La survivante, tome 1 : L’aube Alice Leveneur

Le monde est envahi par des monstres sanguinaires. Des contaminés, autrefois des hommes maintenant des tueurs qui ont réduit l’humanité à une poignée de survivants.
C’est parmi eux qu’a survécu seule Alexianne durant un an avant de trouver refuge sur une île où vit une petite communauté sous la protection d’Enzo.
Après l’horreur qu’elle vient de traverser, Alexianne voit en cet endroit un renouveau, un nouveau départ loin d’un passé qui lui échappe.
Sur l’île, elle trouvera espoir et amour auprès d’Enzo.
Mais au fur et à mesure que ses sentiments envers lui se dessinent, elle ressent également une oppression, un tourment. Quelque chose la hante…
Elle comprendra bien trop tard que son passé la rattrape sous les traits d’un Alpha, chef de clan des contaminés, qui fera tout pour l’avoir auprès de lui.

⚠️ Sortie du roman aujourd’hui (18/09/2017) ⚠️

Quelle fin… j’en veux encore !

Tout d’abord, un grand merci aux éditions Art En Mots pour le service presse de cette petite perle.

Est-ce qu’on parle de la couverture ? C’est un sujet que je n’aborde pas souvent pourtant, la plupart sont magnifiques et, celle-ci…. Je l’adore, j’ai tout de suite accroché 🙂

Dans ce roman, nous découvrons Alexianne, une jeune femme seule et mal en point échouée sur un bateau. Elle lutte pour sa survie dans un monde où les humains sont devenus des contaminés, gare aux morsures de ces affreux. Enzo et son équipe de soldats qui font partie des rares vivants récupèrent Alexianne sur le bateau et une nouvelle vie s’offre à elle, une vie où, plutôt que de se cacher et fuir, elle aide et rassure. Une vie ou, elle retrouve l’amour dans les bras d’Enzo, l’homme à qui appartient l’île, mais quelque chose cloche, elle le sent et non elle n’est pas folle. La voix de l’Alpha l’appel tel le chant d’une sirène. Il la veut et, il est dangereux, mais à quel point ? Qu’adviendra-t-il d’Alexianne et Enzo ou encore des hommes ayant trouvés refuge sur l’île ?

Concernant les personnages, j’ai adoré Alexianne, elle est forte malgré la peur qui l’habite et surtout elle est pleine de surprises… j’ai trouvé cette femme courageuse, douce, intelligente, le genre d’héroïne qui me fait aimer une histoire à coup sûr. Quant à Enzo, il est un homme important, il a la tête sur les épaules et il est prêt à donner sa vie pour protéger les gens de l’île et on le découvre affectueux avec sa belle.
Les personnages secondaires ont beaucoup d’importance dans l’histoire et apportent beaucoup.

Ce premier tome met en place l’histoire, il pose le décor et la situation, j’ai parfois trouvé l’allure de l’histoire rapide, néanmoins ça n’a gâché en rien mon plaisir de lire et puis ce n’est pas un gros roman donc c’est plutôt compréhensible (enfin pour moi en tout cas), j’ai simplement était surprise ^^  Quant à l’écriture et bien j’ai pris plaisir à découvrir la plume de l’auteure qui se révèle fluide et rebondissante. De plus, Alice Leveneur nous pose un cliffhanger qui nous pousse limite au hurlement et je n’ai qu’une hâte de connaitre la suite.

Vous l’aurez compris, je recommande bien évidemment la lecture de ce roman.

Avis 4/5 Très bon

Publicités

Un nouveau monde, tome 2 : L’intégration Tessa Nauvel

Les humains sortis formés du programme qui se faisait côtoyer Terriens et Ariméens sont à présent à bord des vaisseaux-mère pour incorporer les troupes Aliens. Ces «Natifs» seront-ils d’un réel renfort le moment venu ? Arone, fidèle à lui-même, ne voit toujours pas d’un très bon œil leurs intégrations. Il appréhende aussi la présence inévitable d’Amélia. Après toutes ces années écoulées les émotions exclusives seront-ils amoindris ou éteints ? En marge de ses pensées intimes, il doit faire face à la rancœur toujours aussi tenace d’Ahkan, des Rebelles Terriens devenus peu à peu inquiétant d’organisation et la surveillance des Lymcos, les Mange-Mondes.

Je remercie chaleureusement Tessa Nauvel de m’avoir permis de poursuivre l’aventure d’Amélia et Arone, et bordel ! Quelle suite, quelle fin, je suis bluffée !

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons donc les mêmes personnages que dans le précédent et deux ans sont passés. Arone s’est éloigné d’Amélia pour ses fonctions de Vaxsar et plus encore… Ils se retrouvent lorsqu’Amélia devient Santak sur Arima Originel. Bien qu’ils ne se soient pas oubliés et que leurs sentiments soient toujours aussi puissants, le mode « refoulement sentimental » est de nouveau activé. Les Santak suivent un entraînement afin de protéger la Terre d’une éventuelle attaque, un entraînement qui leur sera bénéfique ou pas…

Concernant les personnages, Arone est bien moins haineux et ayant son point de vue dès le départ ça nous le rend moins détestable, néanmoins, il fait toujours preuve d’une arrogance incroyable, cet alien est un macho invétéré. Cela dit, j’apprécie tout de même son personnage.
Quant à Amélia, j’ai trouvé qu’elle s’affirmait et tenait plus tête que dans le premier tome, Arone l’a considère d’ailleurs comme étant indocile, elle reste toutefois très naïve par moment, surtout concernant Raph.
J’avoue également que même si j’aime les héroïnes de caractère, Amélia m’a fortement agacé par deux fois. Avoir du caractère c’est bien, mais il faut aussi parfois savoir ronger son frein…

L’auteure nous livre avec ce nouveau roman, une science-fiction érotique, sachez toutefois que la SF vient en second plan, ce tome est plus chaud que le premier, personnellement ça ne m’a pas gêné, mais je préfère vous prévenir.

Pour ce qui est de la plume de Tessa Nauvel, je la trouve toujours aussi addictive, j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver son univers ainsi qu’Amélia et Arone même si la fin ne me convient absolument pas^^ (je refuse cette fin, c’est juste impossible).
Si je devais faire un reproche aux deux tomes, ça serait le changement de point de vue qui n’est pas marqué, mais rien de grave en soi, on se retrouve vite.

Une dernière petite chose, le tome deux est disponible sur Amazon, mais l’auteure m’a signalé qu’il subissait actuellement des corrections. Maintenant si les fautes par ci, par là, vous gêne il est préférable d’attendre. 😉

Bref, je recommande bien évidemment et j’ai hâte de lire le tome 3 🙂 ❤

Avis 5/5

Un nouveau monde Tome 1: L’unification Tessa Nauvel

Dans un futur où les hommes ne sont plus les seuls habitants sur Terre, leur nombre réduit à peau de chagrin et regroupés dans un périmètre continental par une forme de vie extraterrestre plus avancée, Amélia, une jeune fille de 16 ans et demi aspire à une vie meilleure et plus de liberté. Comme beaucoup d’autres Natifs, indigènes légitimes de la planète bleue, elle s’est inscrite au Programme d’Unification pour incorporer la communauté des Extras. Elle ne soupçonne alors pas que c’est toute sa vie qui changera en rencontrant l’un d’entre eux, Arone Karmik, un Alien qui ne lui cache pas son aversion pour les êtres humains. Déterminée à tenir bon malgré le comportement méprisant de cet être à la beauté aussi implacable que son esprit hostile, elle ne se doute pas un instant que le but de ce programme est bien plus important qu’il n’y paraît…

Je tiens à remercier Tessa Nauvel pour l’envoi de ce Service Presse, qui m’a permis de découvrir ce milieu extra-terrestre pour la première fois. (J’ai plus tendance à regarder les films qu’à lire les romans ^^)
J’ai été agréablement surprise !

Le monde tel que nous le connaissons n’est plus, notre technologie est quasiment réduite à néant et les aliens ont envahi la Terre. Une guerre a également éclaté faisant de nombreuses victimes de chaque côté. Des années plus tard, après que Terriens et Ariméens aient trouvé un terrain d’entente, un projet d’unification est mis en place afin que les deux « races » se mélangent. Les Terriens vont également pouvoir étudier les technologies et les particularités des Ariméens. C’est le cas pour Amélia et Raphaël deux natifs, si l’une est enthousiaste, l’autre ne cache pas son aversion pour les Extras. Du côté des Ariméens, nous retrouvons Ethéna et Arone qui comme pour les natifs l’une est favorable à cette unification quant à l’autre ne cache pas son dégoût et la voit avec un mauvais œil… Si Amélia se lie tout de suite d’amitié avec Ethéna, elle tombe également sous le charme d’Arone qui se montre abjecte avec elle…

J’ai trouvé les personnages bien travaillés et chacun est utile à l’histoire. Amélia est une jeune fille intelligente et concise, elle se donne à fond pour atteindre son objectif, je la trouve adorable, gentille, généreuse, sensible et malgré tout un petit caractère qui me plaît bien.
Ethéna quant à elle est une Ariméenne  tout aussi adorable, elle est pleine de vie, de douceur, très attentive aux personnes qui l’entoure, elle apporte une touche de fraîcheur à l’histoire.
Concernant Arone, My Gosh Arone ! J’ai autant eu envie de lui arracher les yeux que de lui tomber dans les bras. Il est (et je ne peux le contester) abominable avec Amélia et pourtant, je n’ai pas su le haïr, et ce avant même la fin du roman, on sent qu’il est aussi attiré par Amélia qu’elle l’est par lui, mais il gère affreusement mal tout cela et fait souffrir la jeune native.

Je dois dire que j’étais quelque peu réticente à ma lecture dans le sens où je n’ai pas l’habitude des Aliens et aussi parce que je n’avais pas spécialement envie de S-F après ma lecture précédente, néanmoins, j’ai été captivé par l’univers de l’auteure et ce fut une agréable surprise. De plus, Tessa Nauvel nous livre vers la fin du roman le point de vue d’Arone ce qui n’est pas négligeable pour nous aider à le comprendre, mais qui ne l’excuse pas pour autant ^^

J’ai donc pris beaucoup de plaisir à découvrir cette auteure qui amène à la S-F une touche d’érotisme sans que ce soit « TROP » et dont l’écriture est fluide et addictive. Concernant la fin du roman, l’auteure a su s’arrêter où il fallait pour nous donner envie de plus. Je vais donc tout faire pour retrouver au plus vite Amélia et Arone.

Je recommande ce roman et note Tessa Nauvel comme étant une auteure à suivre.

Avis 5/5 Vraiment très bon

Déviants Cara Solak

3 petits mots simples. Le combat de toute une vie.
La lutte commence ici…
Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà, elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.
Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie, aussi attirant qu’agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.
Parce qu’elle n’est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.
Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des… Déviants.
Mais Gaby est-elle prête à entendre la vérité ?

Je remercie les Éditions Plumes du Web pour l’envoi de ce roman de Cara Solak qui sortira le 15 juin.

Le coup de cœur s’est fait sentir dès le premier chapitre.
En effet, en découvrant Gaby, j’ai tout de suite accroché avec son personnage et sa relation avec Mr Baker promettait d’être tumultueuse.
Gaby est une jeune femme d’une vingtaine d’années, étudiante en médecine, elle souhaite se spécialiser en neuro, elle a aussi son petit caractère, têtue et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Jusqu’ici rien d’anormal… Sauf que Gaby peut se glisser dans l’esprit des gens et savoir ce qu’ils pensent. Elle est une déviante tout comme sa meilleure amie Julia.
Quant à Mr Baker, son professeur, pas beaucoup plus âgé qu’elle, il est d’apparence sûr de lui et on dit de lui qu’il enchaîne les conquêtes d’une nuit… Si au commencement de l’histoire, il se montre froid et cinglant avec Gaby, il n’hésite pas à lui sauver les fesses à la fac face à l’URS. C’est ainsi que nous découvrons que lui aussi est un déviant.

L’URS, Unité de Régulation de Survie est une organisation qui officiellement lutte contre la criminalité, mais qui officieusement traque les déviants. On ne sait pas ce que deviennent les déviants arrêtés et les arrestations se font de plus en plus fréquentes.

Quand Julia, se fait traquer et qu’elle appelle Gaby, cette dernière décide de la retrouver avec l’aide de Mr Baker, une fois retrouvée, Julia se voit obligée de changer d’identité d’autant qu’elle détient une liste encodée qu’elle a trouvée sur le corps d’un agent décédé de l’organisation. Commence alors une chasse aux informations, entre le décodage de la liste, retrouver les personnes qui se trouvent dessus et le lien entre tout cela. Les déviants vont devoir se battre pour pouvoir vivre en paix et la bataille promet d’être longue et difficile…

J’ai beaucoup aimé cette histoire remplie d’intrigue et de rebondissements, si bien que nous ne nous ennuyions pas une seconde. Les personnages sont travaillés, bien recherchés, tous, ont un rôle à jouer. L’écriture est fluide, simple et addictive, aussi, nous rentrons immédiatement dans l’univers dystopique de l’auteure et la petite romance que nous découvrons au fil des pages ajoute un plus à tout cela. (un peu d’amour dans ce monde de brutes, qu’on dit ^^)

Je recommande bien évidemment ce roman et il me tarde d’avoir le tome deux en main.

Avis  5/5 Coup de cœur