Sweet Home, Tome 1 Tillie Cole

Molly, brillante étudiante d’Oxford, n’a plus grand-chose à espérer de sa vie en Angleterre quand elle s’envole pour l’Alabama. Le dépaysement est total, et elle a tout à apprendre de cette nouvelle vie qui s’offre à elle. Tout est si différent ici – plus lumineux, plus vivant. L’étudiante découvre la passion des Américains pour le football et succombe au charme de Roméo, quaterback au corps d’Apollon, mascotte de l’université. Cette rencontre inattendue entre deux êtres que tout oppose va changer sa vie à jamais. Mais ces Roméo et Juliette de temps modernes parviendront-ils à surmonter les obstacles qui se dressent entre eux ?

Bordel, quel livre ! Je n’ai rien lâché de la journée.

Dans Sweet Home, nous suivons Molly , une jeune femme que la vie n’a pas épargnée. En avance sur ses études, elle s’envole en Alabama avec Mme Ross, une prof de philo qui la prit sous son aile et qu’elle assiste
Le premier jour, Molly va rencontrer Rome, le quarterback de la Crimson Tide. Une première rencontre plus ou moins banale, par contre la deuxième…
Ces deux là, nous font entrer dans leur bulle instantanément, et on découvre tout au long du roman
que même s’ils sont visiblement faits l’un pour l’autre, la vie leur impose obstacle sur obstacle entre passé pesant, révélations lourdes, ce roman traite de bien des sujets.

Pour ce qui est des personnages, Molly est intelligente, comme Roméo j’ai apprécié qu’elle n’ait aucune connaissance en football américain. C’est une jeune femme simple, qui a soif de connaissance, ses études sont son ancre et elle se considère comme une « nerd », mais je la vois brillante, canon, cultivée, vraie, forte vraiment forte, sans chichis et avec un petit caractère qui m’a beaucoup plu. Elle est le type de personnage que j’adore, le genre « j’ai l’air innocente, mais il ne faut pas me marcher sur les pieds ».
Quant à Roméo, il est tout l’inverse ou presque. Il est l’archétype du bad boy, du moins en apparence. En creusant, on découvre un jeune homme intelligent, doué, doux (pas toujours^^) attentif, mais surtout on le découvre brisé.
Molly Juliette Sheakspeare et Roméo « Flash » Prince étaient faits pour se rencontrer et ils sont si attachants qu’on en redemande.

Dans ce premier tome, l’auteure traite de plusieurs sujets difficiles, comme le deuil, la violence et bien d’autres, elle manie tout cela avec une plume addictive à souhait, fluide et émouvante. Une nouvelle fois Tillie Cole frappe fort, j’ai dévoré ce roman, néanmoins je n’ai pas eu de coup de cœur. En revanche, je pense l’avoir pour le tome 2 qui sera le point de vue de Roméo, Tillie Cole entrera certainement plus dans les détails du passé de Rome (du moins, je pense et je l’espère), je m’attends donc à un roman un peu plus poignant.

En bref, une auteure talentueuse que je vais aimer suivre.

Avis  5/5

Publicités