Cher Mr Darcy Amanda Grange

Amanda Grange nous offre une version épistolaire du classique de Jane Austen : Orgueil et Préjugés. Pemberley et Longbourn sont décrits à travers le point de vue des différents personnages, mais plus particulièrement à travers celui du romantique Mr Darcy. Une série de lettres nous dévoile comment ce dernier surmonte son chagrin après la mort de son père bien-aimé ; comment il va gérer ses affaires le liant au scandaleux Mr Wickham et comment il va tomber amoureux de la spirituelle Elizabeth Bennet

J’ai essayé de lire Orgueils et Préjugés il y a quelque temps, malheureusement, j’ai délaissé ma lecture, je m’endors à chaque fois au bout de dix minutes, c’est assez frustrant parce que c’est un roman que j’ai vraiment envie de lire. J’ai regardé le film après ma tentative de lecture, mais un film, ce n’est pas un roman :/

Du coup, j’ai tenté de connaître les personnages avec ce roman d’Amanda Grange. Je n’ai pas de point de comparaison, je ne sais pas si l’auteure respecte à la lettre les traits de caractère des personnages de Jane Austen, mais j’ai vraiment aimé ma lecture.
Si l’auteure respecte les personnages, alors je comprends pourquoi Mr Darcy plaît autant.
J’ai aimé découvrir son ressenti par rapport à son attachement et face au refus de Miss Bennet. Quant à elle, elle est une femme que j’ai beaucoup apprécié, son caractère, sa loyauté envers Jane, elle est conforme à l’idée que je me faisais d’elle en fait. =)

La particularité de ce roman est qu’il est sous forme épistolaire, un vrai gros plus pour moi et ça me change de mes romans habituels, de plus, il me semble que la plume de l’auteure ne soit pas aussi soutenue que celle de Jane Austen. J’ai adoré cette sortie de ma Comfort Zone 🙂 et je compte poursuivre l’aventure avec Le journal de Mr Darcy de la même auteure. Aussi, j’espère pouvoir lire un jour Orgueil et préjugés de Jane Austen.

D’ailleurs savez-vous s’il existe une version plus moderne, je pense que c’est le language qui me pose problème, j’ai essayé ma lecture avec la version gratuite sur Kobo de Bibebook.

Avis 5/5  Vraiment très bon

La Perte (Après l’orage) Suzanne Roy

sheonandbooks

En quelques heures, la vie de Charlotte a basculé.

Alors qu’elle est sur le point d’annoncer à son fiancé qu’elle est enceinte, il se tue dans un accident de moto. Elle est désormais seule avec ses interrogations, le vide immense qu’Alex laisse derrière lui, et cette décision impossible à prendre – garder ou non l’enfant.

Dans la tourmente, Charlotte fait de son mieux pour accueillir la famille endeuillée d’Alex : sa mère et son frère, tout juste débarqués d’Angleterre. Très vite, Brenda et Carl gagnent la confiance de la jeune femme, et lorsqu’ils apprennent ce qu’elle essayait désespérément de leur cacher, ils se montrent d’un soutien inébranlable. Charlotte acceptera-t-elle cette nouvelle chance de bonheur qui s’offre à elle ?

Et bien quelle histoire !

En effet, dans ce roman, nous faisons connaissance de Charlotte, Carl et Brenda.
Charlotte, serveuse dans un café est fiancée à Alex, ce dernier trouve la mort dans un accident de moto. Charlotte doit alors prévenir la famille d’Alex qu’elle n’a jamais rencontrée. Elle découvre également le jour de l’accident qu’elle est enceinte néanmoins, elle ne sait pas si elle va le garder et pourtant, sa belle-famille lui assure un soutien sans failles, que ce soit au niveau financé comme affectif, Charlotte fait partie de la famille même si Alex n’est plus là.

Quant à Carl, il est le frère d’Alex. Il beaucoup présent pour Charlotte, il temporisera souvent la situation entre Charlotte et Brenda, la mère d’Alex. Non pas qu’elles entretiennent des rapports conflictuels, mais Brenda à tendance à s’emballer face à ses propres idées. Carl et Alex ont eu un différent quelques années en arrière qui nous apprend qu’Alex n’était pas à l’époque l’homme qu’il était avec Charlotte et ces derniers n’ont pas pu le régler avant l’accident.
J’aime beaucoup le personnage de Carl qui ne fait pas de forcing et qui est d’une nature calme et apaisante.

C’est un roman dont la romance s’installe doucement entre Charlotte et Carl et met du baume à leur cœur, au mien aussi d’ailleurs, mais je laisse le soin de découvrir pourquoi. J’avoue aussi avoir été perturbé une bonne partie de l’histoire entre le sentiment d’être acheté et celui de la bonté. Toutefois, la bonté l’emporte haut la main…
J’ai apprécié l’écriture de l’auteure et la façon dont elle fait circuler toutes ces émotions à travers ses pages.

Point bonus pour ce roman, Charlotte étant québécoise et Carl et Brenda anglait le roman se retrouve avec pas mal de phrases anglaises, toutes traduites et il est facile de jongler entre texte et roman, bien que les phrases en VO ne soient pas difficiles à comprendre.

En revanche, j’aurais préféré n’avoir que du VO pour Carl et sa mère.

Avis 💜💜💜💜4/5

Twisted Love T1 Sous influence A. Meredith Walters

sheonandbooks

 

Aubrey ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur. Des années après le drame, elle reste persuadée qu’elle aurait pu faire quelque chose pour éviter l’overdose qui lui a coûté la vie. En quête de rédemption, Aubrey étudie les mécanismes de l’addiction et anime un groupe de parole dans l’espoir de venir en aide à des jeunes et de leur épargner le sort qu’a connu sa sœur. C’est là qu’elle rencontre Maxx, un bad boy au passé sombre, drogué et dealer. Il incarne son pire cauchemar, mais elle se sent irrésistiblement attirée par lui…

Au départ, j’avais quelques réticences concernant ma lecture, enfin, je n’avais pas spécialement envie de lire ce roman maintenant. Néanmoins, n’ayant pas envie d’en lire d’autres non plus, j’ai fait un peu de forcing et comme souvent quand j’en fais, j’ai été agréablement surprise par le contenu dudit livre.

Nous retrouvons Aubrey et Maxx. Elle, est une jeune femme assez fragile et voue une haine à la drogue. En effet, adolescente, elle a perdu sa sœur Jayme victime de cette addiction… Aubrey est convaincu qu’elle aurait pu éviter la mort de sa sœur, qu’elle aurait dû faire quelque chose pour l’aider. À la suite de ça, Aubrey fait des études en psychologie et pour obtenir son diplôme, elle doit co-animer un groupe de parole destiné aux étudiants victimes d’addiction. C’est dans ce groupe qu’elle rencontre Maxx. Lui, il est un jeune homme séduisant, sûr de lui et arrogant, du moins en apparence, mais tout n’est pas aussi simple.
Maxx est un personnage complexe aux multiples facettes, il est difficile de le cerner de savoir qui il est réellement. Maxx est dépendant de la drogue et deal pendant les soirées « Compulsion » il consomme énormément et se voile la face en se disant qu’il peut arrêter quand il veut. Il est aussi un gars on ne peut plus sympathique et adorable quand il est lucide. J’ai beaucoup aimé son personnage dans ces moments-là.

Au fur et à mesure, Aubrey et Maxx entament une relation, ce qui bien sûr n’est pas autorisé, mais leur attirance est trop forte. Aubrey est la touche de couleur dans la vie de Maxx, elle ne demande qu’à l’aider et à le soutenir au risque de se perdre elle-même. Quant à Maxx, il lui tourne souvent le dos pour retourner droit dans les bras de sa maîtresse… La drogue.

J’aurais pu tomber en amour pour Maxx celui que l’on entrevoit à certains moments, le Maxx d’Aubrey, mais X son personnage au sein de Compulsion est bien trop présent et néfaste.

Le roman commence fort, il nous fait entrer dans le vif du sujet d’entrée de jeu. Je n’ai pas pour habitude de lire des romans portant essentiellement sur cette addiction, mais j’ai trouvé que l’auteure avait su gérer son sujet. Le roman est parfois sombre dans le sens où on ressent bien les effets qu’à la drogue sur la vie de Maxx et celle de son entourage.

Je recommande ce roman et j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi.

Avis 💜💜💜💜 4/5 Vraiment bon

Avant de t’oublier Rowan Coleman

avant de t'oublier sheonandbooks

Claire mène une vie heureuse en compagnie de son mari et de ses deux filles. Mais son bonheur est de courte durée : elle découvre qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Sa mémoire part à la dérive, et elle oublie ce qu’elle croyait gravé en elle pour toujours. Pour lutter contre sa disparition, son mari lui offre un carnet dans lequel elle notera tout ce qu’elle n a pas encore oublié. Une façon de faire comprendre à ses filles que même si ses jours sont comptés, la vie a encore de beaux jours devant elle.

Un roman émouvant, traitant de la maladie d’Alzheimer. Une maladie qui me touche.

Claire une femme d’à peine quarante ans, se fait diagnostiquer une forme précoce et héréditaire de la maladie d’Alzheimer, qui lui vient de son père décédé quand elle avait 11 ans.

Claire se voit contrainte de mettre un terme à sa carrière d’enseignante qu’elle adore et se retrouve assistée H24 par sa mère qui emménage chez elle afin d’aider et soulager Greg son mari, la première personne qu’elle oublie, ce dernier en souffre, il semble perdu et la situation lui échappe. Quant à ses filles, Caitlin âgée de vingt ans, décide d’arrêter la fac pour certaines raisons et semble suivre les traces de sa mère à l’époque et Esther, âgée de trois ans, devient la meilleure amie de Claire, accompagnatrice de jeux et de bêtises, elle se sent bien en compagnie de sa dernière.
Et il y a Ryan… Cet homme rencontré dans un café pendant une escapade dont Claire a le don.
Cet homme qui la voit telle qu’elle est, qui la rend heureuse et surtout qu’elle n’oublie pas… J’ai vraiment aimé les personnages qui ont une place importante dans la vie de Claire. Tous la perdent comme elle les perd.

Dans ce roman, l’auteure livre les souvenirs de l’entourage et de Claire ainsi que les moments présents. Aussi à travers ce livre, on comprend, on imagine à quel point cette maladie est complexe et difficile à vivre autant pour le malade que pour les proches.
Pas simple, de savoir sur quel pied danser étant donné les différentes phases.

C’est une très belle histoire, triste certes, mais belle. J’ai connu l’Alzheimer et avec ce roman, je l’approche sous un autre angle. À l’époque, j’étais trop jeune pour songer à ce que les personnes atteintes pouvaient ressentir en perdant leurs souvenirs et en oubliant les gens qu’ils aimaient. Un roman qui donne à réfléchir, il donne également envie et vivre pleinement et d’aimer. L’auteure a su transmettre l’émotion et le ressenti de chacun avec brio.

 

Avis 4/5  💜💜💜💜 Très bon roman

Enregistrer

Positive Way Chloé Bertrand

positive way sheonandbooks

— T’as perdu ta crête, remarqua-t-elle d’un ton un brin boudeur.

Ce fut à ce moment exact qu’il tomba amoureux d’elle.

Alice l’a rencontré ce soir-là, à un de ses concerts, son appareil photo dont elle ne se sépare jamais en bandoulière – c’est sa façon à elle de regarder le monde.

Lui, il chantait sur scène, avec sa crête iroquoise bleue, sa béquille, son bras et sa jambe dans le plâtre. Alice a pensé que c’était un miracle qu’il tienne debout – et elle ne savait pas encore à quel point elle avait raison.

Après ça… Les amis, les errances, les toits de Londres, les montages photo, les chansons, la fenêtre d’Alice. Une histoire comme une autre, peut-être – sauf que c’était la leur. Et ce qui devait arriver arriva : Alice est devenue le miracle de Thomas, son petit miracle rien qu’à lui…

 

Un résumé qui m’a convaincu d’entrée de jeu et un roman que j’ai beaucoup apprécié.

Alice, se retrouve à un concert, invité par un inconnu rencontré dans un square alors qu’elle photographiait une petite fille… Alice est une jeune femme réservée et ce concert va changer sa vie.

Thomas est guitariste, chanteur et ami de « l’inconnu » qui a invité Alice. Cette dernière aura quelques effets positifs sur sa vie.

J’ai adoré le rapprochement de nos deux personnages, tout les oppose et pourtant, ils se plaisent. En effet, Alice en plus d’être réservé, elle est intelligente, posée et toujours positive. Elle voit le monde à travers l’objectif de son appareil. Je la perçois vraiment comme une fille sans prise de tête, elle ne force jamais la main, elle est patiente, toujours à l’écoute des autres et elle parle avec son cœur. Elle est tout en simplicité et ça la rend géniale. Quant à Thomas, il est un jeune homme assez perturbé, la vie n’a pas toujours été tendre avec lui après le décès de sa mère et la naissance de Derek son petit frère. Il est un personnage complexe et passe très vite de la lumière à l’ombre néanmoins, il est attachant et j’ai apprécié la personne qu’il était. (même si je ne cautionne pas son geste par rapport à Alice).

Autour de leur histoire, nous avons également leur ami, une bande de copains un peu plus âgés, une bande vraiment sympathique dont l’entraide et le mot d’ordre. Ils sont tous là les uns pour les autres et chaque personnage à son importance. Plus que des amis, ils sont une famille.

La musique et la photographie sont très présentes dans cette romance ce qui ajoute un vrai plus si on aime ça.

C’est un roman dont la narration est à la 3e personne et étonnamment, cela ne m’a pas dérangé.
L’écriture de l’auteure est belle, un brin poétique. Beaucoup de sentiments, nous sont livrés au fil des pages. J’aime l’univers dans lequel Chloé Bertrand nous plonge.
Avis 4/5 💜💜💜💜  Très bon

Enregistrer

Bad Romance Céline Mancellon

bad-romance-727145-250-400

Le jour – ou plutôt la nuit – où Chris rencontre Kate, ça ne se passe pas vraiment dans les règles de l’art. Lui a beaucoup trop bu et s’est trompé de tente, et elle, furieuse, le menace carrément. Chris n’est pourtant pas vraiment le genre de mec à qui on cherche des emmerdes. D’ailleurs, lui et son mode de vie de bad boy représentent tout ce que Kate tente d’éviter : les problèmes, elle en a déjà assez avec la mort de sa mère et la responsabilité de sa petite sœur sur les bras. Mais c’est compter sans l’étrange attirance qu’ils ont immédiatement l’un pour l’autre, presque à leur corps défendant…

My Gosh !!! Un roman qui me ramène à mes chouchoux.

« Abby et Travis_Beautiful Disaster »
« Théssa et Hardin_After »

Voilà quelque temps que je cherche un roman du même genre et je ne suis pas déçue de Bad Romance.

En effet, j’ai vraiment aimé ce roman dont les personnages sont attachants.
Nous retrouvons Christopher, jeune homme de 22 ans aussi beau que dangereux ainsi que Katherina, jeune femme de 17/ 18 ans la tête sur les épaules qui doit gérer mille choses à la fois.
Chris se révèle attentionné, protecteur, et même totalement possessif envers Kate cette fille qui a l’air…Inaccessible au premier abord, cette fille qu’il considère trop bien et trop jeune pour lui.
Quant à Kate, elle tombe complètement sous le charme même s’ils mettent un certain temps avant de se lancer ensemble.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire leur histoire d’autant que l’auteure nous offre là, leur point de vue à chacun. Aussi, j’avoue avoir chouiné pendant la lecture de la lettre que Chris écrit à Kate…Ça c‘est de l’amour. (Je n’en dis pas plus lisez le livre, c’est tout :p )

J’ai également été surprise de découvrir la mention d’une maladie soit « Le trouble de la personnalité borderline » ce qui explique certains comportements.
L’auteure met le doigt dessus sans que soit « important » dans un premier temps pour ensuite pousser la fin du roman dans cette direction. J’ai donc pris conscience que je bavais sur les hommes aux troubles comportementaux.( Même si au fond, je le savais déjà… ^^) Parce que sans se mentir, les hommes de mes deux références sont probablement atteints de ce type de maladie.

Il va donc de soit que je recommande ce roman et à 200 % même, Oui ! Il s’agit d’un coup de cœur et Chris et Kate rejoignent le club des chouchoux
OH !! N’oublier pas de lire l’épilogue

 

Avis 💜💜💜💜💜 5/5 Coups de coeur

 

Enregistrer

À quatre mains Renée Carlino

Pour s’investir dans ses études au sein d’une prestigieuse université,
Mia a mis une croix sur sa vraie passion, le piano. À la mort de son
père, elle part à New York et reprend le bar qu’il tenait un lieu
incontournable qui offre leur chance aux jeunes musiciens. C’est là
qu’elle rencontre Will, un guitariste qui incarne exactement le style de
vie auquel elle s’est refusée. Après s être liée d amitié avec Will,
Mia lui propose de devenir son colocataire. Finira-t-elle par laisser
libre cours à ses passions ?

Ce livre m’a plu puisqu’il parle d’amour et de musique, ainsi que de l’amour de la musique.

C’est un récit intéressant, j’ai particulièrement apprécié Will, il est un véritable gentleman et guitariste qui plus est. Au fil des pages, on y découvre un homme patient, amoureux, attentif, gentil, un homme formidable en somme. Quant à Mia, elle a appris de ses erreurs après trop d’indécisions, après une énorme bêtise, après trop de freins certes, mais elle a lâché prise et le résultat final n’en est que meilleur. Les personnages secondaires sont pour moi, tout aussi attachants que nos deux tourtereaux.

À quatre mains est un roman qui m’a touché, j’aime le fait que Mia conserve le café ainsi que l’appartement de son père. J’aime les souvenirs qu’elle évoque de lui et sa façon de faire son deuil. Elle a pu tourner la page et revenir grandit pour Will.

C’est également un livre qui m’a fait découvrir et imaginer la musique.

Bien évidemment et vous l’aurez compris, je recommande cet ouvrage et je vous souhaite une bonne lecture.

Avis 💜💜💜💜 4/5

Enregistrer