Chut! Chut! Charlotte! Rosemary Wells

 

 

  • Broché: 30 pages
  • Tranche d’âges: 6-8 ans
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse
  • Collection : Folio Benjamin

Dans cet album, l’auteure touche un point sensible dans les fratries, à savoir, « Attirer l’attention des parents ». Charlotte est la fameuse petite du milieu, pendant que papa est avec la plus grande, maman est avec le petit, Charlotte, elle ne trouve pas sa place et ses parents ne cessent de lui demander de se taire. Personne ne prête plus attention que ça à elle. C’est pourquoi, elle décide de passer à l’action…
C’est un ouvrage aux illustrations sympathique et aux personnages attachants.


L’avez-vous lu?
Avez-vous aimé?
Voulez-vous le lire avec votre ou vos enfants?

 

Publicités

Mireille l’Abeille Antoon Krings

  • Album: 28 pages
  • Tranche d’âges: 3-5 ans
  • Éditeur : Giboulées
  • Collection : Drôles de petites bêtes

Chose à savoir, c’est qu’avec Pipine, nous avons déjà été conquises par le dessin animé des « Drôles de petites bêtes qui passait sur les Zouzous sur France 5. C’est donc avec plaisir que nous retrouvons chaque petite bête dans ses aventures.
Cet album est agréable, nous découvrons une illustration à chaque double page qui correspond bien au texte qui l’accompagne.
En bref, un bel ouvrage qui attisera la curiosité de nos petits choux


L’avez-vous lu?
Avez-vous aimé?
Voulez-vous le lire avec votre ou vos enfants?

 

La passe-miroir Christelle Dabos

cats

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Hello =)

Aujourd’hui, je fais d’une pierre deux coups. J’ai fini hier La passe-miroir : Les fiancés de l’hiver et j’ai terminé en ce jour La passe-miroir : Les disparus du Clairedelune.
Alors oui, je n’ai absolument rien fait d’autre que de lire, je n’ai pas fait mon ménage, je n’ai quasiment pas dormi, je n’ai pas énormément mangé, mais je me suis quand même occupé de ma Pipine ne pensez pas qu’elle aussi, je l’ai délaissé ^^

Tome 1

Pour commencer, j’ai lu La passe-mirroir par simple curiosité et j’avoue avoir appréhendé cette lecture de par l’épaisseur du livre, mais aussi parce que je ne suis pas toujours réceptive au fantastique, mais les bons avis que j’ai pu lire ont fini de me convaincre.
Je ne regrette absolument pas d’avoir ouvert ce roman. J’ai été emporté par cette histoire des plus originales.

J’ai apprécié le personnage d’Ophélie d’entrée de jeu. Elle est discrète, encaisse encore et encore néanmoins quand elle atteint le summum, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense.
Elle est dernière son apparence « culcul la praline » une femme forte (selon moi). Quant à Thorn, allez savoir pourquoi, il a tout de suite eu ma sympathie même s’il est parfois pénible d’avoir affaire à un personnage aussi implacable que lui. À l’inverse ça tante m’insupporte, elle représente la femme mielleuse à l’état pur.

Le milieu dans lequel ils vivent est d’une fourberie incroyable (pas si différente du nôtre en fait^^) Et donc il est évident qu’un certain nombre de personnages sont détestables.

Néanmoins, Christelle Dabos maintient l’équilibre avec quelques « alliés » d’Ophélie pour qui l’existence au Pôle est rude. L’auteure, maitrise parfaitement l’univers dans lequel elle nous plonge et il est difficile de s’en sortir. Tellement que j’enchaîne avec le tome 2 et recule la lecture que je devais commencer.

Petite remarque qui n’empêche en rien de passer un bon moment, j’aurai parfois apprécié d’avoir le point de vue de Thorn.

Tome 2

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Ce tome 2 nous offre une histoire tout aussi incroyable que le premier.

Nous retrouvons donc une Ophélie plus vive et un Thorn un peu moins glacial ainsi que des personnages pas appréciés (par moi^^) devenus des alliés.

Des disparitions inexpliquées ont lieu au Clairedelune, un endroit ou « l’entente » est censé régner entre chaque clan, Ophélie et la tante de Thorn y demeurant, ce dernier décide de les déplacer dans un endroit un peu plus sûr. En ce même temps Ophélie doit recevoir toute sa famille autant dire que cette arrivée tombe mal. D’autant que Thorn accablé de travail ne daigne pas se montrer à sa belle-famille. Bien entendu, cela déplaît.

De retour à la Citacielle, M. Farouk l’esprit de famille de l’arche, fait appel à Ophélie pour ses talents de liseuse, elle devient donc Mademoiselle la grande liseuse familiale. S’ensuit une enquête pour retrouver les disparus. Néanmoins, cette dernière ne sera pas de tout repos. (moins j’en dévoile mieux ça sera^^)

Concernant la fin, JE LA DÉTESTE! Et j’ai vite envie de retrouver Thorn et Ophélie dans ce tome 3 qui est en cours d’écriture. L’intrigue est toujours là l’auteure sait nous tenir en haleine haha

Aussi, nous avons là deux romans que je recommande. S’ils vous tentent, foncez ! Si vous émettez une réserve, foncez ! Si vous les découvrez, foncez aussi ! Vous ne le regretterez pas.

Oh!! Avant que je ne l’oublie, je tombe en amour et pour l’histoire et pour nos deux fiancés

 

Avis 💜💜💜💜💜 5/5 Parfait

 

 

 

 

 

Enregistrer

Le chemin des poussières Moira Young

Saba vit dans un monde régi par aucune loi. Quand son frère jumeau est
enlevé, elle n’hésite pas à se lancer seule à la poursuite des
ravisseurs. Dans une quête peuplée de créatures féroces, Saba va devoir
se transformer en une impitoyable guerrière pour survivre… Mais elle
va également apprendre à ouvrir son cœur.

J’ai dévoré cette trilogie. J’ai même chouiné à certains passages (oui, je suis assez émotive).
Lugh m’a attiré dans ce début de lecture, au fil des pages, il m’a agacé, mais vraiment !
Quant à Saba, j’ai tout de suite accroché avec elle, elle ne se voit pas telle qu’elle est vraiment (typique des filles^^), elle se pense faible alors qu’elle est tout l’inverse et elle le prouve.
Emmi, elle, est juste adorable et têtue comme une mule. Une petite fille attachante.
Dans cette trilogie, le point négatif selon moi, c’est Lugh. Saba se débrouille très bien seule et il la bride en quelque sorte. Ils sont jumeaux. D’après Saba, Lugh est la lumière, elle la nuit, elle pense qu’il vaut plus qu’elle, mais on se rend vite compte qu’elle a tort.

Avis 💜💜💜💜 4/5

Enregistrer