Petits contes pour monstres gentils Christophe Amblard & Nicolas Léonard

Album jeunesse, Âge: 4-7, éditions Yakabook, Prix: 2€ Pour vous le procurer, cliquez sur l’image 🙂

Plus question de trouille ! Les monstres gentils débarquent.
11 petits contes poétiques et rigolos où monstres poilus, biscornus ou tordus jouent dans les placards, chatouillent les doigts de pieds et s’entortillent dans les chaussettes de laine.

Je remercie Lucie Brasseur des éditions Yakabooks pour ce joli service presse. Et bravo à l’auteur et à l’illustrateur pour leur travail.

Quel est l’enfant qui n’a pas peur des monstres ? J’ai du échanger de chambre avec Pipine parce qu’elle pensait qu’il y avait une sorcière dans la sienne : O (pas que pour cette raison non plus hein^^) et même dans sa nouvelle chambre elle dort avec la lumière allumée, gare à celui qui l’éteint d’ailleurs…

Dans ce petit livre, nous rencontrons douze monstres qui vivent là où les enfants le pensent, sous le lit, dans l’armoire, dans le bois d’à côté… nous les rencontrons accompagnés d’un petit conte… Chaque double page à son petit monstre et son conte avec des vers qui riment. Le texte est rythmé et parfois drôle. D’ailleurs, le monstre débile a bien fait rire Pipine.

Quant aux illustrations, à chaque double page une couleur, néanmoins ce n’est pas monotone, au contraire je les trouve simples, attrayantes et jolies, elles correspondent bien au texte et pose le décor.
Concernant, le monstre du bois d’à côté, Pipine lui trouve une queue d’écureuil, là aussi elle a bien rit.

Ce petit livre est fort agréable ainsi que ces petits monstres et nous fait vite oublier que nous en avons peur. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie et nous recommandons ce petit album.

Petit mot concernant les éditions Yakabooks, c’est une édition intéressante ayant pour slogan « Yakabooks, le livre pour tous » en effet, cette maison d’édition propose ses livres à prix tout doux soit 2 € que ce soit pour les enfants, les ados ou les adultes. Nous l’a découvrons avec cet album et un autre que nous n’avons pas encore lu, mais regardé et nous savons déjà que c’est une ME que nous aurons à l’œil.

Avis 5/5 vraiment très bon

Publicités

Loula, la luciole qui ne brille pas Stéphanie Pluquin

Livre jeunesse, à partir de 6 ans selon moi, Prix Amazon: numérique 2.99€ | broché 14.77€ , cliquez sur l’image pour vous le fournir 😉

Découvrez Loula, une petite luciole pas comme les autres à travers son aventure de vie hors du commun ! En effet, contrairement à ses camarades, Loula ne sait pas briller ce qui l’handicape dans la vie et fait d’elle un sujet de moquerie. Avec sa fidèle amie Alia et le soutien de sa maman, elle va apprendre à s’aimer pour ce qu’elle est ce qui va l’aider à se découvrir elle-même et à développer un talent que personne ne soupçonne qui va la mettre en valeur au sein de sa communauté !

Je tiens à remercier chaleureusement Stéphanie Pluquin de Doudou éditions, pour ce service presse.

Dans ce livre nous découvrons, la vie des lucioles et plus particulièrement celle de Loula, une petite luciole particulière puisque, Loula ne brille pas. Certaines de ses camarades la rejettent et elle en souffre…

Ce livre est un très bon support, il met en avant et explique le harcèlement moral entre enfants, qui est selon moi un thème à aborder jeune pour justement contrer ce type de comportement à un âge plus évolué. À travers Loula, il est facile pour l’enfant de comprendre que les moqueries blessent et donc de ne pas les faire subir aux camarades.
Pendant la lecture, Pipine a bien compris que Loula était triste parce qu’elle avait un problème physique et qu’en plus les autres lucioles se moquaient d’elle, d’ailleurs, Pipine avait vite qualifié le comportement de ses dernières comme étant « pas gentil ».

L’histoire de cette petite luciole est vraiment bien, nous avons eu l’occasion de la lire sur liseuse,
mais ma mini c’est souvent laissé distraire, elle semble moins impliquée avec la liseuse qu’avec un livre, pas de page à tourner et les couleurs en moins pour les illustrations (faites mains me semble-t-il, bravo pour ce travail fourni), je sais maintenant que Pipine et liseuse ne font pas bon ménage lol

Le livre (sous format PDF) fait tout de même 145 pages, avec ma mini nous avons lu deux chapitres par soir, un rythme qui lui convenait relativement bien. J’aurai tendance à préconiser cette lecture à des enfants de primaire, notez néanmoins, que ma Pipine est en grande section de maternelle, qu’elle a été jusqu’au bout et qu’elle a compris l’histoire (je lui posais des questions à la fin de nos sessions lecture pour m’en assurer et à aucun moment elle m’a semblé perdue).

Je recommande donc cette lecture, qui permet de faire réfléchir nos bouts de choux, en papier je pense que c’est un meilleur format pour les enfants (ou peut-être est-ce ma fille qui n’accroche pas au numérique ?! ^^)

Avis 4/5 Très bon

Oscar – Où Oscar découvre le plaisir d’apprendre. Marc Loret, illustré par Djoina AMRANI

Album, jeunesse, dyslexie. Éditions: La compagnie littéraire. Prix broché: 15€ sur Amazon (cliquez sur l’image)

Bonjour, je m’appelle Oscar. J’ai 8 ans et je suis en classe de CE2. Je n’aime pas trop l’école parce que j’ai du mal à apprendre, comprendre, me souvenir des leçons… tout se mélange dans ma tête… Je suis dyslexique.

Je remercie chaleureusement les Éditions La Compagnie Littéraire d’avoir accepté ma demande pour le service presse.

Oscar est un petit garçon de CE2, il est atteint de dyslexie et nous fait part de son ressenti par rapport à l’école et Mme Piquante, sa maîtresse de CE1. En effet, cette dernière n’a pas su être à son écoute et Oscar a très mal vécu son année scolaire avec elle. Pour sa rentrée au CE2, il appréhende d’avoir de nouveau cette enseignante, mais c’est Mr Pédago qui fait son arrivée et qui installe sa méthode pédagogique, ni vue, ni connue auprès de ses élèves. Oscar, prends alors plaisir à apprendre et ne va plus à l’école à reculant.

Je trouve le comportement de Mme Piquante indigne et elle m’a irrité, pour moi, un professeur doit pousser ses élèves vers le haut et en aucun cas les ridiculiser, ce type d’enseignants existe malheureusement et j’ai envie de leur dire, changez de métier vous détruisez les enfants les plus fragiles. En revanche, Mr Pédago reprend ses élèves quand il le faut et les aides dans leur apprentissage, à l’inverse de Mme Piquante, il est juste et heureusement beaucoup de professeurs sont comme lui, à ceux-là, j’ai envie de dire merci, pour tout le travail accompli.
Ça me fait penser à Pipine qui a eu trois maîtresses formidables (je ne connais pas assez la quatrième pour émettre une observation, mais ma mini l’aime bien^^) avec deux méthodes d’apprentissages bien différentes (Montessori et Classique). Aussi, j’ose espérer que Pipine n’aura jamais à faire face à une Mme Piquante parce que mine de rien, ça pousse un enfant à la phobie scolaire.

Ce livre d’une soixantaine de pages est très bien écrit et a de belles illustrations, très pratique pour faire comprendre les choses aux enfants, néanmoins je ne l’ai pas lu avec Pipine, il ne correspond pas tout à fait à son âge, je pense qu’il cible plus les fins de CP, CE1. Cependant, je le garde précieusement pour elle plus tard.

Avis 4/5

Princesse Cépagrave Betty Séré de Rivières

Âge : Dès 3/4 ans
Éditions : Voyageur
Prix : broché: 8.00€  numérique: 3.99€
Où l’acheter : ICI

Princesse Cépagrave vient d’une autre planète. une planète où tout est permis…ou presque ! Lorsqu’elle arrive par hasard sur notre planète, elle est catastrophée par le climat d’intolérance qui semble y régner. Bien déterminée à changer les choses, elle va redonner le sourire à tous les exclus de la vie qu’elle va rencontrer.

Tout d’abord, nous remercions chaleureusement les éditions Voyageur pour ce deuxième service presse qui nous a cette fois permis de découvrir La Princesse Cépagrave.

Il s’agit d’un album de vingt pages, qui aborde ici, les différences, les moqueries, le rejet, l’acceptation de soi et la tolérance. En effet, chaque personnage a sa particularité et engendre l’intolérance des autres ainsi que le mal-être de ces petits personnages que nous allons suivre. La princesse Cépagrave avec légèreté et fraîcheur leur fait prendre conscience que leur particularité peut être un bel avantage.

Je trouve l’idée de mettre le thème de la différence en avant pour les petits, très intéressante, c’est là un thème qui je pense doit être évoqué et expliqué le plus tôt possible et qui peut éventuellement éviter les harcèlements entre enfants, ados… Et parler de thèmes sensibles à son enfant est pour moi plus simple avec un livre où un dessin animé en plus de nos mots (cela n’engage que moi, on est d’accord).

Avec Pipine, nous avons aimé cet album dont le texte est simple et les mots plus difficiles sont expliqués. Nous avons également adoré les illustrations colorées et superbes de Phillipe Wolff, l‘auteur d’Élémi.

En tant que maman, j’adhère totalement à ce type d’album et vous le recommande pour vos minis. Cet album existe aussi en ebooks version anglaise et le prochain thème abordé par l’auteure est « la langue des signes », un album qui atterrira dans la bibliothèque de Pipine.

Avis Pipine: 5/5 Vraiment très bon ||  Avis Maman: 4/5 Très bon

Élémi et l’Odyssée des éléments Philippe Wolff

                    

Pas de résumé pour Élémi, mais une bande annonce

Âge : Dès 5 ans
Éditions : Voyageur
Prix : 8.90€
Où l’acheter : ICI

Nous remercions les éditions Voyageur et Philippe Wolff pour ce service presse qui nous permet de partager un petit moment parent / enfant éducatif.

« Élémi et l’Odyssée des éléments » se compose pour le moment de 4 livres sur 7. Nous en avons lu deux.

  1. Au tout début :
    Ce premier album met en place l’histoire, nous rencontrons Phil, un petit garçon qui découvre Élémi après avoir décodé un message sur un rocher.
    Élémi a besoin de l’aide de Phil pour protéger la nature d’une force mystérieuse qui a grand appétit. Nos deux héros partent en quête des éléments dont on a besoin pour vivre…
  2. Le souffle invisible
    Nous poursuivons notre quête avec nos deux amis, qui grâce à l’histoire, aux devinettes et aux expériences doivent découvrir quel élément se cache derrière le souffle invisible. Une fois l’élément trouvé, Élémi et Phil sont transportés par l’arc-en-ciel vers le prochain élément à trouver, qui sera à découvrir dans « La source transparente »

En tant que maman, j’ai trouvé ces albums vraiment bien réalisés, les images, le texte, les expériences et devinettes poussent les enfants à interagir et nous happent dans la quête de Phil et Élémi. Nous avons pris plaisir à découvrir l’élément qui se cache dans l’album et nous avons hâte de repartir sur la route de l’arc-en-ciel.
Concernant les albums, ils sont destinés aux enfants de 5 ans et plus et j’avoue que pour les plus jeunes ça pourrait être un peu trop compliqué d’assimiler toutes les informations livrées au fil de l’histoire. Dès 5 ans, ça me semble correct et avec l’aide d’un parent ça roule tout seul. Nous découvrons en fin de livre une page « Le sais-tu ? « , pour le premier album, nous avons un aperçu du travail effectué à la réalisation, c’est un travail titanesque et nous félicitons toutes personnes ayant contribué à celle-ci puisque les albums sont superbes.
Qu’on se le dise, maman a un coup de cœur parce que plus qu’une lecture, c’est une activité éducative très plaisante.
Quant à Pipine, même si elle a déjà découvert le prochain élément, elle a hâte de retrouver Phil et Élémi pour de nouvelles aventures.

Avis Pipine et maman: 5/5  Coup de cœur

Enregistrer

Enregistrer

Agatoo: Mon papa, ma maman L.L.L David & Myss CC

Petite fille curieuse et espiègle, Agatoo explore tous les objets et recoins de la maison, et cela, malgré les mises en garde de Maman et Papa. Elle sait que certaines choses lui sont interdites, mais elle ne comprend pas pourquoi ! Papa et Maman savent toujours eux ! Comment est-ce qu’ils font ?
Agatoo fait alors appel à son imagination et à sa logique implacable de petit enfant pour comprendre les petits et grands mystères de la vie. Tout son cheminement de pensée se matérialise en image, ouvrant une porte sur l’imaginaire et la fantaisie propre à l’enfance. Ce tout premier titre de la série Agatoo s’attache à installer la relation parent/enfant qui sera au cœur des histoires tendres et pleines d’espièglerie de la petite fille et de son inséparable poupée.

Âge : Dès la petite enfance
Éditions : Mademoiselle a trois ailes
Collection : Adis
Prix : Broché : 10.90€  Numérique : 2.99€
Où l’acheter : ICI

Tout d’abord, nous tenons à remercier les Éditions Mademoiselle a trois ailes pour l’envoi de ce service presse, qui nous a permis de découvrir Agatoo, une mini qui nous a l’air adorable.

Dans ce premier album, nous rencontrons une petite fille Agatoo, qui se réveille grognon, mais papa, trouve tout de suite la solution pour rendre sa bonne humeur à cette demoiselle.

Avant que nous ne commencions la lecture, Pipine qui n’a pas su attendre pour découvrir les images, m’a dit :
« Wouah ! Le livre Agatoo, pouce bleu hein ?! J’adore ! »  (Oui ! Pipine squatte Youtube =D )

Avec Pipine, nous avons aimé cet album dont les illustrations et toutes les couleurs sont très agréables et attractives. Pour ce qui est du texte, pas de risque qu’un jeune enfant trouve le temps long, il est simple, court et correspond parfaitement à l’imaginaire des enfants représenté en image.
Nous avons pris plaisir à lire Agatoo : Mon papa, ma maman, qui nous rappel dans un esprit cocoon, nos propres moments en famille.

Nous avons hâte de pouvoir suivre la fillette dans ses prochaines aventures.

Avis Pipine : 5/5 Coup de coeur   Avis maman : 5/5 Vraiment très bon

Enregistrer

Je te hais…Passionnément Sara Wolf

RÈGLE NUMÉRO 1 :
Ne jamais parler d’amour
RÈGLE NUMÉRO 2 :
Ne jamais penser à l’amour
RÈGLE NUMÉRO 3 :
Éviter tout sentiment

Isis Blake, 17 ans, a un objectif : ne JAMAIS retomber amoureuse. Alors qu’elle tente de s’intégrer dans son nouveau lycée, elle tient à ce que personne n’apprenne qu’avant elle était obèse… et qu’elle avait un coeur. Mais, au lieu de se faire discrète, Isis colle son poing dans la figure de Jack Hunter, celui qu’on surnomme  » le Prince de Glace « . Dès lors les couloirs du lycée deviennent un champ de bataille. Leur guerre sera sans merci…

J’enchaîne les coups de cœur lol!
J’ai découvert un extrait du roman sur le site Pocket Jeunesse et j’ai tout de suite été prise dans cette histoire (oui lu en quelques heures, il est vraiment captivant).

Nous rencontrons Isis dix-sept ans, fort caractère, elle sait ce qu’elle veut, elle est obstinée, attachante, drôle et bordel quel sale gosse, j’ai adoré son personnage, elle est fraîche malgré ses blessures et cette répartie qu’elle a, c’est quelque chose…
Nous rencontrons également Jack, ce beau gosse, froid, hautain, distant et mystérieux au regard glacial qui lui vaut le surnom de « Prince de Glace ». L’archétype de l’enfoiré et pourtant tout comme Isis, j’ai adoré son personnage.

Leur première rencontre restera marquée comme la plus belle de toutes pour moi, Isis frappe fort  ^^
Après leur première rencontre, Isis et Jack se livrent une guerre au lycée, chacun touche les points faibles de l’autre, tous les coups sont permis, mais nos protagonistes entretiennent une relation Amis / Ennemis plein de rebondissements qui ne manque pas de nous distraire et de nous tenir en haleine du début à la fin.

J’ai pris énormément de plaisir à lire ce roman et la double narration à certains passages est plus que bienvenue. Concernant la plume de l’auteure, elle est plus qu’addictive soyons réaliste (c’est possible?). Je n’ai jamais autant été frustrée que face à ce cliffhanger de folie que nous livre Sara Wolf (rien que d’y penser, j’ai encore envie de hurler). J’ai hâte d’avoir le tome 2 dans les mains et l’attente va être vraiment longue. (je déteste ça).

Avis 5/5 Coup de cœur

Déviants Cara Solak

3 petits mots simples. Le combat de toute une vie.
La lutte commence ici…
Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà, elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.
Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie, aussi attirant qu’agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.
Parce qu’elle n’est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.
Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des… Déviants.
Mais Gaby est-elle prête à entendre la vérité ?

Je remercie les Éditions Plumes du Web pour l’envoi de ce roman de Cara Solak qui sortira le 15 juin.

Le coup de cœur s’est fait sentir dès le premier chapitre.
En effet, en découvrant Gaby, j’ai tout de suite accroché avec son personnage et sa relation avec Mr Baker promettait d’être tumultueuse.
Gaby est une jeune femme d’une vingtaine d’années, étudiante en médecine, elle souhaite se spécialiser en neuro, elle a aussi son petit caractère, têtue et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Jusqu’ici rien d’anormal… Sauf que Gaby peut se glisser dans l’esprit des gens et savoir ce qu’ils pensent. Elle est une déviante tout comme sa meilleure amie Julia.
Quant à Mr Baker, son professeur, pas beaucoup plus âgé qu’elle, il est d’apparence sûr de lui et on dit de lui qu’il enchaîne les conquêtes d’une nuit… Si au commencement de l’histoire, il se montre froid et cinglant avec Gaby, il n’hésite pas à lui sauver les fesses à la fac face à l’URS. C’est ainsi que nous découvrons que lui aussi est un déviant.

L’URS, Unité de Régulation de Survie est une organisation qui officiellement lutte contre la criminalité, mais qui officieusement traque les déviants. On ne sait pas ce que deviennent les déviants arrêtés et les arrestations se font de plus en plus fréquentes.

Quand Julia, se fait traquer et qu’elle appelle Gaby, cette dernière décide de la retrouver avec l’aide de Mr Baker, une fois retrouvée, Julia se voit obligée de changer d’identité d’autant qu’elle détient une liste encodée qu’elle a trouvée sur le corps d’un agent décédé de l’organisation. Commence alors une chasse aux informations, entre le décodage de la liste, retrouver les personnes qui se trouvent dessus et le lien entre tout cela. Les déviants vont devoir se battre pour pouvoir vivre en paix et la bataille promet d’être longue et difficile…

J’ai beaucoup aimé cette histoire remplie d’intrigue et de rebondissements, si bien que nous ne nous ennuyions pas une seconde. Les personnages sont travaillés, bien recherchés, tous, ont un rôle à jouer. L’écriture est fluide, simple et addictive, aussi, nous rentrons immédiatement dans l’univers dystopique de l’auteure et la petite romance que nous découvrons au fil des pages ajoute un plus à tout cela. (un peu d’amour dans ce monde de brutes, qu’on dit ^^)

Je recommande bien évidemment ce roman et il me tarde d’avoir le tome deux en main.

Avis  5/5 Coup de cœur

 

Cours, Youki! Rodolphe Duprey Thomas Bretonneau

  • Album: 52 pages, 44 pages, 28 pages….
    (selon différentes sources donc infos incertaine.)
  • Tranche d’âges: 3-5  ans
  • Éditeur : L’école des loisirs
  • Collection : Titoumax

Une petite histoire mignonnette pour nos petits choux.
Youki est un petit chien qui aime courir, il court après les voitures ou encore les avions, par contre quand la chienne du voisin lui coure après ce n’est pas la même, il n’aime vraiment pas ça et décide de la prendre à son jeu, s’ensuit une course folle entre les deux chiens qui adore courir…

J’ai beaucoup aimé les illustrations et la particularité de cet album sont ses petites pages dans les doubles pages sur (dans?) lesquelles, si on observe bien, les scènes changent après la tornade Youki ( un petit jeu « avant / après » peut être réalisé selon un dossier pédagogique de la ME), mais aussi ce papillon que Youki poursuit jusqu’à ce que Carmen attire complétement son attention.

En bref, un adorable album pour un agréable moment à partager.

Je ne suis pas adhérente à L’école des loisirs mais j’avoue qu’on découvrant les albums via ma cousine, je me laisserai bien tenter 🙂


L’avez-vous lu?
Avez-vous aimé?
Voulez-vous le lire avec votre ou vos enfants?

P.-S Faites pas gaffes à mes petits doigts boudinés 😂

Chut! Chut! Charlotte! Rosemary Wells

 

 

  • Broché: 30 pages
  • Tranche d’âges: 6-8 ans
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse
  • Collection : Folio Benjamin

Dans cet album, l’auteure touche un point sensible dans les fratries, à savoir, « Attirer l’attention des parents ». Charlotte est la fameuse petite du milieu, pendant que papa est avec la plus grande, maman est avec le petit, Charlotte, elle ne trouve pas sa place et ses parents ne cessent de lui demander de se taire. Personne ne prête plus attention que ça à elle. C’est pourquoi, elle décide de passer à l’action…
C’est un ouvrage aux illustrations sympathique et aux personnages attachants.


L’avez-vous lu?
Avez-vous aimé?
Voulez-vous le lire avec votre ou vos enfants?