Mirror, Mirror Cara Delevingne & Rowan Coleman

Broché: 414 pages, éditeur : Hachette Romans, pour l’acheter sur Amazon, cliquez sur l’image

Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.
Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.
C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal  ? Connaissaient-ils vraiment Naomi  ? Se connaissent-ils vraiment  ?
Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil  : nul ne peut réparer un miroir brisé.

Je remercie le service NetGalley ainsi que les éditions Hachette Romans pour ce service presse.

Ce roman aurait pu être un coup de cœur…

Mirror, Mirror n’était clairement pas un roman que je comptais lire, en effet je pensais que l’actrice Cara Delevingne nous livrait sa vie et qu’on se le dise, la vie des célébrités, perso je fullbalek, c’est le nom de Rowan Coleman auteure de « Avant de t’oublier »  qui a retenu mon attention, j’ai donc lu le résumé et quand j’ai su que c’était fictif et non autobiographique, je me suis dit pourquoi pas, j’ai tenté une demande qui a été acceptée et j’en suis ravie.

Dans ce roman, nous rencontrons Red (Amy), Léo, Rose, Naomi et Ashira, les quatre premiers forment un groupe nommé Mirror, Mirror, quant à la dernière elle est la sœur de Naomi, la bassiste.
Naomi a disparu et Red nous livre son ressenti, ses doutes, ses craintes et ses suspicions, si la bassiste avait l’habitude de fuguer, elle ne l’avait pas refait depuis que le groupe c’était formé, pour eux ce n’est pas normal ça va plus loin qu’une fugue… Raison ou tord, ils ne comptent pas en rester là.

Parlant des personnages, ils ont tous une vie merdique (appelons un chat, un chat) que ce soit à la maison et/ou au bahut, ils ne sont pas épargnés.
Red subit des moqueries par rapport à sa couleur de cheveux, son orientation sexuelle et sa personne. À la maison, elle doit faire face à l’alcoolémie de sa mère et les absences de son père, heureusement, elle a Gracie sa petite sœur pour lui mettre du baume au cœur, j’ai énormément aimé son personnage et j’aurais aimé la rencontrer dans la vie RL.
Léo, il est un jeune homme qui ne roule pas sur l’or et vit dans une cité avec un frère néfaste à souhait. C’est un garçon craint, alors qu’il est effrayé. J’ai aimé son personnage aussi, il m’a touché derrière ses airs de gros dur.
Rose, elle est une jeune fille superbe et populaire, mais cache un lourd secret. L’ambiance à la maison n’est pas au beau fixe entre une belle-mère qu’elle déteste et un père qui ne prête pas attention à elle, ce qui la pousse à jouer un rôle en permanence. Je n’ai pas accroché avec son personnage et son passé n’a pas su me faire oublier son côté hautain et sa manie de battre le chaud et le froid avec Red et Léo.
Naomi, elle a visiblement été victime de moqueries au bahut d’où son habitude de fuguer pour attirer l’attention, bien que ses parents soient affectueux et chaleureux.
Quant à Ashira, elle est une grosse surprise pour moi, solitaire et distante, nous la découvrons en même temps que Red, j’ai aimé son personnage et son génie en informatique qui se révèle très utile pour découvrir ce qu’il s’est passé avec sa sœur.

Concernant l’écriture et le roman dans sa globalité, je suis frustrée, en effet si  j’ai dévoré les deux cents dernières pages, les deux cents premières, elles, ont été longues
L’intrigue, les rebondissements, l’action, la fluidité de l’écriture, les sujets durs qui sont abordés, tout est là pour le coup de cœur, mais cette lenteur l’empêche (du moins pour moi).
Néanmoins, j’ai aimé suivre ce petit groupe ainsi que le dénouement de l’histoire.
Je tiens aussi à dire que les auteures ont vraiment su mettre en avant le mal-être dû à l’adolescence et aux conditions de vie de nos personnages sur un fond d’enquête et d’aventure.

Avis 4/5

Publicités

10 commentaires sur « Mirror, Mirror Cara Delevingne & Rowan Coleman »

N'hésitez pas à donner votre avis ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.