Sweet Home, Tome 1 Tillie Cole

Molly, brillante étudiante d’Oxford, n’a plus grand-chose à espérer de sa vie en Angleterre quand elle s’envole pour l’Alabama. Le dépaysement est total, et elle a tout à apprendre de cette nouvelle vie qui s’offre à elle. Tout est si différent ici – plus lumineux, plus vivant. L’étudiante découvre la passion des Américains pour le football et succombe au charme de Roméo, quaterback au corps d’Apollon, mascotte de l’université. Cette rencontre inattendue entre deux êtres que tout oppose va changer sa vie à jamais. Mais ces Roméo et Juliette de temps modernes parviendront-ils à surmonter les obstacles qui se dressent entre eux ?

Bordel, quel livre ! Je n’ai rien lâché de la journée.

Dans Sweet Home, nous suivons Molly , une jeune femme que la vie n’a pas épargnée. En avance sur ses études, elle s’envole en Alabama avec Mme Ross, une prof de philo qui la prit sous son aile et qu’elle assiste
Le premier jour, Molly va rencontrer Rome, le quarterback de la Crimson Tide. Une première rencontre plus ou moins banale, par contre la deuxième…
Ces deux là, nous font entrer dans leur bulle instantanément, et on découvre tout au long du roman
que même s’ils sont visiblement faits l’un pour l’autre, la vie leur impose obstacle sur obstacle entre passé pesant, révélations lourdes, ce roman traite de bien des sujets.

Pour ce qui est des personnages, Molly est intelligente, comme Roméo j’ai apprécié qu’elle n’ait aucune connaissance en football américain. C’est une jeune femme simple, qui a soif de connaissance, ses études sont son ancre et elle se considère comme une « nerd », mais je la vois brillante, canon, cultivée, vraie, forte vraiment forte, sans chichis et avec un petit caractère qui m’a beaucoup plu. Elle est le type de personnage que j’adore, le genre « j’ai l’air innocente, mais il ne faut pas me marcher sur les pieds ».
Quant à Roméo, il est tout l’inverse ou presque. Il est l’archétype du bad boy, du moins en apparence. En creusant, on découvre un jeune homme intelligent, doué, doux (pas toujours^^) attentif, mais surtout on le découvre brisé.
Molly Juliette Sheakspeare et Roméo « Flash » Prince étaient faits pour se rencontrer et ils sont si attachants qu’on en redemande.

Dans ce premier tome, l’auteure traite de plusieurs sujets difficiles, comme le deuil, la violence et bien d’autres, elle manie tout cela avec une plume addictive à souhait, fluide et émouvante. Une nouvelle fois Tillie Cole frappe fort, j’ai dévoré ce roman, néanmoins je n’ai pas eu de coup de cœur. En revanche, je pense l’avoir pour le tome 2 qui sera le point de vue de Roméo, Tillie Cole entrera certainement plus dans les détails du passé de Rome (du moins, je pense et je l’espère), je m’attends donc à un roman un peu plus poignant.

En bref, une auteure talentueuse que je vais aimer suivre.

Avis  5/5

Désinhibition Lara Game

Quand la vie tue, que la douleur est insupportable, que le passé est trop présent et que les remords rongent. Comment garder espoir? Un soir, une rencontre, un regard, quelques secondes et tout bascule. Quand la passion possède et obsède, dans un monde inconnu où les blessures se réveillent.
En sortiront-ils indemnes ou détruits à jamais ?

Que dire… Ce roman est digne des plus grandes montagnes russes ^^

Nous découvrons Angelina, une jeune femme abîmée par son lourd passé, une mère malade qui s’est suicidée, un père violent et j’en passe, autant dire qu’il y a mieux comme début de vie et forcément, ça laisse des traces. Néanmoins, elle est devenue une femme de caractère et on le sent dès sa première rencontre avec Jack, cet homme culotté, ce macho qui lui fera perdre la tête. Jack est un homme autoritaire, au lourd passé lui aussi et abîmée par la femme qu’il a aimée.

Je dois dire que nos protagonistes se sont bien trouvés, tandis qu’Angelina ne supporte pas le contacte avec la gente masculine, Jack lui fuit les sentiments et ce qui s’apparente à l’amour, cependant, ils sont inexplicablement attirés l’un par l’autre et décident de voir où cela les mène. C’est à ce moment, qu’on vit une histoire telle des montagnes russes, tout deux, soufflent le chaud et le froid à plusieurs reprises.

J’ai parfois eu un peu de mal avec Jack, mais je reconnais qu’il est l’homme qu’il faut à Angelina, d’autant qu’il la délivre petit à petit de son passé. J’ai vraiment apprécié leur histoire,.. Lara Game nous livre un roman dont le sexe est pas mal présent et nos personnages sont insatiables, ce qui ne me dérange pas personnellement. J’ai également apprécié le suspens qu’elle laisse planer au fil de l’histoire pour finir en beauté, la surprise est totale et je ne m’y attendais vraiment pas.

En bref, un roman addictif, des personnages aussi piquants qu’attachants.
Quant à la plume de l’auteure, elle est intrigante et moderne.
Je suis conquise par Désinhibition et il me tarde de retrouver Jack et Angy surtout après cette fin.

Avis 4/5 Très bon

Calendar girl Audrey Carlan

calandar girl janvier sheonandbooks

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme…

Cette série fait beaucoup de bruit et pour moi elle commence fort.

Nous rencontrons Mia, une jeune femme de Vegas, qui visiblement tombe vite en amour, son dernier petit ami en date, un usurier, menace la vie de son père si ce dernier ne le rembourse pas. Mia se voit contrainte d’accepter le job que sa tante lui propose, celui de d’Escort girl.
Ce premier mois en tant qu’escort, elle le passe avec Wes, un jeune scénariste à l’avenir prometteur. Mia doit pour ce contrat tenir à distance les croqueuses de diamants lors des soirées mondaines auxquelles Wes est convié ainsi, il pourra sans être gêné parler avec les personnes importantes pour sa carrière. Mia joue très bien sans rôle, néanmoins, je trouve que l’histoire est plus accès sur leur petite idylle et le fait qu’elle ne doit pas tomber amoureuse que sur son contrat. L’histoire reste tout de même agréable à lire, parfait pour se détendre donc.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui est une belle mise en place de l’aventure « Escort ». J’ai d’ailleurs hâte d’aller à Seattle pour la prochaine mission de notre héroïne. Je sens d’ailleurs qu’elle va-nous en faire voir de toutes les couleurs.
J’ai également pas mal accroché avec Wes et je me pose quelques questions le concernant lui et la suite…

Bref, vous l’avez compris me voilà prise dans le mouv’ de Calendar Girl.

Avis Très bon sheonandbooks4/5