Le rêve de Chat Taigne Colline Hoarau

Auteur: Colline Hoarau | Édition: Évidence Éditions (Collection Farfadet) | Genre : jeunesse| Pages : 48| Prix numérique: 2,99€ Prix papier: 13€ | POUR ACHETER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Tout d’abord, nous remercions chaleureusement Colline Hoarau  pour sa confiance ainsi que pour les petits goodies qui accompagnaient Le rêve de Chat Taigne. Cela a fait très plaisir à Pipine même si après mille répétitions, elle arrive encore à me dire que le drapeau est celui de la Belgique ^^ (cette petite aura ma peau)

Parlons, maintenant, de ce livre pour enfants.

Nous suivons Clémentine, la femme de Colin. Hélas ! Ce dernier meurt et Clémentine se retrouve seule avec Chat Taigne, qui porte ce prénom pour une bonne raison (que nous vous laissons découvrir). Jour après jour, il regarde les enfants aller à l’école en rêvant de s’y rendre lui aussi. Clémentine connaissant son chat et étant une femme bienveillante, elle lui permet de vivre son rêve…

L’auteur nous offre, ici, un récit tout en rime ce qui rend la lecture rythmée et plaisante. Colline Hoarau évoque plusieurs thèmes auxquels l’enfant sera confronté au cours de sa vie comme le deuil, la différence, l’amour, l’envie, le savoir…
Pour ce qui est des illustrations, elles sont jolies, colorées et attrayantes. De plus, elles accompagnent parfaitement le texte.

Le gros plus de ce livre est qu’il est adapté aux lecteurs dyslexiques et il peut également être lu par un enfant du CP. Toutefois, j’ai lu le livre à Pipine pour la chronique, mais elle a déjà commencé à le lire seule. (Premier livre que nous chroniquons depuis qu’elle apprend à lire.)

Pour résumé, nous avons passé un bon moment. C’est une histoire agréable et bienveillante que nous recommandons vivement. D’ailleurs, Pipine a particulièrement aimé l’anecdote du prénom, la liste des enfants ainsi que le message de Chat Taigne et son amie (je n’en dis pas plus : p)

 

 

Publicités

Premières lectures Montessori

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous parle des coffrets de lecture que nous avons achetés à petite loupiote. Les éditions Nathan ont sorti cette année des coffrets de premières lectures Montessori écrits par Chantal Bouvÿ ainsi que Sabine Hofmann et illustrés par Amandine Meyer. Lorsque je les ai vus, je me suis dit que ça pouvait être pas mal de les prendre pour ma mini qui était dans une classe Montessori depuis deux ans et qui commençait à lire quelques syllabes. Du coup, petite louve a réellement commencé l’apprentissage de la lecture depuis cet été et ces coffrets lui ont été d’une grande aide. Il existe deux niveaux :

— Niveau 1 :

— Phonétique

— Les mots un, est, et

— Niveau 2 :

— Les sons é, ch, ou

— Les sons an, on, in

— Les sons oi, au, eau

Les histoires sont simples et les illustrations agréables. Les lettres muettes sont grises et les sons sont rouges, ainsi l’enfant peut distinguer l’un et l’autre facilement. Ma petite louve sait déjà lire ses petits livres de niveau 1 phonétique seule et j’en suis très fière. Nous n’avons pas encore toute la collection, mais ça ne saurait tarder. J’adhère vraiment bien à ces coffrets et ma loupiote également. Je ne regrette absolument pas ces achats et je les recommande vivement.

Nous avons également, acheté un petit livre de premières lectures Montessori (toujours) des éditions Larousse écrit par Anaïs Galon, Christine Nougarolles ainsi que Julie Rinaldi et illustré par Amélie Clavier.

La collection se fait de cinq niveaux.

1 étoile : Mots courts et très simples

2 étoiles : lecture de groupe de consonnes

3 étoiles : Lecture des digrammes

4 étoiles : Lecture des groupes de consonnes, des digrammes et de nouveaux mots outils

5 étoiles : Lecture des différentes écritures d’un même son.

Le livre en question est sympathique. Il renferme deux petites histoires et les illustrations agréables. Seul bémol pour mini louve : c’est l’écriture. En effet, elle « apprend » seulement les lettres cursives, j’ai donc dû lui réécrire en script et elle a pu lire ses histoires comme une grande. (niveau 1 étoile) Mis à part l’écriture, qui ne devrait plus poser problème dans un futur proche, nous avons beaucoup aimé ce livre. De plus, à la fin, nous pouvons retrouver des images et mots à découper afin que l’enfant puisse faire l’activité « mettre en paire ».

 

Voilà pour ce post, j’espère qu’il vous plaira…

Connaissez-vous ces coffrets Nathan ou la collection Larousse ?

Si oui, qu’en pensez-vous ?

Timide petite Lucille Sophie Leseure.

couverture Lucille finifinie
Auteure : Sophie Leseure | Illustration : Flora Duboc|Tranche d’âge : 2 à 6 ans | Genre : Album jeunesse | Prix : 17,50€ (ttc) | POUR ACHETER CET ALBUM, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

Lucille, une jeune et timide chenille, rêve de ressembler à ses ennemies les coccinelles, qui volent à tire d’aile.
Ces dernières prennent un malin plaisir à se moquer d’elle.
Jusqu’au jour où Lucille, partira prendre son destin en main.
Mais n’est ce pas nous même qui traçons notre chemin?

Lucille est une petite chenille moquée par les coccinelles, enfin une en particulier qui la rabaisse. C’est alors que Lucille rencontre Agna, l’araignée sorcière qui va l’aider dans sa quête.

Lucille manque cruellement de confiance en elle et cherche à tout pris à être une autre. Mais la nature nous fait tels que nous sommes… Dans ce petit album, Lucille avait simplement besoin d’un peu d’aide pour prendre son envol. Agna, en prétextant un peu de magie aide Lucille à avoir plus d’assurance ce qui lui permet de se transformer en un superbe papillon.

Concernant l’album dans sa globalité, je le trouve très joli. Le texte est simple donc facile à comprendre pour nos minis. Quant aux illustrations de Flora Duboc, elles sont tout simplement superbes. Les couleurs comme les illu sont attrayantes et captent tout de suite l’attention des enfants. De plus, elles sont très représentatives de l’histoire.

Nous avons passé un très bon moment et avec Pipine nous accordons un 4/5 pour ce joli album.

 

Dessine-moi… Ton monde idéal Victor de Coster

Auteure : Victor de Coster | Illustration : Maxim Savva| Date de parution : Mars 2018 | Genre : Album jeunesse | Prix : 7€ (ttc) | POUR ACHETER CET ALBUM, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Ils ont entre 5 et 10 ans et ne manquent pas
d’imagination quand il s’agit de dessiner la planète
qui les inspire. Voici leurs aspirations, le monde tel
qu’ils l’espèrent, eux qui le porteront bientôt.
Écologie, partage, famille… sont autant de
valeurs que les enfants ont naturellement mis
au cœur de leurs rêves. Si ce livre garde toute
la légèreté – et l’humour – d’une parfaite histoire
du soir, il est aussi plein d’espoir. Celui de voir
la bienveillance et la douceur de nos conteurs d’un
jour envahir pour de bon le monde de demain.

Pipine et moi remercions Les éditions du Rêve pour ce service presse très intéressant.

Cet album renferme le monde idéal de vingt enfants âgés de 6 à 10 ans. Je trouvais intéressant de partager avec Pipine la vision du monde idéal des autres enfants et surtout je trouvais intéressant de voir le monde à travers leur innocence.

Dans le monde idéal de ces enfants, plusieurs thèmes reviennent comme la pollution, l’écologie, le racisme, les voyages, l’entraide, le partage, la violence et la bienveillance.

Chaque enfant a un monde idéal bien à lui. Certains supprimeraient l’école, d’autres la laisseraient, mais iraient avec modération. Certains voudraient manger au fast-food tous les jours alors que d’autres voudraient manger plus sainement. Certains voudraient des voitures qui volent, tandis que d’autres préfèrent la marche et les vélos. Certains aimeraient que l’argent disparaisse et que tout soit gratuit, d’autres aimeraient que ceux qui ont le plus d’argent aident ceux qui n’en ont pas ou peu… Mais tous ou presque, souhaiteraient éradiquer la violence. Plus de méchants, mais des personnes qui s’aident. Plus d’attentats, plus de guerres, mais de la bienveillance.

Avec Pipine nous avons chacune un monde idéal préféré, pour elle c’est celui de Célia, fêter Noël trois fois par an, c’était sûr que ça lui parlerait à ma mini ^^ Pour ma part, je me vois bien dans celui de Blanche.

Concernant l’ouvrage dans sa globalité, c’est un album attrayant autant par les images que par les textes qu’il renferme. La retranscription des mondes est simple et il y a une illustration correspondante à chaque monde idéal.

Je recommande la lecture de cet album avec vos minis qui réagiront à coup sûr à chaque monde idéal 🙂

À la fin de notre lecture, j’ai demandé à Pipine de me dessiner son monde idéal… Voici le sien :

Dans mon monde idéal, on ramasserait les déchets dehors. Les SDF vivraient comme nous et plus dans la rue.

Dans mon monde idéal, je voudrais faire du vélo tout le temps et aller au parc. Je voudrais manger plein de glace et me faire un tatouage Mickey Mouse. Je voudrais lire des tonnes de livres comme maman et faire beaucoup de jardinage avec papa pour manger des fruits et des légumes meilleurs. J’aimerais jouer tous les jours avec mes copains après l’école et je voudrais que toutes les maîtresses soient comme maîtresse Céline et qu’elles apprennent toutes comme elle.

Par contre dans mon monde idéal, il n’y aurait plus d’insectes. Ils sont embêtants et ils me font peur. Je ne voudrais pas grandir, ni que mes parents vieillissent. Dans mon monde idéal, nous ne mourrions pas. Et puis, il n’y aurait pas de méchants, non plus et les gens s’aideraient et surtout il n’y aurait plus de guerres, je n’aime pas la guerre, ça fait peur.

Pipine, 6 ans

 

Avis Pipine et maman: 4/5

Julia fait des bêtises Laura D & Perrine Moreau

Auteure : Laura D. | Illustratrice : Perrine Moreau | Date de parution : Avril 2018 | Genre : Album jeunesse | Pages : 30 | Prix numérique 2,99€ | POUR ACHETER CET ALBUM, CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

Julia a décidé de faire des bêtises, juste pour attirer l’attention de sa maman !
Mais n’existe-t-il pas une autre solution pour que maman la remarque ?

Découvrez la vie d’une petite licorne attendrissante et de toute sa famille au cours d’une longue collection de petits livres !

 

Avec Pipine, nous remercions chaleureusement Laura D. pour l’envoi de ce joli service presse.

Dans cet album, nous rencontrons une petite licorne qui répond au prénom de Julia. Elle veut passer du temps avec sa maman, mais cette dernière est occupée et ne peut pas donner à Julia ce qu’elle attend. La petite licorne décide alors de faire des âneries pour attirer l’attention de sa maman, cependant elle se rend vite compte qu’elle n’obtient pas ce qu’elle veut. Dans ce petit album, l’auteure démontre à l’enfant qu’il y a d’autres manières de solliciter ses parents que par les bêtises. Elle met également le doigt sur le fait que même si, en tant qu’adultes nous avons des obligations qui requièrent toute notre attention, il n’en reste pas moins que nous aimons nos minis de tout notre cœur. Cet album permet donc à nos enfants d’assimiler ce fait et de ne pas se sentir délaissés lorsque nous ne pouvons pas être avec eux.

Concernant l’ensemble de l’album, l’écriture de Laura D. est fluide et simple. Nos minis n’auront aucun mal pour suivre et comprendre l’histoire. Quant aux illustrations de Perrine Moreau et aux couleurs, elles sont attrayantes, elles attirent l’œil des enfants (des parents aussi ^^) et surtout elles reflètent très bien l’histoire.

Pipine et moi avons passé un bon moment avec Julia. D’ailleurs, je pense cacher la farine des fois que notre petite licorne ait donné des idées à ma Pipine… : D

Je recommande vivement cette petite aventure avec Julia.

Avis de Pipine 5/5 Avis de maman 4/5

Petits contes pour monstres gentils Christophe Amblard & Nicolas Léonard

Album jeunesse, Âge: 4-7, éditions Yakabook, Prix: 2€ Pour vous le procurer, cliquez sur l’image 🙂

Plus question de trouille ! Les monstres gentils débarquent.
11 petits contes poétiques et rigolos où monstres poilus, biscornus ou tordus jouent dans les placards, chatouillent les doigts de pieds et s’entortillent dans les chaussettes de laine.

Je remercie Lucie Brasseur des éditions Yakabooks pour ce joli service presse. Et bravo à l’auteur et à l’illustrateur pour leur travail.

Quel est l’enfant qui n’a pas peur des monstres ? J’ai du échanger de chambre avec Pipine parce qu’elle pensait qu’il y avait une sorcière dans la sienne : O (pas que pour cette raison non plus hein^^) et même dans sa nouvelle chambre elle dort avec la lumière allumée, gare à celui qui l’éteint d’ailleurs…

Dans ce petit livre, nous rencontrons douze monstres qui vivent là où les enfants le pensent, sous le lit, dans l’armoire, dans le bois d’à côté… nous les rencontrons accompagnés d’un petit conte… Chaque double page à son petit monstre et son conte avec des vers qui riment. Le texte est rythmé et parfois drôle. D’ailleurs, le monstre débile a bien fait rire Pipine.

Quant aux illustrations, à chaque double page une couleur, néanmoins ce n’est pas monotone, au contraire je les trouve simples, attrayantes et jolies, elles correspondent bien au texte et pose le décor.
Concernant, le monstre du bois d’à côté, Pipine lui trouve une queue d’écureuil, là aussi elle a bien rit.

Ce petit livre est fort agréable ainsi que ces petits monstres et nous fait vite oublier que nous en avons peur. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie et nous recommandons ce petit album.

Petit mot concernant les éditions Yakabooks, c’est une édition intéressante ayant pour slogan « Yakabooks, le livre pour tous » en effet, cette maison d’édition propose ses livres à prix tout doux soit 2 € que ce soit pour les enfants, les ados ou les adultes. Nous la découvrons avec cet album et un autre que nous n’avons pas encore lu, mais regardé et nous savons déjà que c’est une ME que nous aurons à l’œil.

Avis 5/5 vraiment très bon