On regrettera plus tard & De tes nouvelles Agnès Ledig

Auteure: Agnès Ledig | Édition: Albin Michel | Genre : Littérature générale | Pages : 320| Prix Numérique: 7.99€ Broché: 19.50€ Poche: 6.95€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

L’irruption d’Éric et d’Anna-Nina un soir d’orage dans la vie de Valentine, institutrice dans un hameau du massif vosgien, est un véritable coup de tonnerre. À la fillette brûlante de fièvre, au père brisé par la vie, Valentine va offrir plus qu’un simple toit. Avec tendresse et franchise, elle va bousculer les certitudes de ce père solitaire et modifier leur trajectoire toute tracée.

Je devais découvrir l’auteure avec « Pars avec lui », mais je n’ai pas su résister au résumé de « On regrettera plus tard ».

 

Dans ce roman, nous rencontrons Valentine un soir de gros orage. C’est armé de sa poêle la plus lourde qu’elle s’apprête à accueillir le forcené qui frappe à sa porte, sauf qu’en ouvrant sa porte elle fait face à un papa tenant sa fille malade dans les bras. Tous deux sont trompés et Valentine s’empresse de les faire rentrer au chaud, et appelle le docteur en urgence. Elle propose à l’homme de s’installer jusqu’à ce que la fillette aille mieux et qu’il ait fini les réparations de leur roulotte… Un arrêt de deux ou trois semaines peut-il changer toute une vie ?

J’ai trouvé en Valentine, une femme charmante, bienveillante et seule. Elle aimerait s’attacher à un homme parce que sa solitude lui pèse, mais sa peur l’en empêche, en effet aimer un homme et partager sa vie lui donne l’impression d’étouffer et fuit donc toute relation.
Bien que ce soit pour combler un manque, un vide, j’ai aimé la voir aussi active, ou plutôt, j’ai aimé vivre toutes ces activités auxquelles elle s’adonne à travers les chapitres.

Éric, cet homme bourru qui parle peu, reclus de la société avec Anna-Nina, sa fille depuis sept ans, m’a énormément touché derrière son asocialité. En effet, il vit plus ou moins avec le fantôme de sa femme et ne s’autorise pas à aller de l’avant. Sa vie avec Anna-Nina, c’est tout ce qui lui reste, c’est la seule chose qui le fait tenir debout, alors quand la fillette découvre près de Valentine un monde nouveau, il se renferme un peu plus de peur de perdre sa fille pour qui il donne tout.

Anna-Nina, quelle jeune fille adorable elle est ! Sensible, douce, réceptive ces mots la caractérisent à la perfection. Anna-Nina est incroyable et fait preuve d’une telle maturité de par ses analyses de la vie qui donne à réfléchir.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour ces personnages.

Parlons du roman dans sa globalité, l’auteure nous livre dans « On regrettera plus tard », deux histoires. Une en 2010 l’autre en 1944, si au début nous nous demandons pourquoi un tel saut dans le passé, l’histoire se tisse et le rapprochement se fait au fur et à mesure. En effet, l’une ne va pas sans l’autre et toutes deux ont su me captiver.

Concernant la plume de l’auteure, elle répond totalement à l’idée que je m’étais faite. Elle est douce et remplit d’émotion ce qui la rend puissante.

L’auteure traite de sujets auxquels nous pouvons tous être confrontés et elle le fait superbement bien. C’est un récit qui nous rappelle la vie, un récit qui fait du bien et j’ai adoré me perdre dans chaque mot d’Agnès Ledig.

Je ne regrette absolument pas d’avoir découvert l’auteure avec ce roman, au contraire, il me tarde de lire « De tes nouvelles » qui est la suite. (Je pense même qu’il sera mon prochain roman) En somme, « On regrettera plus tard » est un coup de cœur, même s’il me manque la réponse d’Éric. < 3

 

De tes nouvelles

Auteure: Agnès Ledig | Édition: Albin Michel | Genre : Littérature générale | Pages : 352 | Prix Numérique: 13.99€ Broché: 19.80€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

J’ai poursuivi l’histoire de Valentine, d’Éric et Anna-Nina  parce que je ne voulais pas abandonner ces personnages. J’avais envie de les retrouver et maintenant que j’ai tourné la dernière page de cette suite, je reste… Je ne sais pas, je n’ai pas de mots pour qualifier mon état. Ce que je sais en revanche c’est que ce roman tout comme le précédent m’a énormément ému et qu’il est lui aussi un coup de cœur.

Dans cette suite, nous retrouvons Valentine plus sereine dans sa vie en général, moins speed et moins fuyante face à sa relation avec Éric. Quant à lui, après avoir lu la lettre de Valentine et discuté avec son ami, il est moins froid avec elle, un peu plus démonstratif et il s’ouvre plus au fil des pages de ce deuxième roman.
Anna-Nina, retrouve Valentine, Gaël et Gustave avec grand plaisir, elle passe d’ailleurs énormément de temps avec ce dernier et Sébastien, un jeune garçon présent seulement le week-end qui vient d’emménager avec son père….

J’ai aimé découvrir Agnès Ledig dont les mots, les pages sont remplis de toutes sortes d’émotions. Sagesse, tristesse, envie, liberté, doute, passion, joie, amour… Tout y passe et elle sait nous surprendre lorsque nous nous n’y attendons pas.

De plus, ce sont deux romans porteurs de plusieurs leçons de la vie. Des romans feel good en quelque sorte. Des romans qu’il fait bon de lire tant les messages livrés sont essentiels et parfois oubliés.

Au moment où j’écris mon ressenti, j’ai le cœur qui BOUM et l’œil humide alors merci à l’auteure de m’avoir autant chamboulé.
Avis: 5/5 Coup de cœur pour les deux.

Publicités

Les affamés Bérénice Courrège

Auteure: Bérénice Courrège | Édition: KDP Amazon Publishing | Genre : contemporain| Pages : 190 | Prix Numérique: 2.99€ Broché: 18.99€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Une histoire du rock’n’roll parisien. C’est comme ça que Roméo aurait voulu que je résume nos frasques et nos errances nocturnes, tissées d’ivresse et de débauche. Bien sûr c’est cela. Mais c’est surtout l’histoire de nos vies entremêlées, sur fond de guitares saturées et d’ambition musicale, de cocktails mondains et de liberté.

Nous avions l’estomac creux et faim de tout, de rock, de sexe et de succès. J’avais faim de lui et lui de moi.

Je remercie chaleureusement Caroline Meyer pour ce service presse que j’ai pris plaisir à lire.

Dans Les affamés, nous rencontrons Bérénice et Roméo, tous deux côtoient le milieu de la musique, ils vivent pour le Rock’n’roll et pour la liberté comme ils l’entendent, Roméo et Bérénice se ressemblent et sont en osmose. Nous suivons leurs traces à travers les années et nous voyons Bérénice « se ranger » dans une vie dite « normale ». Une vie dans laquelle, elle oppresse, où seuls les moments qu’elle passe avec Roméo et leurs amis la font revivre. Chasse le naturel et il revient au galop, qu’on dit…

Les personnages de ce roman, aussi bien les principaux que les secondaires, refusent de vivre comme tout le monde et d’entrer dans une case. J’ai vraiment aimé cet aspect du livre. Ils se lèvent le midi (ou plus tard, souvent plus tard, mais jamais avant midi^^) pour faire ce qu’ils aiment, pour vivre une vie qu’ils choisissent et refusent de se plier aux normes de la société. J’ai également apprécié la relation de Roméo et Bérénice, hors-norme, inconditionnée et à leur image. C’est donc avec plaisir que j’ai suivi les personnages dans les rues de Paris. J’en suis même venue à trouver un certain charme à cette ville qui pourtant ne m’attire pas, mais voir et vivre Paris avec leurs yeux a été libérateur. Je leur ai envié toute cette liberté que l’auteure a su nous transmettre avec brio.

Tout au long du roman, nous prenons conscience qu’il faut profiter de chaque moment parce que la vie est trop courte et que nous devons tout faire pour qu’elle nous soit agréable. Cette prise de conscience se renforce avec les attentats du Bataclan, aussi j’ai aimé la façon dont Roméo conclut ce roman, j’ai aimé qu’il veuille vivre encore plus fort, j’ai aimé qu’il veuille entraîner avec lui Bérénice qui depuis cet événement tragique, est au plus bas. Et j’espère sincèrement qu’il y est parvenu. Ne laissons ni nos peurs ni les fous diriger nos vies. Vivre encore plus fort, c’est la meilleure façon de vivre. (enfin pour moi en tout cas)

Concernant la plume de Bérénice Courrège, j’ai adoré me perdre dans ses pages, dans ses écrits, dans cette rythmique qu’elle impose. Sa plume est aussi rock’n’roll que ses personnages. Et gros plus pour toutes les références musicales présentes dans le roman, ça nous permet de nous projeter dans leur univers.

Je recommande cette lecture agréable et mouvementée.

Avis 5/5 Vraiment très bon

La femme de l’ombre Maude Perrier

Auteure: Maude Perrier | Auto-édité | Genre : Romance| Pages : 358| Prix Numérique: 2.99€ | POUR ACHETER CE ROMAN, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Garce. Traînée. Briseuse de ménage.
Des mots qu’Alysson employait fréquemment pour parler des femmes qui couchent avec un homme marié. Jusqu’à Luc. Il est son patron. Il est marié. Et la jeune femme en est éperdument amoureuse. Pour lui, elle renonce à tous ses principes.
Mais est-elle prête à faire tous les sacrifices ?
Audrey a tout pour être heureuse. Un mari qu’elle aime énormément, un emploi qu’elle adore, une vie où elle ne manque de rien. Ou de presque rien. Chef d’entreprise, Luc passe tellement d’heures à son bureau que son épouse se sent délaissée, invisible. Et leur couple en souffre.
Lorsqu’un nouveau collègue entre dans sa vie, si séduisant et plein d’attentions à son égard, Audrey manque de vaciller. Osera-t-elle céder à la tentation du beau Karim ? Et si à cause de cet homme, tout volait en éclat ?

Une lecture qui ne me laisse pas indifférente.

Je remercie chaleureusement Maude Perrier pour le service presse et une fois de plus je suis sous le charme de sa plume.

Dans ce roman, nous rencontrons Alysson, une jeune femme brillante dans son travail. Alysson, s’est éprise de Luc, son patron et se fait violence chaque jour pour ne pas craquer, il est marié, elle ne peut l’avoir. Nous rencontrons également Audrey, la femme de Luc, elle est maîtresse en maternelle et se voit confronter à la tentation de Karim, ce remplaçant qui charme tout le monde…

Concernant les personnages, je ne sais pas vraiment qui je ne dois pas aimer, mais pourquoi vouloir en détester un après tout ?
D’un côté, il y a Alysson qui bien qu’elle soit amoureuse de Luc, s’en tient à son rang d’employée. Au fil de l’histoire, nous voyons que ses sentiments sont sincères, qu’ils existent vraiment et que ce n’est pas une lubie. Aly subit son amour pour Luc.
De l’autre côté, il y a Audrey, qui se plain de son couple et du fait que Luc travail toujours tard, elle voudrait plus de moments avec son mari et ce sent invisible. Je la comprends, mais par moment elle abuse et tape sur les nerfs.
Et au milieu, il y a Luc, un homme accro à son travail, qui veut faire le bonheur de sa femme et qui essuie reproche sur reproche, il aime sa femme, mais il trouve en Aly se qu’il ne trouve pas chez Audrey et cède à la tentation qu’est Alysson sans qu’elle ait réclamé quoi que ce soit.

Pour ce qui est du roman dans sa globalité, je dois dire que je suis vraiment surprise. En règle générale, je me serais rangée du côté d’Audrey, mais dans ce roman ce n’est pas tout blanc ou tout noir et j’ai vraiment aimé ça. Le sujet que traite Maude Perrier, m’est intolérable et pourtant je n’arrive pas à ne pas aimer les personnages, c’est même tout le contraire je me suis prise d’affection pour chacun, surtout (et c’est là que c’est ouf) pour Alysson.
Comme toujours, la plume de l’auteure me transporte dans une histoire que je vis et ressens pleinement, elle est aussi fluide et addictive que dans les romans que j’ai déjà lus. L’auteure a le don de me captiver de par les thèmes qu’elle aborde et la façon qu’elle a de le faire, ses personnages qui sont toujours bien travaillés et surtout par les émotions qu’elle me transmet à travers ses pages.

Quand je termine ses romans, je ne reste jamais insensible à l’histoire de ses héroïnes.

Si vous ne connaissez pas cette auteure, je vous la recommande vivement.

Avis 5/5 Vraiment très bon

Le langage des fleurs Erika Boyer

Rose est dans une relation amoureuse qui ne la satisfait pas, mais à laquelle elle ne parvient pas à mettre un terme. Elle supporte le comportement souvent abusif de son petit ami et se concentre sur ce qui a de l’importance pour elle, à savoir, la boutique qu’elle a héritée de son père. Mais le beau Ethan va venir mettre son cœur à l’envers et chambouler le faible équilibre de sa vie.
Rose se laissera-t-elle cueillir par ce bel inconnu tatoué au charme indéniable ? Arrivera-t-elle enfin à se libérer de cette relation sans amour qui la lie à un homme dont elle pense être redevable ?
Une chose est sûre, l’été s’annonce plein de promesses et les mystérieuses livraisons de fleurs dont la jeune femme est gratifiée seront aussi surprenantes que réconfortantes.

Je remercie Erika Boyer pour l’envoi de ce service presse qui m’a permis de faire une belle découverte. Et j’en profite pour dire que cette superbe couverture m’a tout de suite attiré.

Dans ce roman, nous rencontrons Rose, une jeune femme qui a hérité de la boutique de son père en bord d’océan, pendant la pleine saison, Stecy, sa meilleure amie quittent Paris pour travailler avec elle. Cette année, Stecy n’est pas venue seule et Mikeal, le petit ami de Rose à du souci à se faire, les sentiments de cette dernière changent, elle prend conscience de certaines choses et cesse d’en accepter d’autres… L’auteure nous plonge dans une romance ou violence, manipulation et mensonges sont de mise.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé les personnages principaux et secondaires. (Mikael n’en fait pas partie ^^)
Rose est une jeune femme pleine de douceur qui a connu pas mal de malheurs dans sa vie et il ne lui reste que Lucas qui veille à prendre soin d’elle.
Elle est attachante avec un petit caractère et comme le souligne Ethan, Rose porte bien son prénom.
Mikael, cet « homme » est une ordure ! Le genre de gars à fuir et vite tant il est néfaste, c’est un pervers narcissique.
Quant à Ethan, il est génial, on sent tout de suite qu’il est attiré par Rose et qu’il la respecte. Il fait ressortir la vraie nature de Rose et elle ne pouvait pas mieux tomber avec lui.

Dans ce roman, l’auteure nous livre une romance agréable agrémentée de questions, suspicions, de mystères qui nous tiennent en haleine tout du long, d’autant que nous avons le point de vue des deux personnages principaux. J’ai trouvé la plume d’Erika Boyer addictive et prenante et elle a su apporter une douceur incroyable au roman en dépit des actions et des mensonges qui entourent Rose.

Je recommande cette histoire aux adeptes de romance, elle en vaut le détour.

Avis  4/5 Très bon

Une raison d’espérer Maude Perrier

une raison d'espérer sheonandbooks

Il lui a tout pris. Pourra-t-elle tout lui reprendre ?
Lily est une femme maltraitée par son mari.
Depuis cette grossesse que Denis ne voulait pas.
Depuis Charlotte…
Et si en public le couple Châtelain fait rêver, derrière les portes closes, la réalité est tout autre. Non seulement Lily subit la brutalité de son mari, mais elle doit aussi supporter de vivre sans sa fille qu’elle aime pourtant désespérément.
Jusqu’à cette soirée où tout bascule, et cet accord qui conduit les époux en Australie.
A Perth, Lily fait la connaissance de Tate, un vendeur de Harley Davidson.
Son attirance pour lui est immédiate, irrésistible ; elle tourne vite à l’obsession.
La jeune femme osera-t-elle braver l’interdit ultime et tromper Denis ?
De plus en plus jaloux et possessif, celui-ci lui, ne reculera devant rien pour la garder sous son contrôle. Ira-t-il jusqu’à commettre l’irréparable ? Lily aura-t-elle le courage de relever la tête et de l’affronter ?
Et si en Australie, la jeune femme trouvait enfin une raison d’espérer ?

J’ai aimé ce roman autant que je l’ai détesté !

Lily et Denis sont mariés et ont une petite fille Charlotte, hélas, elle ne vit pas avec eux.
Denis est un bourreau de la pire espèce, il prétend que Charlotte n’est pas sa fille et que Lily l’a trompée et qu’elle continue pendant qu’il est au travail. Tout est prétexte à la cogner, la bafouer, la souiller de toutes les façons possibles. Il en vient même à la couper de quasiment toute relation sociale. Jusqu’au jour, où pour le travail de Denis, ils doivent partir en Australie, Lily rencontre Tate son voisin, et Gosh! Toutes les femmes battues devraient avoir un Tate dans leur vie. Quand Denis se rend compte qu’il est sur le point de perdre sa femme, Charlotte devient sont point de pression et Lily se voit contrainte de « laisser » une dernière chance à son mari, mais la roue tourne et le destin n’est pas toujours clément et dans ce cas tant mieux (Oui!! Je me réjouis de ça ! J’en ai jubilé d’ailleurs!) D’autant que Lily est une femme adorable, elle a l’air pétillante, gentille, douce, elle pourrait être rayonnante si toutes ses qualités n’étaient pas bridées par son tortionnaire de mari qui ne cesse de lui répéter qu’elle n’est rien et qui lui trouve tous les défauts du monde. Je vous parle de Tate ? Trois mots… JE L’ADORE ! Vous vous doutez bien qu’il est l’exact opposé de Denis et il réveille chez Lily des émotions qu’elle croyait mortes.

J’ai dit plus haut que j’aimais ce roman autant que je le détestais, je m’explique :
En tant que femme, lire ce genre de cruautés est quasiment insoutenable, j’ai souvent dû poser la Kobo afin de pouvoir faire la part des choses et me dire qu’il s’agissait là d’une fiction, néanmoins, tout le long, je n’ai pas pu faire abstraction que des millions de femmes subissent chaque jour ces sévices et en meurent. Ne pas pouvoir leur venir en aide m’insupporte. Voilà pourquoi j’ai détesté ce roman.
Toutefois, l’arrivée de Tate dans l’histoire est un second souffle et d’ailleurs, il est le souffle dont Lily avait besoin pour reprendre le dessus, il lui a rappelé ce qu’était la vie, l’amour et surtout le respect, il lui a insufflé la force de se battre et en ça, j’ai adoré ce roman.

Nous avons deux hommes que tout oppose, que se soit dans leur apparence ou dans leur comportement. Denis, le riche toujours propre sur lui au sourire Colgate et au charisme aussi fou que sa santé mentale et Tate le « Bad boy » en Harley avec ses bandanas et ses tatouages au cœur tendre. Les apparences sont trompeuses et il est bon de se le remémorer quelquefois.

Conclusion finale, une nouvelle fois, je suis sous le charme de l’écriture de l’auteure qui, malgré le fait que je me sois senti impuissante face à la situation de Lily, a su faire de son roman coup de poing, un roman coup de cœur.

Note à l’auteure, je me permets le tutoiement.☺️
Maude, même s’il n’y a pas de Canada cette fois et que l’Australie ne m’avait jamais intéressé jusqu’à aujourd’hui, j’affirme que ton roman est un fucking coup de cœur. Aussi, je suis vraiment contente d’avoir vu ton annonce sur FB et je te remercie de m’avoir permis de te (re)découvrir.
D’ailleurs, ta collection « Une femme, un destin » figure dans ma PAL et je sais d’avance que tes romans vont me plaire. ❤

Avis  coup de coeur sheonandbooks5/5 coup de cœur

 

Enregistrer

La fin de l’hiver Maude Perrier

la-fin-de-lhiver-sheonandbooks

Aux yeux de toute sa famille, Manon est une ratée. Aucun travail intéressant. Aucune vie sentimentale.
Rien.
Ses parents sont déçus, son fils Thomas, la méprise.
Elle-même se déteste depuis que son miroir ne lui renvoie que l’image d’une adolescente, au lit avec son oncle Jean.
Traumatisée par les viols qu’elle a subis, Manon ne parvient pas à sortir la tête de l’eau.
Mais un billet de Loto gagnant pourrait bien tout changer.
Loin de la France, la jeune femme va pour la première fois, être confrontée à son passé.
Sera-t-elle assez courageuse pour l’affronter ? Pourra-t-elle avouer à Thomas la vérité sur ses origines ?
Sous le charme de Samuel, leur guide de voyage, Manon osera-t-elle en tomber amoureuse ?
Envie d’évasion ? D’espoir et d’émotion ? N’attendez pas pour découvrir l’histoire de cette femme courageuse qui a été détruite, mais qui, au cœur de l’hiver québécois, va trouver la force de se reconstruire.


Gosh! Quel coup de cœur! ❤

J’avais apprécié le résumé, je m’attendais en revanche à ne pas accrocher avec Thomas, mais finalement, il est un garçon formidable, exceptionnel!

Manon, jeune femme de 26 ans vit avec son fils Thomas de 12 ans, l’âge où avoir smartphone, tablette, Pc, vêtement swag et important voire vital ^^ Néanmoins, les moyens de Manon sont limités et Thomas doit faire sans.
Aussi, il se montre parfois compréhensif et parfois non, certaines de ses remarques blessent profondément sa mère qui a déjà énormément subi pour son jeune âge. Manon a tendance à se sentir « mauvaise mère », parce qu’il ne peut pas avoir ces choses matérielles, mais en réalité, elle est une maman incroyable qui travaille dur pour avoir ce qu’ils ont déjà. Aussi, quand Manon gagne au loto avec deux de ses collègues, près de trente mille euros chacun, elle demande à Thomas de bien réfléchir à ce qu’il veut.

Après avoir réfléchi Thomas voudrait aller au Canada, bien que réticente au départ Manon finit par se laisser convaincre. Les voilà partis pour une semaine de vacances au Québec pour se retrouver et profiter l’un de l’autre. Ce voyage se révélera bénéfique pour tous les deux.

Bien sûr, il y aura un homme dans l’histoire, un homme comme on les aime, tendre, attentionné, à l’écoute et amoureux, mais pas que, ces vacances vont changer leur vie dans bien des domaines. Une nouvelle vie s’offre à eux, Manon aura telle le cran de saisir sa chance ?

Je ne sais pas s’il y aura un tome 2, mais au plus profond de mon cœur, je l’espère. Je me suis tellement attachée aux personnages qu’ils me manquent déjà. Et imaginer ces contrées du Québec m’envoie du rêve. Parce qu’un de mes plus grands rêves est de poser les pieds sur le sol québécois.
La Canada, pays de toutes mes envies d’évasion.

Aussi, je remercie Maude Perrier de m’avoir permis ce formidable voyage et je vous recommande ce roman, l’histoire d’une jeune femme qui essaie de se reconstruire.

Avis 💜💜💜💜💜 5/5 Coup de coeur

 

Enregistrer

Avant de t’oublier Rowan Coleman

avant de t'oublier sheonandbooks

Claire mène une vie heureuse en compagnie de son mari et de ses deux filles. Mais son bonheur est de courte durée : elle découvre qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Sa mémoire part à la dérive, et elle oublie ce qu’elle croyait gravé en elle pour toujours. Pour lutter contre sa disparition, son mari lui offre un carnet dans lequel elle notera tout ce qu’elle n a pas encore oublié. Une façon de faire comprendre à ses filles que même si ses jours sont comptés, la vie a encore de beaux jours devant elle.

Un roman émouvant, traitant de la maladie d’Alzheimer. Une maladie qui me touche.

Claire une femme d’à peine quarante ans, se fait diagnostiquer une forme précoce et héréditaire de la maladie d’Alzheimer, qui lui vient de son père décédé quand elle avait 11 ans.

Claire se voit contrainte de mettre un terme à sa carrière d’enseignante qu’elle adore et se retrouve assistée H24 par sa mère qui emménage chez elle afin d’aider et soulager Greg son mari, la première personne qu’elle oublie, ce dernier en souffre, il semble perdu et la situation lui échappe. Quant à ses filles, Caitlin âgée de vingt ans, décide d’arrêter la fac pour certaines raisons et semble suivre les traces de sa mère à l’époque et Esther, âgée de trois ans, devient la meilleure amie de Claire, accompagnatrice de jeux et de bêtises, elle se sent bien en compagnie de sa dernière.
Et il y a Ryan… Cet homme rencontré dans un café pendant une escapade dont Claire a le don.
Cet homme qui la voit telle qu’elle est, qui la rend heureuse et surtout qu’elle n’oublie pas… J’ai vraiment aimé les personnages qui ont une place importante dans la vie de Claire. Tous la perdent comme elle les perd.

Dans ce roman, l’auteure livre les souvenirs de l’entourage et de Claire ainsi que les moments présents. Aussi à travers ce livre, on comprend, on imagine à quel point cette maladie est complexe et difficile à vivre autant pour le malade que pour les proches.
Pas simple, de savoir sur quel pied danser étant donné les différentes phases.

C’est une très belle histoire, triste certes, mais belle. J’ai connu l’Alzheimer et avec ce roman, je l’approche sous un autre angle. À l’époque, j’étais trop jeune pour songer à ce que les personnes atteintes pouvaient ressentir en perdant leurs souvenirs et en oubliant les gens qu’ils aimaient. Un roman qui donne à réfléchir, il donne également envie et vivre pleinement et d’aimer. L’auteure a su transmettre l’émotion et le ressenti de chacun avec brio.

 

Avis 4/5  💜💜💜💜 Très bon roman

Enregistrer

Positive Way Chloé Bertrand

positive way sheonandbooks

— T’as perdu ta crête, remarqua-t-elle d’un ton un brin boudeur.

Ce fut à ce moment exact qu’il tomba amoureux d’elle.

Alice l’a rencontré ce soir-là, à un de ses concerts, son appareil photo dont elle ne se sépare jamais en bandoulière – c’est sa façon à elle de regarder le monde.

Lui, il chantait sur scène, avec sa crête iroquoise bleue, sa béquille, son bras et sa jambe dans le plâtre. Alice a pensé que c’était un miracle qu’il tienne debout – et elle ne savait pas encore à quel point elle avait raison.

Après ça… Les amis, les errances, les toits de Londres, les montages photo, les chansons, la fenêtre d’Alice. Une histoire comme une autre, peut-être – sauf que c’était la leur. Et ce qui devait arriver arriva : Alice est devenue le miracle de Thomas, son petit miracle rien qu’à lui…

 

Un résumé qui m’a convaincu d’entrée de jeu et un roman que j’ai beaucoup apprécié.

Alice, se retrouve à un concert, invité par un inconnu rencontré dans un square alors qu’elle photographiait une petite fille… Alice est une jeune femme réservée et ce concert va changer sa vie.

Thomas est guitariste, chanteur et ami de « l’inconnu » qui a invité Alice. Cette dernière aura quelques effets positifs sur sa vie.

J’ai adoré le rapprochement de nos deux personnages, tout les oppose et pourtant, ils se plaisent. En effet, Alice en plus d’être réservé, elle est intelligente, posée et toujours positive. Elle voit le monde à travers l’objectif de son appareil. Je la perçois vraiment comme une fille sans prise de tête, elle ne force jamais la main, elle est patiente, toujours à l’écoute des autres et elle parle avec son cœur. Elle est tout en simplicité et ça la rend géniale. Quant à Thomas, il est un jeune homme assez perturbé, la vie n’a pas toujours été tendre avec lui après le décès de sa mère et la naissance de Derek son petit frère. Il est un personnage complexe et passe très vite de la lumière à l’ombre néanmoins, il est attachant et j’ai apprécié la personne qu’il était. (même si je ne cautionne pas son geste par rapport à Alice).

Autour de leur histoire, nous avons également leur ami, une bande de copains un peu plus âgés, une bande vraiment sympathique dont l’entraide et le mot d’ordre. Ils sont tous là les uns pour les autres et chaque personnage à son importance. Plus que des amis, ils sont une famille.

La musique et la photographie sont très présentes dans cette romance ce qui ajoute un vrai plus si on aime ça.

C’est un roman dont la narration est à la 3e personne et étonnamment, cela ne m’a pas dérangé.
L’écriture de l’auteure est belle, un brin poétique. Beaucoup de sentiments, nous sont livrés au fil des pages. J’aime l’univers dans lequel Chloé Bertrand nous plonge.
Avis 4/5 💜💜💜💜  Très bon

Enregistrer

Là où j’irai Gayle Forman

Là où j'irai Sheonandbooks

Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c’est une rock star adulée et l’ancien amoureux de Mia…
Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles est un choc : les souvenirs, bons et mauvais, ressurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu’il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente. De nouveau, Mia est confrontée à un choix : doit-elle revenir en arrière pour donner une chance à son premier amour? Peut-on revivre la même passion si longtemps après, malgré les souffrances endurées? Ils ont une soirée pour décider. Plus forte que les mots, la musique les emporte dans un tourbillon d’émotions. Mais est-ce suffisant pour les réunir de nouveau?

Comme vous le savez, je suis tombé en amour avec Si je reste dont vous trouverez l’avis ICI
Ce roman m’a bouleversé. Aussi, j’avais vraiment envie de lire cette suite et devinez ? Je ne suis absolument pas déçue.

Dans Là où j’irai, nous faisons un bon dans le temps de trois ans (après l’accident évidemment).
Nous changeons également de point de vue. Si je reste concernait Mia, celui-ci concerne Adam.
Alors oui le point de vue de Mia aurait pu être intéressant par rapport à l’accident et sa façon de faire face, néanmoins ce deuxième tome reste tout aussi prenant que le premier.

En effet, nous retrouvons un Adam totalement différent de celui qu’il était. Il a réussi son parcours professionnel, il est devenue une Rockstar Mais quand s’éteignent les projecteurs, tout n’est pas rose. Nous retrouvons également, Mia. Elle est devenue quant à elle une violoncelliste de talent et a obtenu son diplôme à la Juilliard School

Tout comme dans Si je reste, nous avons un livre constitué de souvenirs et du présent.
Aussi,  j’ai coupé ce roman en trois parties donc trois sentiments fort prononcés:

La déception, concernant la nouvelle vie d’Adam.

L’espoir, de pouvoir lire la joie.

La joie, j’ai eu des frissons tout le long de cette dernière partie.
Gayle Forman m’a une nouvelle fois touché en plein cœur et j’ai une nouvelle fois chouiné.

Si je recommande cette suite ? Bien sûr ! Et plutôt deux fois qu’une même :)

Avis 💜💜💜💜💜 5/5 Parfait

Enregistrer

Enregistrer

Si je reste Gayle Forman

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

 
Mia, une jeune fille de 17 ans, un petit ami Adam, qui est adorable, Kim, une meilleure amie pile comme on les aime.
Une famille formidable et musicale, une famille où règne une bonne ambiance.
Mia, une jeune violoncelliste à l’avenir prometteur, vit une vie sans embûches… Jusqu’à ce jour entre 8h17 et 9h23 où tout son univers, toute sa vie s’effondre. Je n’en dévoilerai pas plus, le résumé du livre le fait déjà trop. ^^

Ce roman est bon à lire, on oublie parfois que la vie ne tient qu’à un fil et que rien n’est jamais acquis. Gayle Forman nous le rappelle.
En effet, ce livre nous compte les 24 heures qui ont bouleversé la vie de Mia mêlées à 17 ans de souvenirs.
En plus de m’avoir fait pleurer (oui encore ^^) Si je reste est également mon 2e coup de cœur de 2016.
Une adaptation cinématographique a été réalisée au même nom par les producteurs de Twilight. Vous trouverez la bande-annonce  ICI.
Aussi, il existe un tome 2, Là où j’irais, il me tarde d’ailleurs de retourner à la bibli afin de connaitre la suite de cette histoire si émouvante.

Bien sûr, je recommande ce roman dont l’héroïne et les personnages secondaires sont attachants.

Avis  💜💜💜💜💜  5/5 Coup de coeur

Pour l’heure, je vous laisse avec un passage qui me correspond bien …

 

passage si je reste

 

Enregistrer