La nébuleuse d’Héra, tome 1: La toile du destin Lydie A. Wallon

Site de l’auteure: ICI | Auteure : Lydie A. Wallon | Genre : Science-fiction (space opera)| Pages : 466 | Prix Numérique: 4.99€ Broché: 16€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

En 3602, la Terre n’est plus qu’une planète à l’abandon. Trois races distinctes, issues des humains, ont colonisé de nouveaux systèmes.
Kendalh, une scientifique « homogène » — l’espèce dite supérieure — rejoint sa planète après une mission de plus d’un an. Sa vie extrêmement réglée prend un virage inattendu lorsque son vaisseau s’écrase sur un territoire hostile, envahi de créatures monstrueuses.
Quel choix lui reste-t-il quand celui qui lui sauve la vie est un de ces détestables humains, et qu’il tire des pouvoirs étranges de cristaux que tous pensaient disparus ?

 

Une fin comme je les aime !

Je remercie Lydie A. Wallon d’avoir accepté ma demande de service presse et donc permis de plonger dans son univers. Je découvre, par ailleurs, ce qu’est le space opera, du coup, ça en fait un peu plus dans ma petite tête et ce n’est pas négligeable. lool

Il est difficile de vous faire mon propre résumé sans trop en dire alors je change légèrement mon schéma de chronique pour ce roman.

Dans ce premier tome, nous rencontrons plusieurs personnages, notamment Magnus, Cassandre, Riah, Rajan, Kendalh, Mé-Boh, Amir, Grant et d’autres encore, je vous vois déjà prendre peur avec tous ces prénoms, mais je vous rassure, vous ne vous perdrez pas.
En effet, l’auteure pose au départ quatre histoires qui vont nous amener à la découverte d’autres personnages et de vivre d’autres aventures pour ensuite toutes se rejoindre, tout est lié et je vois le fil conducteur de l’histoire comme un arbre généalogique ^^

Concernant les personnages, j’ai eu un coup de cœur pour Mé-Boh, Abigail, Kendalh et Rajan.
Mé-boh, même si au final n’est pas énormément présent, je le trouve adorable et attachant.
Je vois Abigail comme une warrior et elle fait preuve de loyauté, elle est donc une amie précieuse.
Kendalh est une warrior à sa façon, elle ne se laisse pas faire et a du répondant.
Quant à Rajan… ce taciturne m’a conquise. (Bien qu’au départ je me l’étais imaginé un poil plus… « agressif »).
Les personnages secondaires comme principaux sont tous différents et ont leur importance dans l’histoire. Ils ont chacun un rôle à jouer.
Dernier point sur les personnages, j’ai beaucoup aimé que dans cet univers où le racialisme est mis en avant, certains remettent tout en questions et passe au-dessus des différences.

Parlons du roman dans sa globalité et de l’écriture, j’avoue avoir trouvé la mise en place un peu longue, mais une fois que l’action commence, elle ne s’arrête plus, ce roman est rempli de rebondissements et l’intrigue nous tient en haleine tout du long, d’ailleurs je ne m’attendais pas à un tel dénouement. Quant à l’écriture, elle est fluide, agréable et créative, l’auteure sait où elle nous mène et son décor est incroyable. Parce que OUI, en plus d’une histoire travaillée nous avons un vrai décor qui varie d’une planète à une autre et j’ai vraiment aimé imaginer tout cela.

Je recommande vivement ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite 🙂

Avis 4/5

Publicités

4 commentaires sur « La nébuleuse d’Héra, tome 1: La toile du destin Lydie A. Wallon »

N'hésitez pas à donner votre avis ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s