Timide petite Lucille Sophie Leseure.

couverture Lucille finifinie
Auteure : Sophie Leseure | Illustration : Flora Duboc|Tranche d’âge : 2 à 6 ans | Genre : Album jeunesse | Prix : 17,50€ (ttc) | POUR ACHETER CET ALBUM, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Lucille, une jeune et timide chenille, rêve de ressembler à ses ennemies les coccinelles, qui volent à tire d’aile.
Ces dernières prennent un malin plaisir à se moquer d’elle.
Jusqu’au jour où Lucille, partira prendre son destin en main.
Mais n’est ce pas nous même qui traçons notre chemin?

Lucille est une petite chenille moquée par les coccinelles, enfin une en particulier qui la rabaisse. C’est alors que Lucille rencontre Agna, l’araignée sorcière qui va l’aider dans sa quête.

Lucille manque cruellement de confiance en elle et cherche à tout pris à être une autre. Mais la nature nous fait tels que nous sommes… Dans ce petit album, Lucille avait simplement besoin d’un peu d’aide pour prendre son envol. Agna, en prétextant un peu de magie aide Lucille à avoir plus d’assurance ce qui lui permet de se transformer en un superbe papillon.

Concernant l’album dans sa globalité, je le trouve très joli. Le texte est simple donc facile à comprendre pour nos minis. Quant aux illustrations de Flora Duboc, elles sont tout simplement superbes. Les couleurs comme les illu sont attrayantes et captent tout de suite l’attention des enfants. De plus, elles sont très représentatives de l’histoire.

Nous avons passé un très bon moment et avec Pipine nous accordons un 4/5 pour ce joli album.

 

Loving can hurt Soleano Rodrigues.

Sortie le 2 Octobre (today donc ;p). Éditions Art En Mots. Prix numérique: 4.99€ sur le site de l’édition (cliquez sur l’image)

 

« L’amour est plus fort que tout … »
C’est ce que pensait Ashley, qui apprend à se reconstruire après une rupture amoureuse des plus douloureuses. Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec Matt. Un jeune homme aussi beau que mystérieux, qui traine un passé obscur, qu’il tente de rectifier au détriment de sa propre vie.
Une soirée des plus banales va bouleverser leur existence au-delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer.
Matt et Ashley, devront apprendre à pardonner et oublier les blessures du passé, s’ils veulent un avenir ensemble.
Pourtant, alors que certains secrets risquent de faire voler leur amour en éclats, tout s’écroule … Mettant leurs propres vies en danger, ils nous apprennent la folie d’aimer.
Rien n’est plus beau que l’amour, mais quel en est le prix ?

 

Chronique particulière aujourd’hui, mais rédigée en toute impartialité, c’est promis.
Pourquoi particulière? Et bien tout simplement parce que Soleano est une auteure que j’apprécie beaucoup et aussi parce que je suis ravie de voir sa réussite. Il me tardait de lire « Loving Can Hurt » et je ne suis pas déçue d’avoir attendu.

Je remercie chaleureusement les éditions Art En Mots pour le service presse de cette belle découverte.

Quelle fin … Quelle histoire ❤

Dans ce roman, nous rencontrons Ashley, une jeune femme qui essaie tant bien que mal de se remettre d’une rupture douloureuse. Alors qu’elle part en soirée avec Tess sa meilleure amie, un inconnu lui demande du feu et cet inconnu _Matt_  va changer sa vie dès cette soirée.
Nous assistons à ce qu’on appelle un coup de foudre entre nos deux protagonistes et ce coup de foudre marque le début d’une belle histoire, avec ses hauts et ses bas, de la joie et de la souffrance, mais comme on dit la vie n’est pas un long fleuve tranquille…

J’ai beaucoup aimé Ashley, elle a du caractère et en même temps elle est sensible, c’est une jeune femme douce et piquante à la fois, elle ne se laisse pas marcher dessus et elle a ce côté fofolle quand elle est avec Tess ou Josh que j’ai adoré.
Quant à Matt,  j’ai craqué d’entré de jeu pour lui, cette première soirée nous le rend mystérieux et on le découvre ensuite, doux, tendre, jaloux et possessif avec Ashley, gamin avec Dan, implacable avec Mica, il s’est aussi révélé bête par moment, mais ça on l’est tous en amour ^^
Les personnages secondaires sont tout aussi importants à l’histoire, notamment Dan et Tess qui sont là depuis le début et qui vivent eux aussi une histoire. J’ai beaucoup apprécié ces deux personnages. Quant à Josh, bien que moins présent, on ressent quand même l’importance qu’il a aux yeux de Ash et ça nous le rend tout de suite agréable.

Soleano nous livre ici une romance pimentée de rebondissements, parce que oui ce n’est pas qu’une simple romance et ça m’a vraiment plu, il y a de l’amour et bien plus encore, je ne peux rien dire, ça gâcherait l’effet de surprise, mais sachez que si Matt aime Ashley, il aime aussi une certaine Mélissa. Boum!!  Je me tais^^

Dernier point sur ce roman, l’auteure nous fait part d’une playlist tout au long des chapitres, je vous conseil d’écouter les chansons que ce soit avant, pendant ou après, mais écoutez-les, elles apportent un plus à l’histoire d’Ashley et Matt.

Concernant la plume de Soleano, je la trouve toujours aussi addictive et fluide, elle nous happe dans ses histoires et nous n’en ressortons pas indemnes. S’il y a bien une chose que j’ai apprise avec cette auteure, c’est que je peux me plonger dans ses romans tête la première, je ne serai pas déçue.

Avis 4/5 Très Bon 😀

 

La survivante, tome 1 : L’aube Alice Leveneur

Le monde est envahi par des monstres sanguinaires. Des contaminés, autrefois des hommes maintenant des tueurs qui ont réduit l’humanité à une poignée de survivants.
C’est parmi eux qu’a survécu seule Alexianne durant un an avant de trouver refuge sur une île où vit une petite communauté sous la protection d’Enzo.
Après l’horreur qu’elle vient de traverser, Alexianne voit en cet endroit un renouveau, un nouveau départ loin d’un passé qui lui échappe.
Sur l’île, elle trouvera espoir et amour auprès d’Enzo.
Mais au fur et à mesure que ses sentiments envers lui se dessinent, elle ressent également une oppression, un tourment. Quelque chose la hante…
Elle comprendra bien trop tard que son passé la rattrape sous les traits d’un Alpha, chef de clan des contaminés, qui fera tout pour l’avoir auprès de lui.

⚠️ Sortie du roman aujourd’hui (18/09/2017) ⚠️

Quelle fin… j’en veux encore !

Tout d’abord, un grand merci aux éditions Art En Mots pour le service presse de cette petite perle.

Est-ce qu’on parle de la couverture ? C’est un sujet que je n’aborde pas souvent pourtant, la plupart sont magnifiques et, celle-ci…. Je l’adore, j’ai tout de suite accroché 🙂

Dans ce roman, nous découvrons Alexianne, une jeune femme seule et mal en point échouée sur un bateau. Elle lutte pour sa survie dans un monde où les humains sont devenus des contaminés, gare aux morsures de ces affreux. Enzo et son équipe de soldats qui font partie des rares vivants récupèrent Alexianne sur le bateau et une nouvelle vie s’offre à elle, une vie où, plutôt que de se cacher et fuir, elle aide et rassure. Une vie ou, elle retrouve l’amour dans les bras d’Enzo, l’homme à qui appartient l’île, mais quelque chose cloche, elle le sent et non elle n’est pas folle. La voix de l’Alpha l’appel tel le chant d’une sirène. Il la veut et, il est dangereux, mais à quel point ? Qu’adviendra-t-il d’Alexianne et Enzo ou encore des hommes ayant trouvés refuge sur l’île ?

Concernant les personnages, j’ai adoré Alexianne, elle est forte malgré la peur qui l’habite et surtout elle est pleine de surprises… j’ai trouvé cette femme courageuse, douce, intelligente, le genre d’héroïne qui me fait aimer une histoire à coup sûr. Quant à Enzo, il est un homme important, il a la tête sur les épaules et il est prêt à donner sa vie pour protéger les gens de l’île et on le découvre affectueux avec sa belle.
Les personnages secondaires ont beaucoup d’importance dans l’histoire et apportent beaucoup.

Ce premier tome met en place l’histoire, il pose le décor et la situation, j’ai parfois trouvé l’allure de l’histoire rapide, néanmoins ça n’a gâché en rien mon plaisir de lire et puis ce n’est pas un gros roman donc c’est plutôt compréhensible (enfin pour moi en tout cas), j’ai simplement était surprise ^^  Quant à l’écriture et bien j’ai pris plaisir à découvrir la plume de l’auteure qui se révèle fluide et rebondissante. De plus, Alice Leveneur nous pose un cliffhanger qui nous pousse limite au hurlement et je n’ai qu’une hâte de connaitre la suite.

Vous l’aurez compris, je recommande bien évidemment la lecture de ce roman.

Avis 4/5 Très bon