ses voyages à travers les provinces, à découvrir des aspects insoupçonnés du monde qui l’entoure.
Partie dévoiler un fragment de son histoire, elle pourrait bien élucider l’un des plus grands mystères que son peuple ait jamais connus.

Je remercie chaleureusement Tristan Valure de m’avoir permis cette superbe aventure aux côtés de Lya via le site Simplement.pro

Je ne m’attendais pas à cela et cette fin… j’ai envie de pleurer de frustration, mais pas que !

Dans ce roman, nous rencontrons Lya, une jeune varlane qui a soif de connaissance. Elle souhaite en savoir plus sur les Avens, ces voyageurs qui ont quitté Salinar pour retourner vivre dans leur habitat d’origine, Lya veut en apprendre davantage sur ses origines les plus lointaines. Pour se faire, elle doit se rendre sur Gyt, l’île des taurusques où elle rencontre Tchak et Lenan, qui l’aideront dans sa quête ou pas…

Lya est une jeune elfe que j’ai apprécié. Sa soif de connaissance, ses recherches sa fougue et sa vivacité, je les comprends, elle est passionnée et bienveillante parfois insouciante et naïve, mais j’ai aimé sa personne (peut-être parce qu’elle me rappelle ma propre personne quand quelque chose m’intéresse ^^)
Lenan… Dès le début, je n’ai pas accroché avec lui, je l’ai senti calculateur derrière son « humour » et il représente bien les humains dans ce roman.
Quant à Tchak, j’ai eu un énorme coup de cœur pour son personnage. Ce taurusque est vrai, loyal, il est gentil et peut se montrer impitoyable quand il le faut, et surtout il est toujours présent pour Lya sans que se soit par intérêt. J’ai beaucoup aimé la relation de Lya et Tchak, chacun veille l’un sur l’autre. La varlane est aussi loyale et soucieuse envers le taurusque qu’il l’est envers elle. Leur amitié est vraiment belle et apporte au roman une touche de douceur dans toutes ces aventures.

Concernant le roman et l’écriture, j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire et j’en suis agréablement surprise, je ne m’attendais pas a aimé autant.
Je m’explique, en règle générale pour la fantasy et le fantastique, j’ai une préférence pour les plumes féminines, alors MERCI à l’auteur de me démontrer que je peux également aimer et avoir des coups de cœur pour la plume des hommes^^
Ce roman est fait d’aventures, de rebondissements et de questionnement, impossible de s’ennuyait dans la quête de Lya , les pages se tournent seules et la fin du roman arrive vite, trop vite! (Oui j’en voulais encore 🙂 )
Avec ce premier tome, l’auteur pose la base de l’histoire et nous offre un décor travaillé en plus de l’histoire et des personnages, quant à sa plume elle est fluide, créative, addictive et pleine de suspens surtout à la fin, c’est donc avec un beau cliffhanger que Tristan Valure achève son roman et me laisse au bord de la syncope…

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite parce que là… Mon petit (lol) Tchak   😮 😥
Non je ne me fiche pas du sors de Lya, mais Tchak quoi…

Avis 5/5 coup de coeur

Galénor, tome1 : Le livre des portes Audrey Verreault

Auteure : Audrey Verreault | Genre : Fantasy, Young Adult | Pages : 358 | Prix Numérique: 2.99€ Broché: 11.04€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Et si vous étiez liés à quelqu’un… quelque part…
Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparitions s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…
Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

 

Et bien quelle aventure…

Je remercie chaleureusement Audrey Verreault de m’avoir permis d’entrer dans l’univers de Galénor et de vivre l’aventure de JudyAnn.

Dans ce roman nous découvrons JudyAnn, une jeune fille de 18 ans à l’existence plus ou moins banale, du moins jusqu’à la veille de ses 19 ans où elle rencontre Mérindol, un grand magicien vieux de presque neuf-cents ans. Ce dernier lui apprend qu’elle est une sorcière et pas n’importe laquelle, une géminie, ils ne sont plus que quatre et une prophétie dit qu’ils apporteront la paix dans leur monde… JudyAnn reste perplexe face à ces révélations, mais se rendra vite compte qu’elle est en effet une géminie, mais pas que… Je n’en dis pas plus.

Parlons des personnages, JudyAnn est une jeune fille qui a soif de savoir, elle s’interroge, s’informe, elle est aussi une personne qui n’a pas vraiment confiance en elle et elle est peut-être un peu perdue avec tout ce qui lui arrive. Elle a souvent eu des préjugés concernant les inferniths, mais ceux-ci s’évaporeront peu à peu… Qu’on se le dise, elle est l’héroïne de ce roman et j’ai pris grand plaisir à la suivre dans ses aventures.
Vincent, l’assistant de Mérindol, je reste un brin déçu de lui, je l’ai adoré dès le départ, je l’apprécie et je le trouve adorable même, mais certains de ses choix m’ont hérissés les poils, du coup je suis mitigée par rapport à lui.
Les autres personnages bien qu’importants dans l’histoire ne m’ont pas semblés aussi présent et développé que JudyAnn et Vincent. Cela dit, Calchas se révèle plein de surprises, Mérindol quant à lui fait toujours preuve de sagesse et JudyAnn peut toujours compter sur lui. Quant aux trois autres géminis, Daphnée est plus enthousiaste, plus réceptive et semble être dans son élément, Tom est celui qui à toujours le nez fourrer dans un livre en quête de savoir quant à Kyle, il semble prendre l’histoire à la légère, du moins je l’ai ressenti comme ça ^^

Concernant, l’écriture de l’auteur et le roman en général, j’ai aimé me perdre dans les lignes de cette histoire, la plume d’Audrey Verreault est simple, agréable et créative. Les descriptions faites sont facilement imaginables si bien qu’on se plonge rapidement dans Galénor. Ce premier tome pose l’histoire, il explique les choses en répondant aux questions des géminis et les nôtres, l’intrigue et les rebondissements se mêlent à tout cela et fait que le lecteur ne s’ennuie pas.
À peine, les personnages ont réglé une première mission que déjà, ils repartent pour de nouvelles aventures. Si j’avais un petit reproche à faire, ça serait concernant l’action se déroulant sur les plaines de Vigrid, je l’ai trouvée trop rapide, j’aurais apprécié un peu plus de détail. Ma foi, ça ne m’a pas empêché d’apprécier le dénouement : D

Je recommande ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite, je me demande ce que l’auteure mijote à nos quatre sorciers…

Avis 4/5 Très bon

 

Nordie, Partie 1: Guilendria Cécile Ama Courtois

Deijan et Guilendria se connaissent depuis l’enfance.
Lui rêve d’exploits guerriers et d’héroïsme, de carrière militaire et de liberté. Mais son destin va l’enchaîner à une existence qu’il exècre, et faire de lui un homme désabusé, amer et froid.
Guilendria, elle, rêve… de lui, depuis le jour de leur rencontre. Timide et discrète jusqu’à la transparence, elle a voué son cœur à Deijan. Et la vie va la combler… de la plus cruelle des manières !
L’amour peut-il vraiment triompher de tout ?

Eh bien quelle histoire!

Je remercie Cécile Ama Courtois pour l’envoi de ce service presse qui me tentait fortement.

Pour tout vous dire, en lisant le résumé, je m’attendais à autre chose. J’imaginais déjà un homme au summum de l’amertume et dont le comportement aller me faire sortir de mes gonds, mais non et j’ai été captivée d’entrée de jeu par ma lecture.

Dans cette première partie, nous rencontrons Deijan (j’aime vraiment le prénom de ce personnage), il est un guerrier au soldat du roi et lutte avec son équipe contre les écumeurs. Il mène une vie qui lui convient et se bat avec ferveur jusqu’à ce qu’un événement le ramène à une existence qu’il exècre.
Nous rencontrons également Guilendria, une jeune femme, folle amoureuse de Deijan et rêve de devenir son épouse depuis sa plus tendre enfance, mais cette dernière appartient à cet univers qu’il abhorre et lui rappelle ce qu’il a dû abandonner. Toutefois, Guilendria n’est pas celle qu’il pense et elle réserve bien des surprises.

Deijan est un personnage implacable, il vit sa vie de guerrier avec passion, aussi l’événement citer plus haut va le rendre froid, distant et dur, je me suis demandée pourquoi il était aussi aigri et son comportement avec Guilendria m’a irrité pas mal de fois, néanmoins au fil de l’histoire, l’auteure nous livre la raison. Quant à Guilendria , sa douceur, son amour et son espoir en parallèle à son fatalisme face à la situation qu’elle vit aurait pu la mener à sa perte, mais au contraire ça l’a rendu plus forte, plus audacieuse et pleine de bravoure et de dévouement pour son mari et ses sujets et certains lui rendent bien. J’ai énormément apprécié son personnage, une femme forte et douce comment ne pas tomber sous le charme ?

Concernant l’écriture de l’auteure, j’avoue avoir buté sur pas mal de mots, mais le dico intégré dans la Kobo ne sert pas à rien et ça me permet également d’enrichir mon vocabulaire alors c’est tout bénef ^^
D’autre part, l’auteure touche à plusieurs sujets lourds comme la violence, la barbarie, le viol et elle manie tout cela à la perfection. C’est un roman que j’ai adoré dévorer.

J’ai hâte de lire la suite et j’ose même espérer que Jorel le valet de Deijan jouera éventuellement un rôle dans la prochaine partie. (Après tout, il connait le château de fond en comble)

Avis 5/5 Coup de coeur

Renaissance Livre 4 : Le trésor des trois sceaux Faë Storm

Au royaume de Faërendïl, les chevaliers nüthiliens découvrent une relique très ancienne qu’ils n’arrivent pas à décrypter. Mais une terrible nouvelle assène Le Maître des Mots, qui doit se rendre au pays d’Albrys afin de retrouver sa bien-aimée.
Pendant ce temps, le Prince des Sombres complote afin de contrecarrer les plans de sa jumelle machiavélique.
L’étau se resserre, les ténèbres avancent, et les Chevaliers sacrés s’apprêtent à découvrir un nouveau secret.

Entre langue des Étoiles et de soufre, suivez le combat des Élus pour sauver le monde des Terres bleues.

Éditions: Auto éditions
Prix: 2.99€
Où l’acheter?
Sur le Bookélis

Une fois de plus, Faë Storm frappe fort… Et c’est avec plaisir, que je retrouve Inathïen et Elinora

Rien ne va plus sur les Terres Bleues, les Sombres prennent de plus en plus de terrain malgré quelques tensions au sein du royaume du Morrgaïch entre Irisu et Ananëfer. Quant au royaume des Quatre Vents, la Reine Selysse se trouve mal en point et la cité de Sylion compte un certain nombre d’ennemis dans son enceinte qui profitent de sa vulnérabilité. Pendant ce temps, les trois chevaliers Nüthiliens, Inathïen, Nüalhian et Erak sont toujours en quête du trésor sacré qui sauvera les Terres Bleues. Nous découvrons également, Inathïen face à un dilemme de taille opposant son frère Alahör et sa bien-aimée Elinora, en effet cette dernière après une conversation avec son père, se sent furieuse et perdue par tant de secrets et de questions sans réponses, elle s’enfuit à la recherche d’un soutien auprès de Faun (le loup blanc que nous rencontrons dans le livre 1), mais se fait appâter par une illusion d’Inathïen Alors qui choisir entre un frère qui faiblit et qui fait appel au sommeil mortel ou retrouver l’amour de sa vie disparu sans laisser de traces ?

J’ai aimé replonger dans cette fantaisie, d’autant que ce tome regorge d’actions, de retournements de situations, de découvertes… Tant de rebondissements pour un univers captivant que l’auteur contrôle à la perfection. Quant à la plume de Faë Storm, elle est plus addictive que jamais, si bien que j’aie cru avoir un arrêt cardiaque face au cliffhanger qu’elle nous pose. Il me tarde vraiment de lire le livre 5, j’aimerai déjà l’avoir en main, parce que cette fin, je n’y crois pas, elle ne peut pas être possible…

Je tiens à remercier Faë Storm pour ce service presse et plus encore pour cette superbe dédicace qui me touche au plus haut point. Je suis heureuse de pouvoir suivre l’aventure Renaissance et comme je te l’ai déjà dit, je suis ravie d’avoir commenté ta publication l’été dernier. Mille mercis pour tout cela.

 

Avis 5/5 Coup de cœur

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Black Rose Épisode 2 : Tentation Faë Storm

Sheonandbooks

Épisode disponible sur Bookelis

Alice se découvre un don pour matérialiser des objets.
Entre sa vie de serveuse et son nouvel attribut, elle jongle afin de conserver son secret. Mais l’inconnu au regard de glace rôde. Qui est-il ? Et pourquoi s’intéresse-t-il autant à la jeune fille ?

Passez le terrier du surnaturel, et vous découvrirez un monde insoupçonné où le rêve rejoint la réalité.

OOH My Gosh !! Mais, c’est de la torture d’attendre la suite.

Dans cet épisode, l’histoire se met en place, Alice la serveuse du Black Rose reçoit pour son anniversaire une rose noire et un tableau de la part du mystérieux inconnu, il s’agit là d’un tableau…particulier.
Elle reçoit également du matériel à dessin de sa mère  et en l’essayant elle est plus que surprise de voir son dessin se matérialiser devant elle.

Je me suis cru dans Shadowhunters quand Clary apprend qui elle est.
D’ailleurs, si vous avez apprécié la série,  je vous recommande vivement Black Rose.

Une nouvelle fois l’épisode est court mais, plein d’intrigues et de surprises, l’auteure sait nous tenir en haleine et j’ai vraiment hâte de lire la suite des aventures d’Alice et son inconnu pas si inconnu 😉

Merci à Faë Storm j’apprécie énormément notre collaboration et nos petites conversations. Je suis ravie d’être tombée sur ton message sur le groupe de FB.

Avis 💜💜💜💜5/5
Passage à venir…