La légende des deux loups Louis Legrand & Bettina Braskó

Auteur: Louis Legrand | Illustratrice: Bettina Braskó| Auto-édité | Genre : Album jeunesse (5 ans et +)| Pages : 34| Prix Numérique: 2.99€ Broché: 13.54 € | Siteweb de l’auteur: ICI | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Prenez un moment pour vous assoir avec le grand-père de Jules, car il prodigue à ce dernier une leçon de vie précieuse sur un conflit intérieur universel : la bataille incessante entre les pensées négatives, nourries de peur, et les pensées positives, nourries d’amour.

Nous remercions Louis Legrand pour cette belle découverte et aussi pour sa confiance.

Je suis une grande amoureuse des loups et des Amérindiens, c’est une culture et des animaux qui me fascinent, alors quand j’ai vu cet album sur Simplement.pro, je n’ai pas hésité une seule seconde et j’en suis ravie.

Avec Pipine, nous avons beaucoup aimé « La légende des deux loups », c’est une belle piqûre de rappel pour nous les adultes, et une belle leçon pour nos minis.
Louis Legrand et Bettina Braskó, adapte une légende amérindienne d’auteur inconnu en histoire pour enfant et je dois dire que c’est réussi.

En effet, Pipine a bien compris l’histoire de fond, même si certains mots lui étaient inconnus, ce qui est bon puisque son vocabulaire s’enrichit au fil de nos lectures ^^
Quant aux illustrations, Pipine les a adorées, elles ont elles aussi étaient comprises et l’ont aidées à comprendre la légende.

En tant que maman, je ne peux que recommander ce genre de lectures, qui apprennent en douceur et qui aident également les parents à inculquer les valeurs qu’ils souhaitent, je trouve que c’est un très bon support et du coup les enfants sont plus réceptifs.
La vie est un combat permanent envers soi et les autres. Ma Pipine a compris que la haine ne mène à rien et elle ne veut pas « nourrir » le loup noir qui n’est pas « gentil du tout ».

Un bel album, une belle adaptation, un coup de cœur pour toutes les deux qui aura sa place dans notre bibliothèque.

Avis Pipine & maman 5/5 || Pipine : J’aime trop !

Publicités

Le petit fantôme Lisa Biggi & Paloma Corral

Éditions : Passepartout | Auteure : Lisa Biggi | Illustratrice : Paloma Corral | Date de parution : Septembre 2017 | Genre : Album jeunesse (3 ans et +)| Pages : 32 | Prix : 14€ | Format: Rigide (24,5 x 0,9 x 17 cm) POUR ACHETER CET ALBUM, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Hans, le petit fantôme, s’ennuie à mourir dans cette grande maison où il est renfermé depuis des années. Ne faisant désormais plus peur à personne, tel un oiseau en cage, il hante les lieux, avec désœuvrement et ses occupations hebdomadaires lui semblent des plus futiles. Jusqu’au jour, où il se retrouve, dans le jardin, accroché sur le fil à linge à côté d’une jolie fantôme, toute vêtue de rose ! Grâce à cette rencontre, Hans va enfin retrouver la joie et la bonne humeur et chaque jour va devenir une fête. Une histoire qui raconte comment l’amour illumine et transforme les êtres.

Tout d’abord, Pipine et moi remercions Babelio pour l’envoi de ce livre qui nous a été attribué lors de la dernière Masse Critique.

Dans cet album, nous rencontrons Hans, un petit fantôme qui s’ennuie éperdument dans cette maison dont il ne quitte jamais les murs. Chaque semaine se ressemble et est rythmée de la même manière, jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre d’une autre fantôme… Hans retrouve sa joie de vivre et rayonne.

J’ai particulièrement accroché à la phrase en quatrième de couverture : « Il y a toujours quelqu’un qui nous attend quelque part. Il suffit de le trouver. » Et c’est exactement ce que reflète ce petit album avec Hans et sa nouvelle amie.

Avec Pipine, nous avons trouvé ce petit fantôme tout mignon et adorable et nous avons été ravies de le voir trouver quelqu’un avec qui partager sa vie, quelqu’un qui l’a fait sortir de sa solitude et de sa vie monotone. L’album renferme des illustrations agréables, des couleurs aux images en passant par Hans, tout n’est que douceur.

De quoi passer un moment tout doux avec nos minis, nous recommandons 😉

Avis de Pipine 5/5 Avis de Maman 4/5

Le compte à rebours du Père Noël Kim Thompson & Elodie Duhameau

Édition : Chouette |  Collection: CrackBoom |  Auteur : Kim Thompson |  Illustratrice : Elodie Duhameau |  Date de parution : Octobre 2017 |  Genre : Album jeunesse (3 ans et +)|  Pages : 60 |  Prix : 12€90 |  Format: Rigide (24,8 x 25,4 cm) POUR ACHETER CET ALBUM, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Pour le père Noël et ses lutins, le 1er décembre marque le début des préparatifs de Noël. Tous les jours, à partir du 1er décembre jusqu’à la veille de Noël, les enfants pourront lire une courte histoire racontant comment se préparent le père Noël, la mère Noël, les lutins et les rennes pour la grande fête de Noël, de la remise en forme du Père Noël à la fabrication de jouets dans l’atelier des lutins. Un livre qui aide les tout-petits à patienter jusqu’au grand jour !

Je remercie les éditions Chouette et le service NetGalley pour le service presse de ce joli album.

Comment immerger un enfant dans la magie de Noël, en plus des décorations, illuminations et du calendrier de l’Avent? Une lecture de l’Avent bien sûr!

C’est ce que nous offre cet album de la collection CrackBoom. Nous découvrons 24 histoires qui nous content les préparatifs effectués par le père et la mère Noël, ainsi que tous les lutins.
Chaque jour, une nouvelle tâche est accomplie que ce soit la révision du traîneau, le bilan de santé du père Noël ou encore la balade des rennes, tout y passe et c’est un vrai plaisir de vivre cette aventure avant la distribution des cadeaux.
Le 25, une très belle illustration clôt l’album en souhaitant un joyeux Noël aux enfants.

Avec cette lecture de l’Avent, l’auteur cible les enfants 3 et 5 ans, néanmoins les plus âgés l’apprécieront tout autant (parole d’une grande enfant^^)
Les histoires sont courtes, l’écriture est simple et agréable avec une touche d’humour, quant aux illustrations elles sont adorables et très attrayantes.
Les enfants comme les parents prendront à coup sûr un grand plaisir à suivre ces préparatifs avant la grande fête.

Je précise que je n’ai pas lu « Le compte à rebours du père Noël » avec ma Pipine, du moins pas encore. Je souhaite lui faire découvrir cette lecture en Décembre, mais je sais d’avance qu’elle va aimer cette histoire.

Je recommande fortement cet album qui permettra de passer un très bon moment avec les enfants tout en les faisant patienter jusqu’à Noël.

Mirror, Mirror Cara Delevingne & Rowan Coleman

Broché: 414 pages, éditeur : Hachette Romans, pour l’acheter sur Amazon, cliquez sur l’image

Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.
Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.
C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal  ? Connaissaient-ils vraiment Naomi  ? Se connaissent-ils vraiment  ?
Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil  : nul ne peut réparer un miroir brisé.

Je remercie le service NetGalley ainsi que les éditions Hachette Romans pour ce service presse.

Ce roman aurait pu être un coup de cœur…

Mirror, Mirror n’était clairement pas un roman que je comptais lire, en effet je pensais que l’actrice Cara Delevingne nous livrait sa vie et qu’on se le dise, la vie des célébrités, perso je fullbalek, c’est le nom de Rowan Coleman auteure de « Avant de t’oublier »  qui a retenu mon attention, j’ai donc lu le résumé et quand j’ai su que c’était fictif et non autobiographique, je me suis dit pourquoi pas, j’ai tenté une demande qui a été acceptée et j’en suis ravie.

Dans ce roman, nous rencontrons Red (Amy), Léo, Rose, Naomi et Ashira, les quatre premiers forment un groupe nommé Mirror, Mirror, quant à la dernière elle est la sœur de Naomi, la bassiste.
Naomi a disparu et Red nous livre son ressenti, ses doutes, ses craintes et ses suspicions, si la bassiste avait l’habitude de fuguer, elle ne l’avait pas refait depuis que le groupe c’était formé, pour eux ce n’est pas normal ça va plus loin qu’une fugue… Raison ou tord, ils ne comptent pas en rester là.

Parlant des personnages, ils ont tous une vie merdique (appelons un chat, un chat) que ce soit à la maison et/ou au bahut, ils ne sont pas épargnés.
Red subit des moqueries par rapport à sa couleur de cheveux, son orientation sexuelle et sa personne. À la maison, elle doit faire face à l’alcoolémie de sa mère et les absences de son père, heureusement, elle a Gracie sa petite sœur pour lui mettre du baume au cœur, j’ai énormément aimé son personnage et j’aurais aimé la rencontrer dans la vie RL.
Léo, il est un jeune homme qui ne roule pas sur l’or et vit dans une cité avec un frère néfaste à souhait. C’est un garçon craint, alors qu’il est effrayé. J’ai aimé son personnage aussi, il m’a touché derrière ses airs de gros dur.
Rose, elle est une jeune fille superbe et populaire, mais cache un lourd secret. L’ambiance à la maison n’est pas au beau fixe entre une belle-mère qu’elle déteste et un père qui ne prête pas attention à elle, ce qui la pousse à jouer un rôle en permanence. Je n’ai pas accroché avec son personnage et son passé n’a pas su me faire oublier son côté hautain et sa manie de battre le chaud et le froid avec Red et Léo.
Naomi, elle a visiblement été victime de moqueries au bahut d’où son habitude de fuguer pour attirer l’attention, bien que ses parents soient affectueux et chaleureux.
Quant à Ashira, elle est une grosse surprise pour moi, solitaire et distante, nous la découvrons en même temps que Red, j’ai aimé son personnage et son génie en informatique qui se révèle très utile pour découvrir ce qu’il s’est passé avec sa sœur.

Concernant l’écriture et le roman dans sa globalité, je suis frustrée, en effet si  j’ai dévoré les deux cents dernières pages, les deux cents premières, elles, ont été longues
L’intrigue, les rebondissements, l’action, la fluidité de l’écriture, les sujets durs qui sont abordés, tout est là pour le coup de cœur, mais cette lenteur l’empêche (du moins pour moi).
Néanmoins, j’ai aimé suivre ce petit groupe ainsi que le dénouement de l’histoire.
Je tiens aussi à dire que les auteures ont vraiment su mettre en avant le mal-être dû à l’adolescence et aux conditions de vie de nos personnages sur un fond d’enquête et d’aventure.

Avis 4/5

Ulysse et Lola Julien Leclercq & Pauline Amélie Pops

Album jeunesse, Âge: à partir de 5 ans, éditions Yakabook, Prix: 2€ Pour vous le procurer, cliquez sur l’image

En rentrant de l’école, Lola évite le grand cheval noir des nouveaux voisins. Mais un jour d’inquiétants messieurs semblent vouloir emmener l’animal contre son gré. Une belle histoire d’amitié entre une petite fille et un cheval.

Les éditions Yakabooks nous proposent là encore, un bel album.

Je remercie une nouvelle fois Lucie Brasseur pour l’envoi de ce joli service presse et j’en profite pour féliciter l’auteur et l’illustratrice pour leur travail.

Nous rencontrons Lola, une petite fille qui après un malentendu avec ses amies, se sent très mal et, seule. Quelques jours plus tard, elle fait la rencontre d’Ulysse, un superbe cheval noir dont elle a peur et dont elle ne s’approche pas. Un soir en rentrant de l’école, elle se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond et prend son courage à demain pour voir ce qu’il se passe avec Ulysse. Elle fait alors face à quatre malfrats et permet à Ulysse de s’évader…

Dans cet album de 28 pages, divers thèmes sont abordés comme la solitude, la peur, la malhonnêteté, le courage…
Lola est une petite fille sensible, douce et prends les choses à cœur, elle m’a fait penser à Pipine qui parfois, rentre triste de l’école parce que son amie n’est plus son amie…
Lola est également — bien qu’imprudente — courageuse, elle n’a pas hésité à aller voir ce qu’il se tramait avec Ulysse et grâce à elle il a pu s’évader.
Quant à Ulysse, il est tout aussi courageux qu’elle. Nous avons beaucoup aimé cette amitié naissante entre ce cheval et cette petite fille.

Concernant l’histoire, elle est simple à comprendre et les illustrations qui sont tout bonnement magnifiques, correspondent parfaitement au texte.
J’ai pour ma part apprécié la qualité du papier de ce petit livre ainsi que son format (220 x 164 mm)
Je recommande cette histoire, qui saura tenir en haleine nos minis de 4 à 6 ans.

Avis 4/5

J’insiste une nouvelle fois sur le concept de cette maison d’édition dont le slogan est « Un livre pour tous »et qui pratique un prix tout doux à ses livres (2€). Une maison d’édition qui gagne à être connue et que nous gardons à l’oeil 🙂

Petits contes pour monstres gentils Christophe Amblard & Nicolas Léonard

Album jeunesse, Âge: 4-7, éditions Yakabook, Prix: 2€ Pour vous le procurer, cliquez sur l’image 🙂

Plus question de trouille ! Les monstres gentils débarquent.
11 petits contes poétiques et rigolos où monstres poilus, biscornus ou tordus jouent dans les placards, chatouillent les doigts de pieds et s’entortillent dans les chaussettes de laine.

Je remercie Lucie Brasseur des éditions Yakabooks pour ce joli service presse. Et bravo à l’auteur et à l’illustrateur pour leur travail.

Quel est l’enfant qui n’a pas peur des monstres ? J’ai du échanger de chambre avec Pipine parce qu’elle pensait qu’il y avait une sorcière dans la sienne : O (pas que pour cette raison non plus hein^^) et même dans sa nouvelle chambre elle dort avec la lumière allumée, gare à celui qui l’éteint d’ailleurs…

Dans ce petit livre, nous rencontrons douze monstres qui vivent là où les enfants le pensent, sous le lit, dans l’armoire, dans le bois d’à côté… nous les rencontrons accompagnés d’un petit conte… Chaque double page à son petit monstre et son conte avec des vers qui riment. Le texte est rythmé et parfois drôle. D’ailleurs, le monstre débile a bien fait rire Pipine.

Quant aux illustrations, à chaque double page une couleur, néanmoins ce n’est pas monotone, au contraire je les trouve simples, attrayantes et jolies, elles correspondent bien au texte et pose le décor.
Concernant, le monstre du bois d’à côté, Pipine lui trouve une queue d’écureuil, là aussi elle a bien rit.

Ce petit livre est fort agréable ainsi que ces petits monstres et nous fait vite oublier que nous en avons peur. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie et nous recommandons ce petit album.

Petit mot concernant les éditions Yakabooks, c’est une édition intéressante ayant pour slogan « Yakabooks, le livre pour tous » en effet, cette maison d’édition propose ses livres à prix tout doux soit 2 € que ce soit pour les enfants, les ados ou les adultes. Nous la découvrons avec cet album et un autre que nous n’avons pas encore lu, mais regardé et nous savons déjà que c’est une ME que nous aurons à l’œil.

Avis 5/5 vraiment très bon

Loula, la luciole qui ne brille pas Stéphanie Pluquin

Livre jeunesse, à partir de 6 ans selon moi, Prix Amazon: numérique 2.99€ | broché 14.77€ , cliquez sur l’image pour vous le fournir 😉

Découvrez Loula, une petite luciole pas comme les autres à travers son aventure de vie hors du commun ! En effet, contrairement à ses camarades, Loula ne sait pas briller ce qui l’handicape dans la vie et fait d’elle un sujet de moquerie. Avec sa fidèle amie Alia et le soutien de sa maman, elle va apprendre à s’aimer pour ce qu’elle est ce qui va l’aider à se découvrir elle-même et à développer un talent que personne ne soupçonne qui va la mettre en valeur au sein de sa communauté !

Je tiens à remercier chaleureusement Stéphanie Pluquin de Doudou éditions, pour ce service presse.

Dans ce livre nous découvrons, la vie des lucioles et plus particulièrement celle de Loula, une petite luciole particulière puisque, Loula ne brille pas. Certaines de ses camarades la rejettent et elle en souffre…

Ce livre est un très bon support, il met en avant et explique le harcèlement moral entre enfants, qui est selon moi un thème à aborder jeune pour justement contrer ce type de comportement à un âge plus évolué. À travers Loula, il est facile pour l’enfant de comprendre que les moqueries blessent et donc de ne pas les faire subir aux camarades.
Pendant la lecture, Pipine a bien compris que Loula était triste parce qu’elle avait un problème physique et qu’en plus les autres lucioles se moquaient d’elle, d’ailleurs, Pipine avait vite qualifié le comportement de ses dernières comme étant « pas gentil ».

L’histoire de cette petite luciole est vraiment bien, nous avons eu l’occasion de la lire sur liseuse,
mais ma mini c’est souvent laissé distraire, elle semble moins impliquée avec la liseuse qu’avec un livre, pas de page à tourner et les couleurs en moins pour les illustrations (faites mains me semble-t-il, bravo pour ce travail fourni), je sais maintenant que Pipine et liseuse ne font pas bon ménage lol

Le livre (sous format PDF) fait tout de même 145 pages, avec ma mini nous avons lu deux chapitres par soir, un rythme qui lui convenait relativement bien. J’aurai tendance à préconiser cette lecture à des enfants de primaire, notez néanmoins, que ma Pipine est en grande section de maternelle, qu’elle a été jusqu’au bout et qu’elle a compris l’histoire (je lui posais des questions à la fin de nos sessions lecture pour m’en assurer et à aucun moment elle m’a semblé perdue).

Je recommande donc cette lecture, qui permet de faire réfléchir nos bouts de choux, en papier je pense que c’est un meilleur format pour les enfants (ou peut-être est-ce ma fille qui n’accroche pas au numérique ?! ^^)

Avis 4/5 Très bon

Oscar – Où Oscar découvre le plaisir d’apprendre. Marc Loret, illustré par Djoina AMRANI

Album, jeunesse, dyslexie. Éditions: La compagnie littéraire. Prix broché: 15€ sur Amazon (cliquez sur l’image)

Bonjour, je m’appelle Oscar. J’ai 8 ans et je suis en classe de CE2. Je n’aime pas trop l’école parce que j’ai du mal à apprendre, comprendre, me souvenir des leçons… tout se mélange dans ma tête… Je suis dyslexique.

Je remercie chaleureusement les Éditions La Compagnie Littéraire d’avoir accepté ma demande pour le service presse.

Oscar est un petit garçon de CE2, il est atteint de dyslexie et nous fait part de son ressenti par rapport à l’école et Mme Piquante, sa maîtresse de CE1. En effet, cette dernière n’a pas su être à son écoute et Oscar a très mal vécu son année scolaire avec elle. Pour sa rentrée au CE2, il appréhende d’avoir de nouveau cette enseignante, mais c’est Mr Pédago qui fait son arrivée et qui installe sa méthode pédagogique, ni vue, ni connue auprès de ses élèves. Oscar, prends alors plaisir à apprendre et ne va plus à l’école à reculant.

Je trouve le comportement de Mme Piquante indigne et elle m’a irrité, pour moi, un professeur doit pousser ses élèves vers le haut et en aucun cas les ridiculiser, ce type d’enseignants existe malheureusement et j’ai envie de leur dire, changez de métier vous détruisez les enfants les plus fragiles. En revanche, Mr Pédago reprend ses élèves quand il le faut et les aides dans leur apprentissage, à l’inverse de Mme Piquante, il est juste et heureusement beaucoup de professeurs sont comme lui, à ceux-là, j’ai envie de dire merci, pour tout le travail accompli.
Ça me fait penser à Pipine qui a eu trois maîtresses formidables (je ne connais pas assez la quatrième pour émettre une observation, mais ma mini l’aime bien^^) avec deux méthodes d’apprentissages bien différentes (Montessori et Classique). Aussi, j’ose espérer que Pipine n’aura jamais à faire face à une Mme Piquante parce que mine de rien, ça pousse un enfant à la phobie scolaire.

Ce livre d’une soixantaine de pages est très bien écrit et a de belles illustrations, très pratique pour faire comprendre les choses aux enfants, néanmoins je ne l’ai pas lu avec Pipine, il ne correspond pas tout à fait à son âge, je pense qu’il cible plus les fins de CP, CE1. Cependant, je le garde précieusement pour elle plus tard.

Avis 4/5

Princesse Cépagrave Betty Séré de Rivières

Âge : Dès 3/4 ans
Éditions : Voyageur
Prix : broché: 8.00€  numérique: 3.99€
Où l’acheter : ICI

Princesse Cépagrave vient d’une autre planète. une planète où tout est permis…ou presque ! Lorsqu’elle arrive par hasard sur notre planète, elle est catastrophée par le climat d’intolérance qui semble y régner. Bien déterminée à changer les choses, elle va redonner le sourire à tous les exclus de la vie qu’elle va rencontrer.

Tout d’abord, nous remercions chaleureusement les éditions Voyageur pour ce deuxième service presse qui nous a cette fois permis de découvrir La Princesse Cépagrave.

Il s’agit d’un album de vingt pages, qui aborde ici, les différences, les moqueries, le rejet, l’acceptation de soi et la tolérance. En effet, chaque personnage a sa particularité et engendre l’intolérance des autres ainsi que le mal-être de ces petits personnages que nous allons suivre. La princesse Cépagrave avec légèreté et fraîcheur leur fait prendre conscience que leur particularité peut être un bel avantage.

Je trouve l’idée de mettre le thème de la différence en avant pour les petits, très intéressante, c’est là un thème qui je pense doit être évoqué et expliqué le plus tôt possible et qui peut éventuellement éviter les harcèlements entre enfants, ados… Et parler de thèmes sensibles à son enfant est pour moi plus simple avec un livre où un dessin animé en plus de nos mots (cela n’engage que moi, on est d’accord).

Avec Pipine, nous avons aimé cet album dont le texte est simple et les mots plus difficiles sont expliqués. Nous avons également adoré les illustrations colorées et superbes de Phillipe Wolff, l‘auteur d’Élémi.

En tant que maman, j’adhère totalement à ce type d’album et vous le recommande pour vos minis. Cet album existe aussi en ebooks version anglaise et le prochain thème abordé par l’auteure est « la langue des signes », un album qui atterrira dans la bibliothèque de Pipine.

Avis Pipine: 5/5 Vraiment très bon ||  Avis Maman: 4/5 Très bon

Élémi et l’Odyssée des éléments Philippe Wolff

                    

Pas de résumé pour Élémi, mais une bande annonce

Âge : Dès 5 ans
Éditions : Voyageur
Prix : 8.90€
Où l’acheter : ICI

Nous remercions les éditions Voyageur et Philippe Wolff pour ce service presse qui nous permet de partager un petit moment parent / enfant éducatif.

« Élémi et l’Odyssée des éléments » se compose pour le moment de 4 livres sur 7. Nous en avons lu deux.

  1. Au tout début :
    Ce premier album met en place l’histoire, nous rencontrons Phil, un petit garçon qui découvre Élémi après avoir décodé un message sur un rocher.
    Élémi a besoin de l’aide de Phil pour protéger la nature d’une force mystérieuse qui a grand appétit. Nos deux héros partent en quête des éléments dont on a besoin pour vivre…
  2. Le souffle invisible
    Nous poursuivons notre quête avec nos deux amis, qui grâce à l’histoire, aux devinettes et aux expériences doivent découvrir quel élément se cache derrière le souffle invisible. Une fois l’élément trouvé, Élémi et Phil sont transportés par l’arc-en-ciel vers le prochain élément à trouver, qui sera à découvrir dans « La source transparente »

En tant que maman, j’ai trouvé ces albums vraiment bien réalisés, les images, le texte, les expériences et devinettes poussent les enfants à interagir et nous happent dans la quête de Phil et Élémi. Nous avons pris plaisir à découvrir l’élément qui se cache dans l’album et nous avons hâte de repartir sur la route de l’arc-en-ciel.
Concernant les albums, ils sont destinés aux enfants de 5 ans et plus et j’avoue que pour les plus jeunes ça pourrait être un peu trop compliqué d’assimiler toutes les informations livrées au fil de l’histoire. Dès 5 ans, ça me semble correct et avec l’aide d’un parent ça roule tout seul. Nous découvrons en fin de livre une page « Le sais-tu ? « , pour le premier album, nous avons un aperçu du travail effectué à la réalisation, c’est un travail titanesque et nous félicitons toutes personnes ayant contribué à celle-ci puisque les albums sont superbes.
Qu’on se le dise, maman a un coup de cœur parce que plus qu’une lecture, c’est une activité éducative très plaisante.
Quant à Pipine, même si elle a déjà découvert le prochain élément, elle a hâte de retrouver Phil et Élémi pour de nouvelles aventures.

Avis Pipine et maman: 5/5  Coup de cœur

Enregistrer

Enregistrer