Le rêve de Chat Taigne Colline Hoarau

Auteur: Colline Hoarau | Édition: Évidence Éditions (Collection Farfadet) | Genre : jeunesse| Pages : 48| Prix numérique: 2,99€ Prix papier: 13€ | POUR ACHETER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Tout d’abord, nous remercions chaleureusement Colline Hoarau  pour sa confiance ainsi que pour les petits goodies qui accompagnaient Le rêve de Chat Taigne. Cela a fait très plaisir à Pipine même si après mille répétitions, elle arrive encore à me dire que le drapeau est celui de la Belgique ^^ (cette petite aura ma peau)

Parlons, maintenant, de ce livre pour enfants.

Nous suivons Clémentine, la femme de Colin. Hélas ! Ce dernier meurt et Clémentine se retrouve seule avec Chat Taigne, qui porte ce prénom pour une bonne raison (que nous vous laissons découvrir). Jour après jour, il regarde les enfants aller à l’école en rêvant de s’y rendre lui aussi. Clémentine connaissant son chat et étant une femme bienveillante, elle lui permet de vivre son rêve…

L’auteur nous offre, ici, un récit tout en rime ce qui rend la lecture rythmée et plaisante. Colline Hoarau évoque plusieurs thèmes auxquels l’enfant sera confronté au cours de sa vie comme le deuil, la différence, l’amour, l’envie, le savoir…
Pour ce qui est des illustrations, elles sont jolies, colorées et attrayantes. De plus, elles accompagnent parfaitement le texte.

Le gros plus de ce livre est qu’il est adapté aux lecteurs dyslexiques et il peut également être lu par un enfant du CP. Toutefois, j’ai lu le livre à Pipine pour la chronique, mais elle a déjà commencé à le lire seule. (Premier livre que nous chroniquons depuis qu’elle apprend à lire.)

Pour résumé, nous avons passé un bon moment. C’est une histoire agréable et bienveillante que nous recommandons vivement. D’ailleurs, Pipine a particulièrement aimé l’anecdote du prénom, la liste des enfants ainsi que le message de Chat Taigne et son amie (je n’en dis pas plus : p)

 

 

Les survivants d’Aglot Delphine Biaussat

Auteure: Delphine | Édition: Evidence Edition | Genre : Fantastique (Collection Imaginaire) | Pages : 128| Prix Numérique: 4.99€ Papier: 12€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

C’est la catastrophe à Aglot : les morts se relèvent ! Ils détruisent tout sur leur passage.

Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville, et Emilie, l’une des détenues, vont coopérer pour survivre. Entre tensions et révélations, ils vont tenter de percer le mystère de cette invasion.

Réussiront-ils à sauver les citoyens et envisager un avenir heureux ?


Et bien ! Quelle histoire.

Je remercie chaleureusement Delphine Biaussat et Evidence Editions pour le service presse, j’ai passé un bon moment.

Nous rencontrons Émilie, elle séjourne au mitard depuis deux semaines. Vous l’aurez compris Émilie est une détenue du pénitencier d’Aglot et ce depuis cinq ans.
Nous rencontrons également Anthony, un surveillant, il compte faire ses preuves à Aglot. Enfin ça, c’est ce qu’il pensait jusqu’à ce que tout dégénère. En effet, Aglot est pris d’assaut par une horde de zombies…

Concernant les personnages principaux, je les ai appréciés. J’ai trouvé en Émilie est une jeune femme douce et forte à la fois, quant à Anthony, pour un surveillant dit « trop mignon » pour exercer ce métier, il s’est révélé être un adversaire de taille face à ces zombies.
Au vue de la situation, nous voyons les personnages s’endurcir. Anthony a su porter ses camarades vers le haut pour survivre et lorsqu’il est tombé, ces derniers ont su être la pour lui et le soutenir.

J’aime beaucoup les histoires de mutants, zombies, de survie et le cadre post-apocalyptique, au cinéma, et c’est vrai qu’en roman c’est rare. Non pas que je n’apprécie pas loin de là, je ne pense simplement pas à en lire : rougis :
Bref, pour le coup, ma lecture m’a plu et j’ai tout de suite été prise dans l’histoire. J’ai ressenti les craintes d’Émilie dans sa cellule et son questionnement ainsi que le suspens que les personnages ont parfois éprouvé et j’ai adoré ça.
En revanche, j’aurais aimé une fin plus développée, plus explosive. Je l’attendais tellement, mais j’ai trouvé qu’elle avait été trop rapide. Je trouve néanmoins que l’idée de l’entremêlement entre l’oncle et sa femme est bonne, mais ouais tout s’est déroulé trop vite pour moi.

Concernant la plume de l’auteure, elle est fluide, les mots glissent tous seuls et nous captivent. Les scènes sont relativement bien décrites et permettent une bonne projection de l’histoire.
Je suis ravie d’avoir vécu cette aventure et je vous la recommande sincèrement.

Avis 4/5

Toujours se retrouver Amélia Varin

Éditions: Évidences Éditions
Collection: Vénus Bleu
Prix: 0.99€
Où l’acheter? Ici

Julia et Clément rêvent d’avoir un enfant depuis des années. Mais, malgré tous leurs efforts, leurs bébés ne voient jamais le jour. Clément ne peut plus le supporter et décide de tout plaquer. Julia, elle, n’a pas abandonné l’idée de vivre heureuse. Qu’arrivera-t-il à nos deux héros ?

 

Je remercie Amélia Varin et Évidence Éditions pour le service presse. J’ai ainsi pu découvrir la plume d’Amélia Varin.

Tout d’abord, je ne suis pas habituée à lire et à donner mon avis sur des nouvelles, mais je vais faire mon possible et m’appliquer afin de vous donner un avis objectif.

Nous rencontrons Julia et Clément pendant qu’ils vivent un événement particulièrement difficile, la réaction de Clément m’a survolté, je me suis dit : « bordel! C’est quoi ce mec encore ? » Quant à Julia, si je me suis prise d’affection pour elle au départ, j’avoue avoir été du même avis que Sylvie et l’avoir trouvé inconsciente. Néanmoins malgré leur faux pas, j’ai pris le temps de les connaître et je me suis rendu compte que c’est comme ça qu’ils fonctionnent. En effet, au fil de la nouvelle, on se rend compte que peu importe ce qu’il se passe et peu importe le temps que ça prend, Julia et Clément se retrouvent d’une façon ou d’une autre.

Bien qu’il m’ait été légèrement difficile de m’imprégner de l’histoire et de m’attacher aux personnages (par rapport à la longueur du texte), j’ai fortement apprécié les flashbacks que l’auteure intègre avec brio.
Premièrement, ils nous en apprennent plus sur le début de leur relation.
Deuxièmement, ils nous aident à comprendre le fonctionnement du couple.
Troisièmement, ils nous permettent d’en savoir plus sur les personnages, comme le fait que Julia est une femme persévérante, elle sait ce qu’elle veut et elle fonce, j’ai apprécié ce trait de caractère avec Clément. S’il est vrai que j’ai eu du mal avec ce dernier, j’ai aimé sa prise de conscience et les moyens qu’il s’est donnés pour réussir à retrouver Julia.
Nos personnages comprennent que même s’ils ne peuvent pas avoir d’enfant et que cela les brise, ils ne peuvent néanmoins pas vivre l’un sans l’autre et qu’être ensemble est le plus important, d’ailleurs leur retrouvaille est un parfait rappel à leur passé et j’avoue que c’est mon passage coup de coeur.

Comme je disais plus haut, je découvre l’univers d’Amélia Varin et je trouve sa plume et ses dialogues fluide, sans superflu et bien écrit, je ne suis pas déçue même si une nouvelle, c’est trop court pour se faire une véritable idée, c’est pourquoi je prendrai plaisir à la lire pour une autre aventure.

Avis 3/5 Bon

New Life: Un risque à prendre T1 Lola Berelle

Marie et sa fille, Léa, ont choisi de refaire leur vie. Un nouvel appartement, un nouveau boulot et retrouver ses amis, c’est la seule chose que la jeune femme souhaite. Alexia, sa meilleure amie, va tout faire pour les y aider, y compris en poussant Marie dans les bras du beau Greg, son tout premier amour. Mais l’ombre du passé plane toujours sur Marie.

J’ai reçu ce roman en remportant un concours, aussitôt reçu aussitôt lu.

Marie est une trentenaire, mère d’une adolescente de quatorze ans, elle refait sa vie ou plutôt elle réapprend à vivre.
En effet, elle a passait des années à vivre sous le joug d’un conjoint tortionnaire. Elle a supporté quotidiennement humiliations, coups et violes afin que sa fille puisse avoir un père, elle pensait la protéger en restant et qu’on se le dise l’emprise et la manipulation du bourreau sur la victime jouent beaucoup dans ces situations. Néanmoins, Marie dit « STOP » le jour où elle frôle la mort et débute une nouvelle vie en quête d’une reconstruction de soi, c’est ici qu’intervient Alexia, sa meilleure amie qui est bien décidée à la pousser dans les bras de Greg, l’amour de jeunesse de Marie, une soirée suffira à leur faire comprendre que les sentiments du passé sont toujours présents…

Marie est une femme abîmée qui n’a pas confiance en elle, plus habituée à la critique, elle ne croit pas aux compliments qu’on peut lui faire. Pourtant, elle douce, belle, intelligente et drôle même si elle ne le sait pas. Elle est également une super maman, ouverte elle n’impose rien à sa fille, elles sont proches et à l’écoute l’une de l’autre. J’ai beaucoup apprécié son personnage et je la vois vraiment comme Greg la voit…
Greg est à la base un coureur de jupons depuis sa rupture avec Marie quand ils étaient plus jeunes, mais il lui a suffi de savoir qu’elle était libre pour devenir l’homme de tous nos fantasmes, sexy en diable, respectueux, appaisant et protecteur.

Nous découvrons l’histoire de Marie par bride, à travers ses cauchemars, c’est quelque chose qui m’a soulagé dans le sens ou même si ce livre me tentait vraiment, j’avoue avoir eu une légère appréhension, parce que j’ai de plus en plus de mal à lire ce type de roman « coup de poing » (trop de sensibilité en moi ^^) C’est donc plus dans la reconstruction que nous faisons connaissance avec Marie et on aime la voir reprendre goût à la vie avec Greg. C’est un couple attachant et ils sont faits l’un pour l’autre, c’est incontestable.

Je découvre la plume de l’auteure pour la première fois et je dois dire que je suis sous le charme. L’écriture est fluide, l’intrigue qui pointe le bout de son nez au fur et à mesure nous tient en haleine, le roman est addictif et j’ai hâte de lire la suite pour retrouver Marie et Greg, surtout avec cette fin…

Je remercie Lola Berelle et Evidences Editions pour le concours. 🙂


Avis 4/5 Très Bon